Akihabara@Deep Vol.2 - Actualité manga

Akihabara@Deep Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 28 August 2008

Le groupe d'otak' qui compose Akihabara@DEEP pénètre le monde virtuel à la recherche de la créatrice de Blue. Là, l'histoire se partage à la manière d'un .hack entre le réel et le jeu vidéo.

Le dessin d'Akane continue d'errer entre le correct et le médiocre, avec ses personnages aux yeux de poisson et ses problèmes de proportions. Mais il a le mérite de rester clair et de ne pas nuire à la lecture.
L'essentiel du tome étant consacré au MMORPG, les talents d'hacker de Page vont être un atout. On pourra même voir une partie de son passé, en tant que véritable hikikomori. Le petit groupe continue de s'opposer au géant DigiCapi incarné par un joueur surpuissant. Pas d'entourloupe, la réalité rattrape nos héros : même avec la meilleure volonté du monde la différence de niveau se fait sentir qu'elle soit réelle ou virtuelle. Heureusement pour Ishida qui se serait vu accuser de trop caresser son lecteur dans le sens du poil.
L'auteur choisit ensuite la facilité en se séparant d'un personnage de manière bien peu crédible mais fait s'agrandir le groupe et repose les bases de son propos : les rassemblements d'otaku ne sont-ils pas un premier pas contre leur isolationnisme? Car la série ne se complaît pas dans l'otakisme, on parle bien de “problèmes”... mais uniquement dans l'excès. Excès représenté par le passé de Page ici, ce qu'il n'est plus aujourd'hui. Le reste n'est qu'illusions et désillusions, un retour à la vie normale aussi abrupt que la fin de ce tome.
On peut encore rejeter le côté “plein de bon sentiments” du titre mais il n'en reste pas moins un bon petit manga sans prétention.

Blacksheep

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Blacksheep

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News