Air Gear Vol.23 - Actualité manga

Air Gear Vol.23

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 September 2010

Le Gram Scale est sur le point de se lancer... et c'est seulement maintenant qu'Ikki se rend compte qu'il a oublié de rendre leur formulaire d'inscription ! N'arrivant pas avant que la neuvième cloche ne retentissent, voilà les Kogarasu Maru exclus du tournoi avant même qu'il ne démarre... à moins qu'il existe encore une manière détournée de se qualifier ?

Ce vingt-troisième tome prouve, une fois encore, à quel point Oh! Great peut être un auteur insaisissable, inégal et complètement déroutant. En effet : après des révélations à la chaine croustillantes et une vraie apogée, Air Gear sombre depuis quelques volumes dans un shonen grossier, illisible, ou seul la loi du fan-service semblait régner... et alors qu'on pensait la série définitivement foutu, le mangaka nous pond ici un tome surprenant, étonnant, rendant ses lettres de noblesses à l'œuvre ! En effet, après être parti dans tous les sens, l'histoire se recadre à l'occasion du début du tournoi. Les déboires d'Ikki permettent de retrouver les grandes forces au présence, au travers des trois grands personnages féminins qui soutiennent le héros, le tout dans une scène des plus cocasses mais qui a le mérite de rafraichir les différents enjeux. De même, à l'instar du tournoi Tenrabu dans Enfer et Paradis, le début du Gram Scale présente rapidement les nombreux clans engagés à l'allure et aux motivations très variées. Cependant, l'optique d'un duel entre deux favoris dès le premier tour cristallise déjà toutes nos attentions.

Mais rien n'est jamais en ligne droite avec Oh! Great, et il est temps de s'intéresser à la qualification des Kogarasu Maru. L'auteur franchit ici un nouveau cap en présentant des combats virtuels, par le biais de simulateur... ce qui permettra à nos héros d'affronter les anciens Sleeping Forest ! Un procédé scénaristique osé, qui ne jure pas trop par rapports aux dernières folies de l'auteur, et qui permet également d'en apprendre d'avantage sur les tenants et aboutissants de la série, la mémoire des anciens leaders étant conservés dans leurs alters égos virtuels... Ce combat inattendu, mais particulièrement alléchant, est sans doute l'occasion pour nos héros d'arriver à un stade supérieur dans leur évolution. De plus, le duel se base sur une dimension où la stratégie à une importance considérable. Les choses évoluent certes très lentement, avec un aspect parfois contemplatif, mais on savoure ces moments devenus trop rare dans la série.

Cerise sur le gâteau, le bonus de fin permet de revenir sur les "neufs coups de l'horloge" en résumant les évènements marquants des derniers volumes, noyés dans la mase des crises existentielles. Au final, ce tome se conjugue au passé, au présent et au futur, en revenant sur les clans actuels, en remémorant les enjeux passés, et en observant l'évolution de nos héros, le tout sublimé par une narration et un dessin moins bordéliques qu'à l'accoutumé. Pourvu que ça dure !


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News