Chronique animation - Berserk - La bataille de Doldrey- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Chronique animation - Berserk - La bataille de Doldrey


Samedi, 25 Febuary 2017 - Source :Chronique Animation

Le manga BERSERK ayant vu le jour en 1990 sous la plume de Kentaro Miura, Berserk l'animé est une série qui compte de nombreux fans fidèles et passionnés, ayant désormais le statut d’œuvre culte, elle sert désormais de référence en "Dark Fantasy"!
En 1997 elle connaissait une première adaptation en série de 25 épisodes, mais le manga étant toujours en cours plus de 25 ans après sa naissance (du fait d'un rythme de parution très lent), il continue de faire parler de lui et de nouvelles adaptations, mieux réalisées et plus complètes, ont alors vu le jour.

En 2010 est annoncée une trilogie de films d'animation revenant sur "l'âge d'or" de la série.
En février 2012 sort le premier, qui ne s'intéresse pas au tout début du manga, mais aux origines des personnages (flash-back commençant à partir du troisième volume)...
Le second film : La bataille de Doldrey, celui qui nous intéresse, sort en juin 2012, seulement quelques mois après le premier...
Seconde étape d'un voyage intense et violent!


Griffith et sa troupe du Faucon se sont fait un nom au sein du royaume de Midland, à tel point que le leader des mercenaires va obtenir un titre de noblesse attisant les jalousies parmi les seigneurs voyant en lui une menace!
Alors que la guerre perdure, Doldrey se présente comme une forteresse imprenable sur les terres des ennemis du Midland...toutes les troupes s'y sont cassé les dents. Mais Griffith se propose de lancer un assaut avec sa seule troupe du Faucon...s'il réussit, la honte des autres nobles sera immense, mais la gloire pour les mercenaires sera incroyable!
Le destin de Griffith, de Guts, de Casca et de leurs compagnons va se jouer autour de cette bataille épique...un destin qui pourrait être aussi bien glorieux que sanglant!


Le premier film était un réel succès, il était en tous points excellent, que ce soit au niveau de l'ambiance qu'au niveau technique! Il reprenait au détail près les événements du manga...il était donc hors de question qu'il en soit autrement pour ce second film!
Désormais les personnages sont bien introduits, nous y sommes maintenant attachés et la relation ambiguë entre le trio Guts / Griffith / Casca est de plus en plus passionnante tout en devenant de plus en plus complexe!
Chaque scène oriente un peu plus leur destin et oscille entre le grandiose et l’ incroyablement malsain et déstabilisant!


Sans surprise le point fort est la bataille qui donne son titre au film: la bataille de Doldrey, théâtre de violentes oppositions, de sanglants échanges, de stratégies habiles, mais dangereuses... et là encore on retrouve la sauvagerie propre à la série avec des corps déchiquetés, tranchés violemment... La figure de barbare baignant dans le sang de Guts contraste grandement avec celle de la pureté de Griffith, parvenant à garder cette aura même au centre d'une violente bataille...et pourtant Guts parvient à tirer la gloire à lui de par ses impressionnants résultats sur les champs de bataille... l'écart se creuse entre les deux, la fascination est toujours présente, mais chacun cherche désormais à s'émanciper de l'autre, Guts souhaitant désormais ne plus rester dans l'ombre de la lumière aveuglante de Griffith...


Si le moment fort du film est la bataille en elle-même, le moment charnière, le moment clé est le face à face entre les deux héros, le second depuis leur rencontre, miroir presque parfait du premier, à l'exception que cette fois l'issue est différente... le simple barbare a dépassé le faucon... De là va suivre une succession d’événements qui changera la vie de toute la troupe...le destin est désormais en marche: frustration, colère, déception, peine...voilà ce qui va orienter les derniers instants de la troupe du faucon... Mais il faudra en rester là pour ce second film, en attendant le troisième!
On reste certes un peu frustré, mais tellement fasciné!


La réalisation est identique à celle du premier, grandiose! L’animation est de très haut niveau, les travellings sont saisissants, on sent que les moyens ont été mis pour cette série de films dont le premier plaçait déjà la barre très haute, et cela s'améliore encore avec le second !
On retrouve les thèmes musicaux du premier, envoûtants et saisissants.


Tout comme le premier, le film se conclut sur la bande-annonce du prochain (et dernier) film : L'avent, rajoutant renforçant ce sentiment mêlé de frustration et d'envie...le spectateur est piégé, impossible de passer outre la suite!
Et comme le premier opus, ce DVD ne propose pas de bonus ni de VF (ce qui est moins grave)!

Sans surprise, le premier était exceptionnel, le second l'est tout autant!





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

La trilogie Berserk, exceptionnelle ? La vache, même en étant très bon public, le terme est quand même très fort. 

Le premier épisode est catastrophique techniquement, avec un manque de fluidité incompréhensible sur les batailles, et le deuxième épisode (et le troisième d'ailleurs), même si ils sont moins pire, restent dans le domaine du mouais. La série animée de 2016 est infiniment plus agréable à regarder malgré ses défauts. 

Au passage, quand on dit d'un film qu'il reprend au détail près l'œuvre originale, le minimum c'est d'avoir lu la dite œuvre, ça évite de dire n'importe quoi. L'adaptation est tout sauf pointilleuse, et je pourrais sortir une liste longue comme le bras de libertés et d'oublis tout au long de la trilogie. 

En tant que gros fan du manga, j'ai trouvé ça regardable mais vraiment sans plus. 

Zelis

De Zelis, le 26 Febuary 2017 à 08h33

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

De là va suivre une succession d’événements qui changera la vie de toute la troupe...le destin est désormais en marche: frustration, colère, déception, peine...voilà ce qui va orienter les derniers instants de la troupe du faucon...


Comme l'avait dit l'auteur à l'époque, ce n'est pas tant le départ de Guts qui va mettre un terme à la troupe du faucon, c'est le fait que Griffith qui pensait avoir un destin hors du commun, voit son avenir se briser à l'instant même ou Guts, son plus proche ami, soit capable d'être plus fort que lui, soit capable de vivre ses propres rêves, de suivre son propre chemin... En d'autres termes, Griffith, lui qui se prenait pour un élu des dieux, à la tête d'une armée extraordinaire et dont les rêves sont de régner sur le royaume (voire plus encore)... se retrouve, en plus d'avoir été battu, abandonner par son plus proche ami qui préfère suivre ses idéaux plutôt que les siens... un désaveu total, félure inextricable de sa personnalité. D'où l'idée de la renaissance en Femto... enfin bref, je ne vais pas tout refaire ^^


Voili voilou. Sinon je n'irai pas jusqu'à dire que l'animé est exceptionnel, mais c'est plutôt sympa à regarder même si loin de la lecture du manga.

Gaiserick Thorkhal

De Gaiserick Thorkhal, le 25 Febuary 2017 à 22h13

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News