actualité manga - news illustration

Manga Chronique Manga - Toriko

Samedi, 11 Août 2018 - Source :Chronique Manga

Alors que tous les shonen d'aventure se ressemblent un petit peu, il n'est pas évident de trouver l'élément qui fera la différence, qui permettra à son titre de se différencier de la masse, et pourtant Mitsutoshi Shimabukuro va trouver un concept génial autour duquel il va bâtir toute sa série Toriko, un concept qu'il va développer sur 43 tomes rendant l'ensemble incroyablement cohérent (jusqu'à un final partant trop loin dans ses délires)... un concept original et novateur malgré une construction dans le développement assez classique.


Le titre, qui fut publié dans le célèbre Shonen Jump va connaître un grand succès au Japon, mais également en France, un succès mérité malgré une fin bien en dessous du niveau de ce qu'a été la série dans son ensemble! Nous sommes dans un monde gouverné par la gastronomie ! Tout tourne autour de cette dernière, les hommes puissants sont ceux qui dirigent les grands restaurants, ce sont les grands cuisiniers, les chasseurs de denrées...bref tous ceux qui ont une influence sur ce monde à part.

Komatsu est un jeune cuisinier, talentueux, mais devant encore faire ses preuves… On lui demande de cuisiner une créature dangereuse, le seul moyen qu'il a de réussir à la chasser et de s'associer avec un « Gourmet Hunter », ces fameux chasseurs de denrées : Toriko entre en scène ! Mais celui-ci n'est pas un simple gourmet hunter, il fait partie des quatre rois, les plus puissants de la profession, et pour lui chasser un monstre tel que le Galalagator n'est que formalité. Mais le chasseur a des principes, il ne tue que ce qu'il mange ! Et comme tous les hommes puissants de ce monde, Toriko n'a qu'un seul objectif : trouver les ingrédients qui pourraient composer son menu idéal… Un lien solide va naître entre les deux hommes qui vont alors vivre de grandes aventures ensemble !


Accompagnés de nombreux camarades rencontrés au fil de leurs aventures, ils vont partir en quête des denrées les plus rares et les plus dangereuses, luttant contre la Gourmet Corp, une association de dangereux criminels; tout ceci les conduira sur des terres légendaires à espérer trouver des denrées légendaires en luttant contre des monstres légendaires!
Le seul but de Toriko est d'être purement fun, un shonen absolument décomplexé, à la trame simple, voire simpliste, mais tellement efficace. Car ne nous y trompons pas, si la trame s'annonce effectivement simpliste au départ, ce n'est que pour mieux cacher un univers d'une incroyable richesse, et d'une incroyable complexité que nous ne ferons qu'effleurer dans les premiers tomes !

En effet, l'auteur est semble-t-il un ami de Eiichiro Oda, le papa de One Piece, et dans la même optique que son camarade, Shimabukuro a créé un univers vaste, mais cohérent basé sur un seul thème, mais qu'il va exploiter à outrance : celui de la gastronomie !
Tous, dans les créatures aux objectifs de nos héros, en passant par les items qu'ils vont rechercher ou même dans leurs attaques, nous renvoient à la gastronomie! Et qu'on ne s'y trompe il s'agit bel et bien d'un manga d'action aventure, et non pas d'un titre sur la cuisine! Si l'humour est très présent, et surtout souvent très efficace, l'action n'est pas en reste et les affrontements, intenses et dynamiques, seront très nombreux!


Et pour que ce genre de titre fonctionne, il faut non seulement des personnages intéressants et charismatiques, mais également des antagonistes qui le sont au moins tout autant: Toriko est un personnage vraiment intéressant, qui se trouve être au sommet dès le départ, il va bien entendu connaître une évolution, mais pas de quête initiatique pour lui, c'est déjà le patron! Toriko est un personnage décomplexé, amusant, bon vivant, mais sachant se montrer redoutable face à ses adversaires. La quête initiatique sera pour son comparse, Komatsu, jeune cuisinier qui découvre ce monde rude et violent (et par extension permet aux lecteurs de le découvrir également)!

Le binôme fonctionne parfaitement et on va très vite s'attacher à eux. Rapidement ils seront rejoints par pléthore de personnages, notamment les trois autres rois, qui ont tous leurs propres caractéristiques, mais aussi bien d'autres encore. En ce qui concerne leurs ennemis, là aussi on est servi, bien que certains d'entre eux ne seront pas exploités comme on l'aurait espéré.
Ainsi l'auteur va nous entraîner dans des délires incroyables, encore jamais vus, et nous ne pourrons faire autrement que de le suivre. Très rapidement nous allons être confrontés à des scènes délirantes et des affrontements titanesques...et ça fonctionne...jusqu'à un certain point!
Car malheureusement, si le titre va atteindre des sommets d'excellence, sa dernière partie va s'apparenter à un long calvaire. Le succès commençant à manquer au Japon, l'auteur va être contraint d'écourter sa série et les derniers tomes vont alors être rushé, ce qui se ressentira dans la qualité de l’œuvre, on devine toutes les idées et les concepts que l'auteur voulait nous apporter, mais on ne peut qu'être témoins du plantage catastrophique de cette dernière partie. La frustration n'en sera alors que plus grande, car une série qui ne nous affecte pas ne peut pas nous décevoir, mais Toriko s'est montré tellement grandiose qu'on est que davantage touché par l'échec de sa dernière partie, qui nous laissera indubitablement un arrière-goût amer!


Même graphiquement, le titre se montre original. Le trait en lui-même n'est pas à proprement parlé très beau, mais il se montre dynamique, il correspond parfaitement au ton léger du titre, l'auteur crée un univers très dense et qu'on imagine aisément coloré, son trait rond très cartoon appuie sur la légèreté de la saga, mais ne convient pas à la dernière partie se voulant plus sérieuse. La mise en page se veut nerveuse, l'auteur arrive à créer des personnages expressifs et impressionnants…

Toriko est une excellente série jusqu'à sa dernière partie, une œuvre de grande qualité qui rivalise aisément avec les piliers et références du genre, mais qui ne parvient malheureusement pas à tenir la distance jusqu'au bout, ce qui est d'autant plus dommage tant elle aura su atteindre des sommets d'excellence!
A découvrir malgré tout!

L'avis du chroniqueur
Erkael

Samedi, 11 Août 2018
15.5 20


TORIKO © 2008 by Mitsutoshi Shimabukuro / SHUEISHA INC.





commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Très bon article mais honnetement on s'en fout que l'auteur n'ai pas aimé la fin (il le dit 3 fois dont 2 dès le début d'article)

Ju

De Ju, le 13 Août 2018 à 12h05

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Très bonne article, c'est du boulot, ça ma donné envie d'essayer.

LeonSummers

De LeonSummers [84], le 12 Août 2018 à 13h17

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News