Chronique ciné asie -  Tunnel- Actus manga
actualité manga - news illustration

Ciné-Asie Chronique ciné asie - Tunnel

Samedi, 25 Novembre 2017 - Source :Chroniques Cinéma Asiatique

Après une sortie remarquée en Corée, Tunnel, second film de son réalisateur Kim Seong Hun, après le très bon "Hard Day", est arrivé en France, peu de temps après "Dernier Train pour Busan", deux films différents, mais pourtant semblables sur bien des points, notamment pour leur justesse et leur écriture fine et intéressante!



Alors qu'il rentre d'un déplacement professionnel, Lee se presse pour être présent pour l'anniversaire de sa petite fille. Sur la route, il est contraint de traverser un tunnel long de plusieurs kilomètres, creusé sous la montagne... Soudain, le drame survient: le tunnel s'effondre laissant Lee sous des tonnes de gravats! Protégé par l'habitacle de sa voiture il parvient à contacter les secours qui se mobilisent rapidement! Mais comment extirper cet homme coincé en plein milieu du tunnel? A quel endroit creuser?
Lee va devoir prendre son mal en patience et tout faire pour économiser son eau et la batterie de son téléphone, seul lien avec l'extérieur et les secours!


En apparence Tunnel est un film catastrophe comme les autres, mais cela reviendrait à ne pas tenir compte de la patte coréenne! Pour commencer pas de destruction à grande échelle, pas d'éléments naturels rappelant à l'homme sa petitesse...nous allons suivre un homme seul, isolé coincé sous des gravats à cause d'une erreur humaine! Et même si le pays tout entier va se mobiliser pour suivre cette "aventure" incroyable, nous restons à échelle humaine!


Le film présente deux facettes que nous suivrons en parallèle. En premier lieu nous suivrons le quotidien de Lee qui va rester enfermé durant des jours entiers, voire des semaines, seul sans nourriture ou presque, avec très peu d'eau et des moyens de communication limités; et de l'autre nous assistons au "grand cirque" mis en branle pour le sortir de là avec journalistes et politiques qui viennent se mêler à ça et compliquer davantage la situation! A l'intérieur nous assistons à un huis clos étouffant et à l'extérieur, un grand barnum avec beaucoup trop d'intervenants...deux niveaux diamétralement opposés!


La première partie repose donc entièrement sur les épaules de Ha Jung Woo, interprétant Lee de façon remarquable! Cette phase se veut radicalement anxiogène, le réalisateur nous confiant dans des espaces étroits et sombres, sans communication... L'espoir renaîtra un temps avec la découverte d'une seconde personne coincée sous le tunnel qui va s'avérer dans une situation encore plus inquiétante que celle de Lee...mais l'espoir va rapidement s'étioler avec le temps qui passe! Nous vivrons alors des moments forts et émouvants, mais au cours desquels le réalisateur n'oubliera pas de placer un peu d'humour pour dédramatiser la situation afin de justement renforcer les moments dramatiques!


De l'autre côté, nous suivons l'équipe des secouristes menée par l'excellent Oh Dal Su, acteur possédant une tête reconnaissable entre toutes et qui parvient à jouer dans tous les registres! Il est le seul, exception faite de la femme de Lee, interprétée par la belle Bae Doona, à tout mettre en œuvre jusqu'au bout! Une relation forte va naître entre les deux personnages, le chef des secouristes étant le seul lien avec l'extérieur pour Lee! Si à plusieurs reprises les secouristes se montrent amusants en commettant quelques gaffes, cela n'empêche pas le réalisateur d'en faire de véritables héros, des hommes prêts à se sacrifier pour autrui! Mais le film aurait été moins complet si Kim Seong Hun n'avait pas rajouté des éléments supplémentaires sur lesquels il va s'amuser à taper!


En premier lieu viennent les journalistes, présentés comme une horde déshumanisée, prête à tout pour des exclusivités, quitte à compliquer la tâche des sauveteurs et à mettre davantage en danger la vie de Lee. Ensuite viennent les politiques qui se servent de ce drame pour se mettre en avant en le récupérant à leur compte. Et enfin les industriels pour qui ce drame n'est rien d'autre qu'un contre temps empêchant la poursuite des travaux d'un autre tunnel à quelques kilomètres. Ces derniers voulant faire exploser des charges pour continuer l'avancée des travaux quitte à provoquer des vibrations pouvant faire s'écrouler davantage le tunnel sous lequel se trouve Lee...un bras de fer va alors s'engager et bientôt le chef des secouristes sera seul face aux industriels, aux politiques et aux journalistes qui ne verront plus que comme une perte de temps le maintien du dispositif visant à sortir Lee de cette situation! Certes le film n'est pas une critique sociale, mais cela vient ajouter un surplus d’intérêt et de profondeur à ce film qui n'en manque déjà pas!


Au final Tunnel s'avère être un film plus riche et plus complexe qu'il n'y parait, où le réalisateur parvient à toucher une palette d'émotions très large, allant du drame à la colère en passant par l'humour, le tout se montrant particulièrement efficace de manière égale avec bien évidemment des moments forts et particulièrement émouvants!
L'édition DVD propose quelques bonus agréables permettant de prolonger l'aventure pour quelques minutes. Le plus gros point noir de cette édition c'est la VF qui est absolument catastrophique! Un véritable calvaire qui parviendra même à vous faire sortir du film à quelques reprises tant c'est mal doublé! Privilégiez sans hésiter la VOST!
L'avis du chroniqueur
Erkael

Samedi, 25 Novembre 2017
16 20




commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News