Rencontre avec le groupe d'idols Task Have Fun- Actus manga
actualité manga - news illustration

Jmusic Rencontre avec le groupe d'idols Task Have Fun


Samedi, 04 January 2020 à 17h00 - Source :Rubrique interviews

A l'occasion de Japan Expo, nous avons eu l'occasion d'interview Task Have Fun, un trio d'idols se voulant dynamique et fun. Compte-rendu !


Pour commencer, pouvez-vous chacune vous présenter, et expliquer votre rôle dans le groupe ?

Nous sommes Fuka Kumazawa, de Kyoka Shiraoka et Natsuki Satonaka. L'une des spécificités de notre groupe, c'est qu'aucune de nous ne de rôle particulier. On chante toutes, et il n'y a pas vraiment de leader.

  

Comment vous êtes-vous rencontrées ? Etait-ce un casting ?

Nous faisions partie de la même agence, et c'est elle qui a choisi de nous regrouper. Après quelques répétitions, on a décidé de créer Task Have Fun.


Qu'est-ce qui vous a donné envie de devenir chanteuses idols ?

Fuka : Moi, c'est parce que j'ai toujours aimé les idols japonaises que j'ai moi-même voulu en devenir une.

Kyoka : J'ai toujours aimé la danse, si bien qu'un jour on m'a demandé si je n'aimerais pas devenir idol, et j'ai accepté.

Natsuki : Personnellement je ne connaissais pas trop ce milieu-là. C'est en faisant quelques répétitions que je me suis rendue compte que les idols « brillaient », qu'elles avaient quelque chose en elles. C'est ce qui m'a décidé à devenir moi aussi idol.


Que voulez-vous, en tant que telles, transmettre à vos fans ?

Nos danses sont assez atypiques et originales, du coup on aimerait que les fans dansent avec nous.
  

Le nom du groupe vient du concept d'accomplir les tâches du quotidien tout en s'amusant. Pourquoi ce choix d'allier le quotidien et l'amusement ?

En fait, c'est le nom de groupe qu'on nous a proposé (rires).


Votre chanson 3WD est souvent considérée comme la plus emblématique de votre travail auprès des fans, certains allant jusqu'à en reprendre la chorégraphie. A votre avis, pourquoi ?

Il y a deux aspects. Tout d'abord, la danse, qui est assez facile à reproduire et qui peut donc plaire aussi aux enfants ou aux personnes âgées. Ensuite, la musique, qui est un peu rock et que beaucoup de gens trouvent cool.

  

Comment définiriez-vous votre style et votre travail ?

Les gens disent que c'est surprenant, qu'on ne s'y attend pas, parce que les danses sont assez uniques.


Quels sont les grands thèmes de vos chansons ?

Sur chaque chanson, c'est un peu différent. Sur certaines, on va vouloir quelque chose de dynamique, pour d'autres une ambiance plus cool, etc...


L'un des mots qui revient le plus souvent quand on vous définit est « kawaii ». Qu'est-ce qui vous attire tant dans ce qui est mignon ?

Fuka : C'est vrai qu'on aime toutes les choses un peu mignonnes. J'ai des chats et des chiens à la maison, et les animaux de ce type sont parmi ce qu'il y a de plus apaisant et mignon.

Kyoka : J'aime ce qui est brillant, les petits accessoires, les colliers, les boucles d'oreille.

Natsuki : Moi j'adore les enfants, je les trouve vraiment mignons. Parfois je m'amuse avec les frères de mes copines.


Quels sont vos modèles ?

Miyuki Watanabe nous inspire beaucoup, on aimerait être comme elle.


Lors de votre 2e tournée nationale, il paraît que votre dernière représentation au Shinagawa Stellar Ball de Tokyo a été très marquée par l'excitation des fans. Quel souvenir gardez-vous de cette expérience ?

Nous étions très impressionnées, car il y avait beaucoup de monde. Les fans étaient très dynamiques, dansaient beaucoup de façon très synchronisée, c'était incroyable à voir.

  

En dehors du Japon, vous avez aussi fait des apparitions lors d’événements importants à Bangkok (Thaïlande) et Taipei (Taïwan). Quel souvenir en gardez-vous ? Avez-vous noté des différences entre les publics de ces différents pays ?

Les Japonais ont tendance à être un peu timides, alors que le public étranger est plus expressif.


Cette année vous faites un show dans le Nakano Sun Plaza, une scène très convoitée par les artistes japonais. Comment prépare-t-on un tel événement ?

Justement, pour préparer cet événement, on fait toute une tournée au Japon pour faire monter la température.


Une question sur votre look. Comment le travaillez-vous ?

Le look diffère selon le musique. Quand on a quelque chose d'assez dynamique, on adopte un look coloré. Quand c'est plus doux, on prend un look plus classique. Etc...


Est-ce vous qui définissez le look que vous allez prendre à chaque chanson, ou est-ce votre agence qui choisit ?

Ce sont souvent les gens de l'agence qui nous proposent des couleurs qui iraient bien avec telle ou telle chanson.


Que ressentez-vous à l'idée de vous produire si loin de chez vous, à Japan Expo en France ?

En faisant des concerts en France, on a remarqué qu'il y avait beaucoup de monde, et que les Français aimaient bien les musiques très dynamiques.


Et quel message aimeriez-vous adresser à votre public français ?

On aimerait revenir en France, et toucher un public européen en plus du public français. Et si des Français ont l'occasion de venir nous voir en concert au Japon, ce serait top !


Interview réalisée par Koiwai. Remerciements à Task Have Fun, à l'interprète, et à Japan Expo.
  





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News