Vie devant toi (la)


Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
17/20

Le moins que l'on puisse dire s'est que Hideki Arai est un auteur engagé. Les trois œuvres que l'on connaît de lui en France sont des mangas pointant du doigts les travers de nos sociétés avec des personnages haut en couleur criant leur point de vue et tapant du poings (The world is mine, Ki Itchi et Ki Itchi vs).

La vie devant toi est une adaptation d'un roman de Taichi Yamada. Hideki Arai change de ton par rapport à ses autres œuvres et adopte ici un ton posé et poétique.

Nous suivons Sôsuke Nakatsu, un jeune aide soignant qui fait son travail avec application sans pour autant avoir choisis ce métier. Alors qu'il choisis de démissionner suite à un drame, l'assistante sociale qui s'est auparavant occupé de lui, propose qu'il s'occupe à domicile d'un vieille homme en fauteuil roulant. Le jeune homme ne se fait plus confiance malgré le soutient de ses collègues, pensant que le drame est survenu par sa faute.. Masami Shigematsu le pousse à travailler pour le vieux messieurs, pensant que le fait de ne pas lâcher le métier et de redémarrer à domicile pourra l'aider. Le messieurs, Seijirô Yoshizaki est réputé pour être dur avec les aides soignants qui se sont occupés de lui jusqu'alors.

Nous allons alors suivre durant près de 350 pages, ce trio de personnages blessés par la vie.

Au fur et à mesure que des liens se tissent entre eux, ils vont s'entraider, professionnellement ou non mais surtout humainement en faisant pars d'une belle douceur et écoute. Arai dresse un récit doux et poétique où les personnages vont s'aimer et se déchirer. L'histoire est dure mais raconté avec beaucoup de finesse que ce sois dans les dialogues où la manière dont Arai met en image souvenirs, douleurs et sentiments.

Je trouve juste qu'en tant qu'assistante de service sociale, madame Shigematsu brise à plusieurs reprise le secret professionnel. Je ne sais pas comment est la législation japonaise à ce niveau mais cela ne serait pas possible en France.

La vie devant toi est une œuvre essentielle tant elle parle avec réalisme de solitude et de blessures que tout un chacun est amené à vivre. Avec des personnages riches et humain et un visuel des plus réussi. Hideki Arai présente une nouvelle facette du manga engagé, qui parle de solidarité, d'espoir et d'amour dans un monde qui pars constamment en vrille.
Une lecture précieuse et humaine et un énième exemple que le manga est un médium varié capable d'accoucher d’œuvre sociales très réussies.

nolhane

De nolhane [3716], le 03 December 2019 à 22h24

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News