Air Gear Vol.17 - Actualité manga

Air Gear Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 14 September 2009


Quelle révolution dans ce tome ! Oh! Great nous sort le grand jeu en révélant enfin quelques-unes des plus grandes énigmes de l’univers des Air Treck. Ikki et Agito sont en effet invités à rentrer dans l’usine de la Tool Toul To, et découvrent à l’intérieur la tellement mythique tout du Tropaïon ! De plus, leurs ennemis de toujours sortent enfin de leur « Forêt » et l’auteur nous en raconte le passé, présentant un univers bien plus sombre que ce que l’on pouvait imaginer…

L’auteur revient également sur certains évènements déjà présentés dans les tomes précédents et remémore des passages qui datent du premier tome de la série ! Avait-il simplement ouvert des portes à ce moment là ou tout était-il prévu depuis le début ? Dans tous les cas, le monde d’Air Gear se montre de plus en plus cohérent. De plus, l’auteur apporte beaucoup de clarté dans les explications, et le tome se lit très facilement malgré sa relative densité !

A la maîtrise du scénario s’ajoute celle du graphisme, l’auteur n’a jamais semblé autant en forme ! Les décors de l’usine et de la Tour fourmillent de détails, de petites passerelles, de pièces,… restituant ainsi un univers à la limite du cyberpunk mais également bourré de symboles religieux. La grandiloquence est, bien évidemment, toujours de mise, mais il n’y a pas de faute de goût qui vient massacrer l’ensemble ! Par ailleurs les relations entre les personnages, anciens comme nouveaux, sont subtilement mises en avant, comme cette idylle naissante entre Ikki et Kururu.

Après un tome présentant un combat nécessaire et attendu, l’auteur a décidé de repartir sur les chapeaux de roue, mais cette fois il ne tombe pas dans les mêmes travers que précédemment et arrête de tourner autour du pot ! Le ou les prochains tomes devraient, en toute logique, continuer le flashback entamé dans ce tome, et l’auteur nous a montré qu’il excellait dans ce domaine avec son autre série phare, Enfer et Paradis. Bref, si le tome précédent était magistral, l’auteur nous montre ici qu’il ne veut pas en rester là, et Air Gear devient une série de plus en plus passionnante ! Vite, la suite !


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News