Air Gear Vol.18 - Actualité manga

Air Gear Vol.18

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 09 November 2009

Après la tonne de révélations du tome précédent, on pouvait se demander où Oh!Great allait-il bien pouvoir nous mener. On l’a a présent compris depuis un moment, l’air treck n’est pas qu’un simple loisir et les enjeux qu’il implique sont bien plus sérieux qu’on ne pourrait le croire. Et dans ce tome, le récit nous en fait la preuve, de manière percutante, et traumatisante.

Les coups de théâtre pleuvent dans ce nouveau volume, avec des retournements de situations qui frôlent le grotesque. L’apparition d’un jumeau maléfique, ou la révélation du vrai caractère de celui que personne ne soupçonnait… En quelques pages, l’auteur nous perd complètement. On assiste alors, impuissant, à un déferlement de violence, faisant entrer la série dans un tout autre univers, dépassant les héros eux-mêmes. Jusqu’à une conclusion, attendue, inévitable, qui marquera profondément les esprits. On prendra alors conscience que plus aucun retour en arrière, vers les heures des courses innocentes, n’est alors possible.

Lire du Oh ! Great demande toujours un investissement profond, et la preuve en est faite dans ce tome. Pour tout comprendre, il faut non seulement avoir en tête tout ce qui s’est passé dans les précédents (ce qui n’est pas une mince affaire), mais également arriver à filtrer le vrai du faux, les sautes d’humeur de la narration, les allégories du dessin. Alors, derrière toutes ces barrières souvent insurmontables peut se cacher un chef d’œuvre. Seulement, l’auteur ne nous laisse pas vraiment le choix, et les plus jeunes lecteurs qui croyaient ne voir qu’un shonen sportif un peu plus joli graphiquement que la moyenne, risquent de ne plus suivre la route que trace l’auteur.

Plus qu’une claque, ce tome est un véritable coup de poing, et pas forcément dans le sens positif du terme, mais plutôt dans celui de la douleur qu’il peut infliger. Difficile donc d’analyser rationnellement la qualité de ce tome. Du Oh! Great dans toute sa splendeur : graphismes magnifiques mais surchargés, scénario solide mais noyé dans une narration capricieuse, et montée d’une gravité qui ne plaira pas à tout le monde. Mais les fans du maitre seront aux anges.


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News