Air Gear Vol.30 - Actualité manga

Air Gear Vol.30

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 November 2011

Le combat entre les Kogarasu Maru et Genesis fait rage sur le porte avions détourné par ce dernier gang redoutable ! Chacun de nos héros trouve sur sa route un adversaire pour l'empêcher d'atteindre Rika, kidnappée par Sora et Niké. Si Aion, revenu officiellement dans la bande, se débarasse sans problèmes de son rival, le défi est plus rude pour Agito ! Arthur, un rider éngimatique, lui renvoie constamment toutes ses attaques. Mais quel est son véritable secret ? Pendant ce temps, les autres alliés d'Ikki font également route vers le porte-avions.

Comme le laissait entendre le volume précédent, Air Gear est rentré dans une séquence d'affrontement de très longue haleine, qui pourra rapidement paraître interminable aux yeux de certains lecteurs. Ainsi, malgré quelques rebondissements bien sentis, l'affrontement entre Agito et Arthur tire en longueur, occultant au passage les autres combats dans toute la première partie du tome. Le défaut est inhérent à ce mode de narration, rencontré dans bien des shonen, mais agace d'autant plus que les exagérations narratives de l'auteur ont toujours du mal à passer. On grincera des dents lorsque la conclusion du duel sera reporté à d'autres épisodes...

En effet, la cavalerie arrive, et embrouille d'autant plus le lecteur dans son sillage ! Hormis les Sleeping Forest (et encore), tout le petit monde rencontré dans la série a décidé de se réunir sur le porte-avion pour soutenir les Kogarasu Maru et porter un coup fatal à Genesis ! D'habitude, ce genre de rassemblement choral augure d'une conclusion de série, mais avec Oh! Great, rien n'est sur... Au final, si certains personnages, comme Ringo ou Kururu, ont effectivement un rôle à jouer dans la bataille, on se demande bien quel est l'intérêt de faire revenir certains visages oubliés depuis de nombreux volumes, mis à part pour les faire figurer sur la photo de famille et embrouiller d'avantage la situation. Genesis n'est pas en reste avec pléthore de nouveaux individus aux pouvoirs étranges, et résolument éloignés du patin à roulettes !

On croyait que l'auteur allait partir sur un schéma simple, mais ce n'est que finalement pour mieux nous dérouter derrière, dans un véritable tumulte qu'on a bien du mal à suivre. En essayant de célébrer son trentième tome avec la réunion de nombre de ses figures, la série ne fait que s'embourber dans d'avantage de confusions et d'incohérences. Il faudra alors se contenter de l'épisode bonus en fin de chapitre pour s'offrir une pause... rafraichissante. Au final, ce tome laisse le gout amer d'une fête d'anniversaire ratée... d'ailleurs, où est passée l'édition spéciale, sortie au Japon pour l'occasion ?


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

12 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News