Au Grand Air Vol.7 - Manga

Au Grand Air Vol.7

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 30 Août 2019

Marquée par les expériences et les histoires de, Nadeshiko est prise d'une nouvelle envie: maintenant qu'elle a déjà pu tester à différentes reprises le camping en duo et en groupe, pourquoi ne pas tenter le camping en solitaire que son amie aime tant ? C'est ainsi que la jeune fille prépare scrupuleusement sa prochaine excursion solo, en tachant de ne rien oublier... Mais vous connaissez Nadeshiko: avec son insouciance et son étourderie, il pourrait lui arriver des imprévus, si bien que certaines personnes dans son entourage ne peuvent s'empêcher de s'inquiéter un peu...

L'essentiel du volume est donc occupé par la fameuse escapade en solitaire de Nadeshiko, la jeune fille témoignant de ses habituels optimisme et joie de vivre qui la rendent toujours aussi rafraichissante à suivre. Malgré quelques petits imprévus comme un problème de réseau l'empêchant parfois de communiquer avec ses proches, la demoiselle se donne à fond dans sa séance de camping, entre promenades, découvertes de paysages somptueux, installation de son campement, bons repas...

Seulement, pendant ce temps, deux personnes en particulier ne peuvent s'empêcher d'être un petit eu inquiètes, mais si elles ne le montrent pas totalement, et encore plus suite au problème de réseau: Rin elle-même, bien sûr, mais également Sakura, la grande soeur de Nadeshiko. Ces deux-là sont amenées à se croiser pour un petit duo jusque-là inédit dans la série, c'est également l'occasion d'offrir un peu plus de présence à la frangine de Nadeshiko, mais c'est aussi surtout un nouveau bon moyen de montrer à quel point notre chère "Shimarin", autrefois si solitaire, s'est bien attachée à son amie, au point de regretter au tout début de ne pas pouvoir partir avec elle dans son escapade solo, puis de faire un détour dans sa propre excursion afin d'aller voir discrètement si tout va bien pour Nadeshiko... Mais au final, Rin a-t-elle raison de s'inquiéter pour son amie ? Après tout, Nadeshiko, en plus de son enthousiasme permanent, a aussi un don pour les interactions sociales, et elle le montrera encore avec de nouvelles rencontres chaleureuses.

Avec ses héroïnes aux frimousses attachantes, ses décors photographiques toujours aussi présents et immersifs, et sa légèreté de ton, Afro séduit toujours autant aussi sur le plan visuel, et en fin de tome il n'oublie pas ses autres héroïnes, via un nouveau déboire de Chiaki et une petite pointe de malice d'Ena, tandis que se prépare déjà une prochaine escapade en groupe à la péninsule d'Izu. Les petits conseils pratiques, eux, sont moins présents, mais le côté "cuisine de camping" est toujours présent avec notamment les légumes en papillote. Tout ceci fait d'Au Grand Air une lecture toujours aussi dépaysante, revigorante et rafraichissante.
 

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
15.75 20
Note de la rédaction