Jeu Video - Actualité manga

Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX

Le test du jeu video:

Publié le Vendredi, 24 April 2020

En 2005 au Japon puis 2006 en France, sortaient, simultanément, l'un sur la vieillissante Gameboy Advance et l'autre sur la jeunette DS, deux jeux d'un genre nouveau pour la saga Pokémon: Pokémon Donjon Mystère - Equipe De Secours Rouge (celui sur GBA) et Pokémon Donjon Mystère - Equipe De Secours Bleue (celui sur DS), développés par Chunsoft (devenu Spike Chunsoft depuis), et qui proposaient de retrouver les créatures de la célèbre licence dans un registre autre que celui des jeux canoniques, à savoir le roguelike ou Donjon-RPG, où l'on part en exploration dans des donjons qui se génèrent de façon aléatoire, ce qui fait qu'aucun n'est exactement pareil (ou en tout cas, n'est censé être pareil). Avec ce concept tout neuf dans la saga Pokémon et somme toute moins courant qu'aujourd'hui, ces jeux (enfin, surtout la version DS) obtinrent un joli succès, apportant un petit vent de fraîcheur sur la licence, si bien que par la suite Pokémon Donjon Mystère devint une série à part entière avec plusieurs autres jeux au fil des années : Pokémon - Donjon Mystère Equipe d'Expédition Temps et Pokémon - Donjon Mystère Equipe d'Expédition Ténèbres (sur DS en 2007 au Japon et en 2008 en France), Pokémon - Donjon Mystère Explorateurs du Ciel (toujours sur DS, en 2009), Pokémon Donjon Mystère - Les Portes de l'infini (sur 3DS en 2013), et enfin Pokémon Méga Donjon Mystère (toujours sur 3DS en 2015 au Japon et 2016 en France, et qui s'avérait probablement être l'opus le plus complet de la saga). Alors forcément, quand Nintendo annonça la sortie d'un nouvel opus sur Switch, qui plus est un remake des tous premiers jeux avec à nouveau Spike Chunsoft aux commandes, il y avait de quoi être assez curieux. Après tout, les remakes des jeux canonique de Pokémon sont très souvent de qualité, bien plus riches, vraiment bien revus, alors pourquoi ce ne serait pas le cas de son dérivé Donjon Mystère ? Hein ? ... Moui, pourquoi pas ?...

  

Sorti le 6 mars dans le monde entier, Pokémon Donjon Mystère - équipe de secours DX commence donc alors que vous vous réveillez dans la peau d'un pokémon choisi parmi une petite sélection (seulement 16, pouarf), non sans avoir d'abord effectué un petit "test de personnalité" simpliste pour vous conseiller le pokémon qui vous correspond (on m'a conseillé d'être Gobou, mais qu'importe, personne ne m'aurait empêché d'être un vaillant Psykokwak). A votre réveil, votre seul souvenir est que vous étiez auparavant humain, et basta (c'est bien pratique). Vous rencontrez alors un autre pokémon, lui aussi choisi parmi la même petite sélection, et qui deviendra votre premier compagnon d'aventure pour fonder ce qui fait le sel de ce monde peuplé uniquement de pokémon: une équipe de sauvetage, chose particulièrement à la mode en ce moment dans cet univers (apparemment). A partir delà, c'est parti pour aller accomplir vos premières missions dans différents lieux (grottes, montagnes...) dont la liste s'agrandira évidemment au fil de l'aventure, même si le type de missions se résume trèèèès souvent à la même chose (c'est-à-dire, retrouver un pokémon ayant trouvé le moyen de se perdre, ou dénicher un objet en particulier). Mais au fil de votre aventure, vous vous rendrez compte qu'il y a peut-être un lien entre votre présence dans ce monde et une légende ancestrale...

  

C'est donc sur ces bases scénaristiques on ne peut plus simples (et qui resteront un prétexte, n'en attendez pas grand chose) que démarre votre but principal: devenir la meilleure équipe de sauvetage en atteignant le rang Or. Tout ceci, dans un univers marqué par ce qui est probablement la plus belle amélioration de ce remake: un rendu visuel tout en douceur et en mignonnerie. Dans un style proche du cell-shading, le jeu offre des designs plutôt doux couleurs et des couleurs plutôt orientées pastel, ainsi que des aspects crayonnés, pour un résultat assez artistique et plutôt agréable à l'oeil... tout du moins, jusqu'à ce que vous parcouriez un certain nombre de donjons, pour finalement vous rendre compte que tous se ressemblent cruellement. Bien sûr, selon l'endroit à vous vous rendez, l'environnement n'est pas exactement le même, mais le contenu même de ces environnements se répète beaucoup, et surtout les donjons se résument toujours à des pièces un peu vides reliées entre elle par des couloirs, et où de temps à autre vous aurez à vous friter contre des pokémon ennemis.

  

Forcément, ce qui passait il y a 15 ans passe moins bien aujourd'hui, le roguelike ayant entretemps accueilli un paquet de représentants plus généreux en designs de donjons aléatoires. Mais malheureusement, le pire est que ce manque de nouveauté ne touche pas uniquement le design des donjons, loin de là...

  

Déjà, quiconque a joué aux premiers jeux s'en rendra vite compte: tout le déroulement est exactement le même, jusque dans les dialogues (souvent interminables pour trois fois rien, les personnages ayant un débit de paroles souvent inutiles et devenant vite lourdingues), sans réelle plus-value. Mais ça ne s'arrête pas là, puisque concrètement les nouveautés sont minimes, que ce soit au village pokémon (on y reviendra), ou au sein même des donjons où, la plupart du temps, il n'y a pas grand chose à faire. On parcourt les couloirs et les pièces, on récupère les 2-3 objets qui traînent et qui sont souvent clairement indiqués sur la carte, on se bat contre les pokémon ennemis rencontrés (eux aussi indiqués sur la carte) dans un système de déplacement sur cases (sous-exploité, ça aurait pu être plus tactique) et tour par tour empruntant aux jeux canoniques (chaque pokémon connaît 4 attaques maximum qu'il est possible de remplacer au fil du jeu pour de plus puissantes, avec affinités de type, etc), on accomplit le petit objectif, et basta. Les seules choses semblant réellement nouvelles, ce sont éventuellement les possibilités d'activer le déplacement automatique (faisant que vous bougerez tout seul sur les objets à récupérer puis vers l'objectif, tout du moins jusqu'à rencontrer des ennemis) et le combat automatique (en gros, face à un ennemi, vous enverrez automatiquement votre attaque la plus puissante)... mais dans la mesure où bouger et combattre sont les seules choses à faire dans les donjons, on se demande alors quelle est l'utilité de ces "améliorations", vu que du coup on n'a plus rien à faire par soi-même. Heureusement que ces machins sont facultatifs...

  

A part ça, à l'extérieur des donjons, vous aurez bien sûr la possibilité d'améliorer votre équipe, en allant régulièrement au village pokémon près de votre base, un lieu où divers stands tenus par des créatures vous permettront de vous "upgrader": achats de CT ou d'objets, entraînements pour monter en niveau, stockage d'objets pour être sûr de ne pas tout perdre si jamais vous vous faites avoir dans un donjon... Dans tout ça, on retiendra surtout le le club camping, permettant d'installer des camps où viendront les Pokémon souhaitant rejoindre votre équipe. Une idée bienvenue, d'autant que chaque pokémon a besoin d'un camp adapté à son type, et qu'il faudra donc bien les gérer. L'agrandissement de votre équipe reste d'ailleurs l'une des bonnes choses du jeu: évidemment, plus vous accomplirez de missions, plus des créatures voudront devenir vos alliés, multipliant alors les possibilités: il faudra aussi les faire progresser, veiller à choisir de bonnes compositions d'équipes selon les donjons (qui correspondent eux-mêmes, bien souvent, à des types), préparer une équipe de secours à votre équipe de secours (comprendre par là que si votre équipe première tombe KO, vous pouvez en préparer une deuxième à partir des pokémon présents dans votre camping, et celle-ci prendra immédiatement le relais)... à partir de là, le jeu s'offre une petite part de tactique en plus, même s'il n'y a rien de très poussé. Ce qui est dommage, c'est que la multiplication de pokémon alliés finit par rendre la progression dans les donjons un peu lourde (parce qu'ils se gênent parfois pour avancer, ces ahuris), et qu'il faut tout de même attendre un petit moment avant que cette possibilité ne s'enrichisse, ce qui fait que les premiers moments du jeu sont répétitifs au possible tant il n'y a pas grand chose à faire. Le truc chouette et nouveau, par contre, c'est que côté multijoueurs, il est possible de faire appel à d'autres joueurs via internet pour vous aider dans l'exploration de donjons (ou alors, à l'inverse, vous pouvez allez aider d'autres joueurs).

  

Au bout du compte, ce Pokémon Donjon Mystère - équipe de secours DX s'offre une refonte graphique plutôt jolie et adapté à la Switch (plus en version portable qu'en version salon, où des limites visuelles apparaissent quand même)... mais à part ça, les nouveautés manquent cruellement à l'appel, et on peut vraiment se demander pourquoi les développeurs n'ont pas revu le système de donjons des jeux d'origine, tant celui-ci apparaît vide, obsolète, daté par rapport à ce qui se fait aujourd'hui. Au final, c'est bien mignon, mais si vous n'êtes pas un accro hardcore du concept, le jeu risque de vous lassez très vite tant il est répétitif et se renouvelle peu. Si bien que si vous ne mourez pas vaincus par des pokémon ennemis dans les donjons, c'est peut-être d'ennui que vous succomberez.
  

Chroniqueur: Koiwai


Note de la rédaction








MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News