Air Gear Vol.27 - Actualité manga

Air Gear Vol.27

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 05 May 2011

Alors que le choc entre Genesis et les Sleeping Forest est annoncé, Sora décide de faire pression sur ses futurs adversaires en kidnappant Rika, la sœur aînée des Noyamano, afin d'imposer ses règles pour le futur combat. Les rois de la forêt sont soumis à un dilemme provoquant une véritable scission interne, mais c'est alors qu'Ikki se propose de sauver sa grande sœur adoptive à leur place. En contrepartie, Kilik prodiguera de précieux conseils aux Kogarasu Maru dans leur duel les opposant au tandem Jiggy/Sleipnire. Mais cela suffira-t-il ?

Après une longue mise en place et un premier combat totalement éludé, nous sommes à présent en mesure de dire que le Gram Scale est bel et bien lancé ! L'auteur semble se faire énormément plaisir à mettre en scène ce tournoi en proposant des affrontements dépassant toutes les limites déjà établies, au risque d'aller dans la surenchère et le ridicule. Ainsi, le duel en cours consiste en un jeu de chaises musicales... à dos d'avion ! Bien sur, les jeunes protagonistes parviennent très rapidement à trouver leurs marques et à tenir debout sur des jets en plein vol... Boah, c'est du Oh! Great, alors admettons...

Après tout, la débauche d'action et de scènes exagérées passeraient presque si le récit ne se prenait pas à ce point au sérieux, en enchainant de très longues tirades venant hacher le rythme des affrontements et délayer l'action pendant toute la longueur du volume (et plus si affinités). Le gang Sleipnire aura même droit soudainement à un véritable background, s'intégrant plus ou moins dans la mythologie de la série... mais qui semble, comme souvent, rajouté à la dernière minute par l'auteur sans trop se soucier de la cohérence de l'ensemble. Cependant, certaines intrigues soulevées pourraient prendre un aspect intéressant par la suite, et il faut garder l'esprit ouvert autant que possible tant le récit dispose des indices sans en prendre l'air...

Nous tenons donc encore un volume qui divisera le lectorat, tant la série oscille entre série d'action totalement délirante et intrigue supposément solide qui essaie en vain de se trouver une crédibilité. L'histoire a pourtant un énorme potentiel et pourrait constituer un divertissement beaucoup plus efficace si Oh! Great n'en faisait pas tant. Toujours est-il que nous sommes apparemment rentré dans une longue période brumeuse qui pourrait durer jusqu'à la fin de la série. Prenez une grande respiration avant de vous y plonger !


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News