Errance - Actualité manga

Errance


Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
18/20

Un bijou mais que je ne conseillerai pas pour une première lecture d'Inio Asano (vous risquez de passer à travers certaines choses).

 

Un récit introspectif (du moins on ressent le vécu et les interrogations de l'auteur dans ce récit) dont j'ai adoré la critique parfois acerbe mais réaliste du monde du manga et de ses codes.

 

Mais là ou l'auteur arrive à sublimer son oeuvre c'est qu'il nous transporte littéralement dedans : d'une part, par ses dessins qui retranscrivent magnifiquement les émotions et le ressenti des personnages, des lieux ; d'autre part, des thématiques fortes comme la remise en question et l'épanouissement personnel via le métier de mangaka de notre protagoniste.

 

Du grand Inio Asano comme lui seul sait le faire!

 

A noter que l'édition est de très bonne facture.

GhosT

De GhosT [651], le 09 June 2020 à 12h43

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

19/20

Inio Asano s'est révélé être le fer de lance d'une nouvelle génération de grands auteurs. Depuis « Un monde formidable » jusqu'à la révélation « Solanin », Asano peignait des jeunes perdues dans leur passage à l'âge adulte au travers d'histoires relativement courtes mais fortes et intenses émotionnellement.

Ensuite, Asano s'est attelé à l'immense « Bonne nuit Punpun, », un chef d’œuvre où l'on retrouvait durant 13 tomes les thèmes chères à l'auteur avec un arrière fond autobiographique.

Errance est un manga plus récent mais évoque la période difficile qu'à vécu après avoir finis « Bonne nuit Punpun ».

Ce manga dresse le portrait sans concession de Kaoru, un mangaka trentenaire en proie avec la difficulté de vivre sa vie d’adulte. Il viens de finir un manga qu'il a mis des années à créer. Son succès d'estime (et public relatif) est en baisse. Il est respecté se sens sur le déclin. La routine qu'elle sois au travail où chez lui s'est installé pour Kaoru. Après des années de travail acharné il a enfin le temps de se poser, de regarder autour de lui.

Perdu dans sa vie professionnelle comme avec sa femme Nozomi, éditrice et surchargée de travail. N'arrivant pas à retrouver la force de dessiner et de trouver du sens à son couple, une déprime va s'installer chez Kaoru. Allant chercher du réconfort auprès de (très..) jeune prostituée, il va rencontrer Chifuyu, une prostitué lui rappelant son premier amour.

En pleine quête de sens à sa vie, cherchant à divorcer avec Nozomi.. Kaoru repense à ses 20 ans ; époque où il a vécu son premier amour, alors à l'université et cherchant à se faire un nom dans le manga. Kaoru reste hanté par ce que lui à dis sa copine d'alors..
Qu'est ce qui change avec les années ? Comment est t'ont libre ? Que faire de notre vie ? Comment savoir qui on est ? Au regards des autres ? Comment les lecteurs perçoivent les manga ? Autant de questions (et encore d'autres) que se pose Inio Asano avec cette œuvre.

Errance est certainement une création cathartique pour son auteur.. On ressens pleinement ses doutes, questions et sentiments.

La lecture de ce manga est assez éprouvante, dégoût de soi, doutes, incompréhensions sont légions.

Le dessin de Asano, hyper-réaliste reste un modèle de maîtrise, immersif, expressif, intense.. Son trait transmet une myriades d’émotions avec pudeur et délicatesse. Errance est certainement l’œuvre de Asano la plus réaliste visuellement. Sa narration, son découpage et l'expressivité de son dessin font de lui un des plus grands dessinateurs actuel.

Errance est un portrait sombre et personnelle d'Asano. Une lecture immersive dans la vie de mangaka et un portrait très subtil de jeunes adultes en pleine crise existentielle.

Encore une œuvre magnifique de cet auteur décidément incontournable.

nolhane

De nolhane [4049], le 04 May 2019 à 23h30

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

20/20

J'ai été captivée du début à la fin.

Asano arrive toujours à nous remettre en question, à nous faire sortir de notre zone de confort...  Il explore des portraits psychologiques malsains mais humains et réalistes.  Ce titre-ci m'a fait beaucoup réfléchir à la condition d'un mangaka, à la loi de la popularité et des ventes, au bonheur à atteindre sur le long terme.  Il m'a également mise quelques fois plutôt mal à l'aise mais c'est ce que j'aime ressentir en lisant les oeuvres de cet auteur.

Bref, encore un titre captivant d'Asano.  

Pandora

De Pandora [2284], le 31 March 2019 à 12h57

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

20/20

La mise en abyme du métier de mangaka me passionnant particulièrement chez Inio Asano j'ai, sans aucune surprise, adoré ce portrait sombre de l'auteur. J'adore la manière dont il mélange ses questionnements, que ce soit sur la réception de Solanin par le public ou l'après Bonne nuit Punpun. Passé outre le sujet du manga, il reste un portrait sombre d'un homme qui s'est égaré dans sa passion. Un drame humain comme seul Asano sait en écrire et qui me fascine autant qu'il me trouble...

jojo81

De jojo81 [6390], le 25 March 2019 à 16h17

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News