Air Gear Vol.26 - Actualité manga

Air Gear Vol.26

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 10 March 2011

Un décès de plus est à déplorer dans le monde des Parts War : Yoshitsune, le leader du Trident, n'est plus, alors que Genesis a décider de couper les ponts avec ce gang annexe d'Osaka. Devant la disparition de l'un de leurs mentors, les Kogarasu Maru ont bien du mal à encaisser le coup. Pendant ce temps, Kururu est toujours en train de peaufiner son projet de création des régalias des tempêtes, et a pour cela besoin d'un métal très rare, qu'elle doit dérober dans une entreprise très bien gardée... Mais elle pourra pourtant compter sur des alliées de choc : les sœurs Noyamano font leur grand retour !

Une fois la pilule du volume précédent digérée, Oh! Great repart dans de nouveaux délires, et pas forcément pour le meilleur. Avec un cambriolage réunissant les principales héroïnes féminines, on s'attend très rapidement à un certain débordement de fan service... et le pari est hélas vérifié ! Coups de poing déchirant les vêtements, tenues affriolantes, hommage appuyé à Cat's Eyes... tout y passe ! On se doute également que cette faible intrigue risque fort de dériver, et c'est pas le retour d'un des personnages les plus récurrents de la saga que le répit viendra. Néanmoins, cet épisode aurait gagné à être bien moins long. Que d'excès pour si peu de résultats !

La surenchère est également de mise lorsque le duel entre Genesis et les Sleeping Forest, annoncé depuis maintenant trois tomes, n'en finit pas de se préparer. Les Kogarasu Maru pourraient-ils même en devenir des seconds rôles ? Loin de là : les voilà sur le point de se battre contre le gang de catcheurs Jiggy. Mais comme d'habitude, on ne peut pas faire simple avec Air Gear, et voici que ce nouvel adversaire a en réalité fusionné avec un gang beaucoup plus redoutable. Que d'embuches pour nos pauvres héros, sans parler des circonstances de ce nouveau duel, plus aérien que jamais... dans la stratosphère du grand n'importe quoi !

Au final, nous tenons là un énième volume de préparation, d'avantage concentré sur quelques problèmes d'égo et sur les formes généreuses de ces demoiselles, que sur une véritable intrigue. Au rendez-vous, il faudra s'attendre donc à beaucoup de frustration, dans l'attente du vingt-septième opus que l'on imagine déjà explosif... espérons-le !


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News