Petit retour sur la conférence publique de Kentarô Satô au FIBD d'Angoulême- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Petit retour sur la conférence publique de Kentarô Satô au FIBD d'Angoulême


Dimanche, 03 March 2019

A l'occasion du FIBD d'Angoulême, les éditions Akata recevaient Kentarô Satô, l'auteur de Magical Girl of the End et Magical Girl Site, et entre ses séances de dédicaces et ses interviews le mangaka a également tenu une conférence publique. Notre planning ayant été chargé, nous n'avons malheureusement pu assister qu'à une petite partie de cette conférence... et, il faut bien l'avouer, dans des conditions assez mauvaises puisque juste à côté avait lieu une autre conférence, rendant le son assez inaudible, ce qui fait que notre compte-rendu est très, très partiel... Frustrant, quand on voyait la sympathie de l'auteur sur scène et ses réponses nombreuses. Malgré tout, nous nous sommes dits que ce que l'on a pu retranscrire de cette conférence pourrait vous intéresser, voici donc un bref retour !
  
  

A quel genre de jeux vidéo jouez-vous ?

Kentarô Satô : J'ai joué essentiellement à des jeux vidéo où il y avait des zombies, mais depuis le temps je suis plutôt devenu fan de Splatoon par la suite.


Dans votre style il y a justement aussi des personnages un peu « kawaii », peut-on faire un petit pont entre cela et Splatoon ?

Je ne sais pas si l'on peut dire qu'il y a un lien, puisque j'ai commencé Magical Girl of the End bien avant de me mettre à Splatoon. Et puis dans mon œuvre il y a beaucoup de sang, alors que Splatoon joue plus sur un univers pop et coloré.


Vous qui êtes amateur de cinéma d'horreur, et puisque vous aimez le fait de détourner une figure mignonne comme la magical girl pour en faire quelque chose de malsain, est-ce que la poupée Chucky, c'est quelque chose que vous aimez ?

Je l'ai vu quand j'étais petit et j'en ai peu de souvenirs. Le film d'horreur que je préfère, c'est Saw.
  
  

Qu'est-ce qui vous intéresse dans Saw ?

Le côté suspense, ou aussi le gros twist à la fin qui impacte vraiment le téléspectateur.


Le personnage du flic sans limites de Rintaro Akuta dans Magical Girl of the End a marqué les esprits. Comment avez-vous créé ce personnage, et quelles limites lui avez-vous données ?

J'ai quand même décidé de le créer en essayant de rester dans le domaine de ce qui était acceptable pour mon éditeur.


Beaucoup de passages le concernant sont assez osés, par exemple au début il est sous-entendu qu'il a violé deux lycéennes, mais plus tard dans la série on apprend que la vérité est tout autre, et ça nuance le personnage...

C'est quelque chose qui n'était pas fixé dès le départ départ, mais qui était dans ma tête comme un développement de l'ordre du possible, que je pourrais faire si le scénario suivait un déroulement propice à ça. Je ne voulais pas en faire un simple zinzin, un taré, et heureusement plus loin dans la série j'ai pu le développer.
  
  

Au fil des tomes la série se complexifient beaucoup, notamment avec des voyages dans le temps, des dimensions parallèles...Aviez-vous tout prévu dès le départ ?

Il y a des éléments qui étaient prévus dès le début, comme l'origine des magical girls, d'où elles viennent, pourquoi elles existent... Et d'autres choses qui sont arrivées plus tard, que j'ai eu l'opportunité d'incorporer au scénario au fil de mes idées.
  




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News