Alive Last Evolution Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 01 September 2009

Le Coeur d'Acro s'est intégré au corps de Hirose, le réceptacle idéal. Mais alors que Katsumata pensait que le jeune garçon perdrait toute conscience propre, il n'en est rien. Bien au contraire, Hirose possède à présent pour lui une force qui semble indestructible, et est bien décidé à l'utiliser pour éliminer toute forme de vie de la surface de la terre ! Désormais, seul Taisuke peut s'opposer à lui, et les deux anciens amis vont devoir s'affronter...

Après un volume 8 d'une densité exceptionnelle, ce neuvième tome continue la série sur cette lancée. Hirose et le Coeur d'Acro ne font désormais plus qu'un, et les autres membres de la bande à Katsumata n'ont désormais plus aucune utilité, et sont voués à mourir les uns après les autres. Ainsi, certains des personnages que l'on avait découverts dans les tomes précédents, face à la matérialisation de leur passé et de leurs désirs intimes qu'ils ne peuvent supporter, disparaissent un à un. L'occasion de revenir un peu sur chacun des membres de la bande à Katsumata, mais aussi d'en apprendre plus sur la nature des différents pouvoirs, qui serait liée au rêve le plus profond de chaque porteur de pouvoir.
Puis, alors qu'une nouvelle vague de suicides semble débuter un peu partout, le voile est enfin levé, à travers les révélations tant attendues sur les origines du Coeur d'Acro, sur ceux-ci, ainsi que sur la véritable nature du pouvoir de Hirose. Et tandis que de nombreux mystères sont éclaircis, d'autres s'épaississent. Ainsi, le véritable objectif de Katsumata, qui, à présent, ne contrôle plus la situation, reste on ne peut plus mystérieux. Et quel est donc le pouvoir d'Ochiai, évoqué par Katsumata ?
Mais le clou du spectacle reste donc le face à face tant attendu entre Taisuke et Hirose, les deux anciens amis. L'affrontement, qui permet d'apercevoir les sentiments et ressentiments les plus profonds des deux adversaires, s'annonce apocalyptique et remet en question la véritable nature du pouvoir de Taisuke. Par ailleurs, l'heure est donc venue pour notre héros d'effectuer son fameux choix entre une vie de souffrance et une mort certaine et définitive, ce qu'il fait, marquant ainsi de manière forte la fin de ce qui semble être la première grande partie de la série.

Petit à petit, les nombreux éléments et mystères que les auteurs ont disséminés depuis le début de la série se rejoignent et s'éclaircissent. Absolument rien n'est oublié, et le tout est toujours traité sans le moindre temps mort.

On aurait pu reprocher à la série d'être parfois peu originale, mais le travail de Tadashi Kawashima et d'Adachitoka est tellement dynamique, percutant et efficace que l'on pardonne aisément les quelques lacunes. Ainsi, Alive Last Evolution, plus apocalyptique et passionnant que jamais, continue de nous surprendre en flirtant entre le shonen et le seinen, et ce n'est pas ce neuvième tome, riche en rebondissements et en révélations de tous types, et doté de dernières pages pour le moins intrigantes et donnant envie de connaître la suite au plus vite, qui nous fera dire le contraire.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News