Attaque Des Titans (l') Vol.28 - Actualité manga

Attaque Des Titans (l') Vol.28

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 10 September 2019

L'ïle du Paradis est le lieu de grandes divisions. Plusieurs camps distincts se sont formés, dont les pro-Jäger qui aimeraient voir Eren diriger les opérations à la place du gouvernement actuel. Eren, lui, projette de retrouver Sieg, détenu par Livai et ses troupes. Quel impact pourrait avoir leur réunion ? Sieg comploterait-il dans son coin ?

L'arc actuel se révèle particulièrement complexe, mais ce vingt-huitième tome vient éclaircir peu à peu les enjeux politiques et manigances des différentes alliancées pour, a priori, lancer véritablement les hostilités. Ceux qui se sont toujours montrés réfractaire à cette orientation de la série (pourtant présente depuis un moment avec l'arc du coup d'état), continueront de déchanter avec un volume particulièrement bavard qui s'intéresse aux actions de quelques personnages et aux doutes des autres, tandis que les rouages des différents complots se mettent doucement en marche.

Et en ce sens, L'Attaque des Titans continue de faire des merveilles. Chaque échange se révèle assez passionnant dans ce qu'il approfondi de l'univers ou de l'intrigue en cours, et c'est clairement une phase d'éclaircissements que nous propose désormais Hajime Isayama. Car le second cycle de la série a apporté son lot énorme de données nouvelles et d'évolutions politiques diverses, mais on sent maintenant qu'il est l'heure de fluidifier le tout et d'amener peu à peu la série vers son climax. Beaucoup de dialogues tous passionnants, donc, mais aussi quelques coups d'éclats qui auront sans doute un sens significatif sur les tomes à venir.

Ainsi, l'auteur n'oublie jamais quelques rebondissements violents et imprévisibles à des instants où l'action se faisait plus plate. En ce sens, Isayama ne trahit par la formule de son œuvre et sait redynamiser son récit quand il en a besoin. En résulte des instants de doutes et de drame qui ne manquent pas de créer l'impatience à l'idée de découvrir la suite de l'arc.

Enfin, parmi tout ce qui est développé dans cet opus, difficile de ne pas retenir le cas de Sieg Jäger. D'abord antagoniste clé devenu ensuite un potentiel allié dont on continuait de se méfier à chaque chapitre, Sieg se révèle ici en très grande partie. Ses objectifs deviennent plus clair, mais aussi son état d'esprit lié à son enfance. Car le génie de Hajime Isayama, c'est de nous avoir volontairement guidé vers des a priori concernant le personnage quand il était enfant, sans nous dévoiler le fond de l'affaire. On se surprend alors à découvrir un Sieg très différent et qui s'attirera sans mal la compassion de bien des lecteurs. Un coup d'éclat parmi tant d'autre dans la série, qui continue d'attester que Hajime Isayama est un conteur de génie qui sait à chaque fois ce qu'il fait et où il va.

On notera, une fois encore, que ce tome 28 est proposé en deux versions : l'une simple, et la seconde collector. La version limité comprend simplement le volume sans ajout, si ce n'est une couverture inédite et réversible que les collectionneurs priseront. Côté goodies, l'éditeur accompagne son tome d'une petite silhouette en acryllique, présentée à tort comme une figurine. Les fans de Livai apprécieront l'objet, mais difficile de ne pas bouder la fragilité de celui-ci, si bien que le socle a tendance à se fissurer dès le montage de la silhouette qui a besoin d'un peu d'effort pour être mise en place. Plus de 3€ de plus pour ce gadget, c'est un peu fort de café.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News