actualité manga - news illustration

Manga Chronique Manga - Ubel Blatt


Dimanche, 20 October 2019 - Source :Chronique Manga

Lorsque Ki-oon a annoncé l’arrivée prochaine de Ubel Blatt, il y a de cela bien des années, l'attente était forte, les titres de dark fantasy étaient rares (plus que maintenant), beaucoup d'espoir étaient placés dans ce titre!

Entre temps, 24 tomes plus tard (en comptant le tome 0), la série a connu des hauts et des bas, un rythme de parution qui n'a pas aidé, il fallait attendre parfois des années entières entre deux volumes, beaucoup de longueur, du fan service...mais lorsqu'on prend l'ensemble de l’œuvre, au final on retiendra avant tout les bons moments qu'on a vécu avec ce titre, car ils sont nombreux, et le vide que la série va laisser!



Petit retour sur une aventure, certes chaotique, mais belle!

Vingt ans avant le début de l'histoire l'armée des démons de Wischtech était sur le point de prendre le contrôle de toutes les Terres, l'empereur choisit alors quatorze braves guerriers pour pénétrer en terre ennemi et vaincre le mal à sa racine… Durant l'expédition trois d'entre eux périrent avec les honneurs, mais seulement sept braves revinrent : les « Sept Héros ». Les quatre derniers, « les lances de la trahison », furent exécutés par leurs camarades après avoir trahis les humains… Désormais les Sept Héros sont de puissants seigneurs qui gouvernent le monde en étant respectés dans tout le royaume.
Mais un rebelle apparaît, un jeune semi elfe nommé Koinzell, prétendant être en fait Ascheriit, une des lances de la trahison... Ce dernier revenu dans le corps d'un semi elfe, veut assouvir sa vengeance et rétablir le nom de ses camarades tout en éliminant les usurpateurs, ceux qui se font appelés les « Héros », ceux là mêmes qui ont massacrés les quatre braves ayant rempli la mission donnée par l’empereur pour s'en attribuer les mérites.
L'objectif de Koinzell est simple, il souhaite se venger de ce que les usurpateurs lui ont fait subir, venger la mort de ses camarades et rétablir la vérité! Mais se dresser contre ces sept seigneurs c'est se dresser contre l'empire tout entier, qui les adule littéralement! Pourtant au fil de se progression, Koinzell se fera de nombreux alliés qui pourraient bien être la clé de la réussite de son objectif!



Une histoire de vengeance sanglante dans un monde de dark fantasy? Évidemment qu'on a envie de lire ça! D'autant que l'idée de départ est vraiment intrigante et se montre même assez originale!
Dés le début du récit nous découvrons un personnage principal violent, habité par la colère, frêle d'apparence mais possédant une technique à l'épée sans commune mesure (on apprendra plus tard qu'il possédait le rang de "maître de l'épée", titre attribué à une seule personne par génération), nous allons donc le suivre dans sa lutte sanglante, sans équivoque, sans la moindre pitié : nous avons affaire à un tueur de sang froid qui n'aura pas le moindre scrupule à tout faire pour accomplir sa vengeance. Un anti héros parfait pour ce genre de récit et d'univers.
Bien entendu au fil de ses aventures il sera accompagné par plusieurs personnages, certains ne serviront pas à grand chose, d'autres bien plus importants joueront un rôle essentiel, mais tous étant là pour le maintenir du coté humain, pour lui éviter de perdre la raison...et ainsi si sa quête de vengeance sera toujours son principal moteur, il finira par combattre aussi pour protéger les siens!
Et bien entendu une grande place sera laissée aux sept traîtres, les cibles de Koinzell. Si les premiers tomberont assez rapidement (la menace n'étant pas prise aux sérieux), pour les derniers on passe un cap et chacun d'entre eux sera grandement protégé, et la lutte de Koinzell se fera en parallèle de combats pour le royaume, des armées entières étant désormais impliquées!



Ainsi on note une évolution évidente, on va passer d'une quête intimiste, solitaire et égoïste à un combat pour la vérité et la libération du royaume, une grande guerre globale!
Le titre sera parsemé de flash-back pour que nous puissions découvrir le passé de Koinzell, à l'époque où il était Ascheriit, pour comprendre le lien entre les 14 héros et surtout comprendre les événements qui les ont conduit aux événements présents.
Bien souvent ces flash-backs vont se montrer passionnants et vont apporter beaucoup plus de profondeurs à la série et ses personnages, des moments clés et essentiels.

Ce qui fait le charme de Ubel blatt c'est en grande partie son ambiance: glauque et malsaine, énormément de sang, des morts violentes, des personnages charismatiques et complexes, des monstres gigantesques et effrayants, un esprit de chevalerie, de la trahison...mais également un dessin fabuleux, une mise en page dynamique et fluide, une action omniprésente...bref de quoi faire de ce titre une perle !



Malheureusement on ne trouve pas que ça : on trouve aussi énormément de fan service qui justement, c'est le cas de le dire, ne sert pas du tout l'histoire. Des scènes de sexes souvent très crues, systématiquement gratuites et pour le coup venant tout simplement pourrir le titre. Exemple parfait de nombre d'éléments ne servant à rien venant ralentir le récit et prolongeant inutilement une attente qui faiblit avec les tomes.

Mais malgré des baisses de régime évidentes, des longueurs et des moments clairement agaçants, ce n'est pas ce qu'on retiendra de l'ensemble de la série!
Celle ci nous aura fait vivre une grande aventure, découvrir des personnages intéressants et attachants pour la plupart, on aura partagé la colère et le désir de vengeance de Koinzell et la satisfaction de voir les traîtres mourir.
Donc malgré ses défauts, la fin de la série est forte et touchante et c'est véritablement ce qu'on retiendra de cette série possédant un univers et une tonalité propre!

Clairement une nouvelle référence de la dark fantasy!

L'avis du chroniqueur
Erkael

Dimanche, 20 October 2019
15.5 20


© Etorouji Shiono / SQUARE ENIX





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Complètement d'accord avec la chronique. C'est une série que j'ai découvert quasiment ses débuts, l'attente a été très longue, j'avais même abandonné a 8 tomes de la fin.

Et a la sortie du dernier tome j'ai tout relu et j'ai adoré. Bien sûr l'abus de fan service est clairement abusé, heureusement que le reste est bon, les dessins, l'histoire, les combats.

Il mérite clairement sa place dans ma bibliothèque, je le relirai sûrement dans quelques années.

Guillaume GGGGGG

De Guillaume GGGGGG, le 21 October 2019 à 21h30

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News