Test du jeu Crisis Core - Final Fantasy VII- Actus manga
actualité manga - news illustration

Jeux Video Test du jeu Crisis Core - Final Fantasy VII


Mercredi, 07 January 2015

Épisode préféré de nombreux joueurs, le septième volet de la série Final Fantasy est également celui qui a connu le plus de spin-off différents. Après un film techniquement époustouflant, mais scénaristiquement creux, un jeu d'action considéré comme plus que moyen, et un épisode sur téléphone portable inconnu en Europe, les fans n'ont pas spécialement été gâtés en terme de qualité... Et voici qu'arrive Crisis Core (CC), qui nous narre le passé de Final Fantasy VII à travers l'histoire de Zack, le soldat dont Cloud avait gardé les souvenirs...




Final Fantasy VII Zero

Plutôt que de nous faire une suite comme avec Final Fantasy X, ou un très espéré, remake de Final Fantasy VII (FFVII), Square Enix a préféré opter pour une préquelle dudit épisode. Si le côté commercial de la licence avait de quoi effrayer même les fans, l'idée n'en restait pas moins louable, le 7ème volet se basant pour beaucoup sur le passé des divers personnages, qui ne pouvaient que nous être racontés avec plus de détails. Le personnage le plus intéressant pour cela était bien évidemment Zack, qui, bien qu'on puisse ne pas avoir forcément compris son importance dans FFVII, est celui qui permet de dépoussiérer de la manière la plus générale possible les événements qui ont conduit à la folie de Sephiroth...

Tout commence lorsque Zack, Soldat de deuxième classe sort de son entraînement au combat avec Angeal, Soldat de première classe. On se retrouve alors avec un personnage fort attachant, au caractère à l'opposé total de Cloud, héros schizophrène de l'épisode original. Zack est au contraire un personnage au caractère vif, enjoué et sûr de lui. Alors que celui-ci se plaint de n'avoir que des missions inintéressantes, le voici qui se voit confier une mission plus importante destinée à comprendre les diverses désertions au sein même du Soldat, suite à la disparition d'un des leurs : Genesis.

C'est cette première mission qui amènera la suite des évènements à prendre de l'ampleur, jusqu'à nous mener au fameux projet Génova que l'on avait découvert avec Final Fantasy VII. Je n'en dirai pas plus, à vous de découvrir ce qui se trame derrière tout ça...




Mission Complete!

En plus de l'histoire principale, le joueur à la possibilité de faire des missions à partir des points de sauvegarde. Celles-ci se débloquent au cours de l'aventure ou au fil des missions.

On distingue deux grands types de missions : les missions basiques et celles des boss. Les premières, généralement les moins intéressantes consistent, pour la plupart des cas, à aller d'un point A à un point B en combattant les ennemis en travers de votre chemin pour généralement gagner un objet, des gils (monnaie des FF), ou une matéria (voir plus loin). Les secondes quant à elle reprennent généralement des boss déjà rencontrés dans le jeu et nous opposent une nouvelle fois à eux. A la clef, on retrouve généralement une matéria plus intéressante que lors des missions basiques, notamment les invocations lorsque l'on combat à nouveau ces dernières.

Les missions sont répertoriées selon leur niveau de "très facile" à "extrême", en fonction du niveau de Zack et de la difficulté de celle-ci.

Il est dommage que les missions manquent pour la plupart d'intérêt et que seules celles des boss soient vraiment intéressantes à faire (ou refaire) par leur côté épique ou par la nostalgie qui nous prend (Ah ! Bahamut !)...




Kingdom Hearts Fantasy

Il est difficile de ne pas comparer le gameplay de Crisis Core à celui de Kingdom Hearts, tant celui-ci s'en rapproche tout en étant suffisamment différent pour ne pas être qu'une pâle copie. En effet, à la manière de la série de Square/Disney, Crisis Core est un action RPG. Concrètement, comme dans Kingdom Hearts, les ennemis apparaissent à certains endroits précis des lieux que l'on traverse. Côté compétences, le menu vertical de KH se voit remplacé par un menu horizontal correspondant aux diverses capacités que l'on a données à Zack par le biais des Matérias. Pour passer d'une action à une autre, rien de plus simple: une pression sur les touches L ou R permet de passer aisément d'une capacité à une autre. Ajoutons à cela la garde et les esquives et nous avons un système de combat simple et dynamique. Pour rassurer les détracteurs de Kingdom Hearts, CC est peut-être un poil moins bourrin que ce dernier si l'on excepte le fait que les ennemis réapparaissent toujours aux mêmes endroits. Enfin petite originalité de Crisis Core : l'OCN, une roulette, style casino, en haut à gauche de l'écran, comportant des visages de personnages et des chiffres et qui s'arrête régulièrement. Si celle-ci comporte deux chiffres identiques aux deux extrémités, et que la dernière partie donne un chiffre identique, et selon les chiffres indiqués, on dispose d'un bonus temporaire variable (dégâts ramenés à zéros, coups critiques...).

Si l'on obtient deux visages identiques, toujours aux extrémités l'on passe alors en mode limite et si le troisième visage est identique, Zack lance alors la limite associée à ce personnage. Parfois la roue se change en une autre roue dont le principe reste identique, mais cette fois-ci avec les invocations. Elle peut même parfois changer une troisième fois, pour des attaques assez... atypiques que je vous laisse le soin de découvrir !

Pour finir avec la roue, si pendant celle-ci l'on fait une combinaison de deux chiffres identiques, cela signifie la montée du niveau (de deux s'il y a trois chiffres identiques hors 7) d'une matéria (le chiffre correspondant à son emplacement), et si l'on obtient trois 7 c'est Zack qui monte de niveau. Bien que ce côté aléatoire puisse paraître étrange pour une donnée aussi importante que le niveau, on suppose qu'il y a une certaine logique dans la manière dont cela fonctionne.




Matérias: le retour

Qui dit Final Fantasy VII implique évidemment les matérias au centre même du Gameplay. En effet, Crisis Core ne déroge pas à cette règle, et c'est avec plaisir que l'on découvre le nouveau système de matérias de ce nouvel épisode.

Bien qu'on ne puisse pas changer d'équipement au cours du jeu (hormis les accessoires), Zack possède un certain nombre d'emplacements libres, comme ce fût le cas pour les armes et armures de FFVII, pour y insérer des matérias. Elles reprennent également le même code de couleurs que le jeu original : les matérias vertes correspondent aux sorts, les jaunes aux capacités (voler par exemple), les rouges aux invocations et les roses aux bonus (HP, MP,...) et les bleues, proches des roses, ajoutent des capacités passives à Zack(détecter la vie des ennemis, être protégé des attributs des matérias équipées,...). A noter qu'une nouvelle couleur fait son apparition : la matéria grise qui sert aux attaques spéciales de Zack comme le Coup Puissant, ou L'âme Foudre. Une fois ajoutée à un emplacement (à l'exception des rouges qui n'ont pas à être équipées) chacune des matérias apparaîtra alors dans le menu de combats (sauf les roses qui ne font qu'augmenter les capacités ou stats du personnage). Rien de bien compliqué : un système simple et intuitif.

Côté nouveautés, on remarquera le système de fusion des matérias qui permet d'en créer de nouvelles ou de les améliorer. Comme expliqué précédemment, les matérias, tout comme Zack et dans le jeu original, montent de niveau (jusqu'au niveau de maîtrise). Lorsqu'elles montent de niveau, il se peut qu'elles apportent un bonus au personnage (de HP, de stats ...). Si l'on fusionne plusieurs matérias identiques, ce bonus s'additionne pour la matéria créé qui gardera le niveau de celle qui est la plus élevée. Si l'on fusionne plusieurs matérias magie, on obtient une autre matéria de magie (exemple: Foudre + Brasier donne Glacier), et si l'on associe une matéria magique à une matéria d'attaque spéciale, on obtient une nouvelle attaque spéciale, et ainsi de suite.

Enfin pour compenser le changement des matérias bleues à effets (qui permettaient de rendre une attaque élémentaire empoisonnée par exemple), on peut en fusionner une verte à effets néfastes (comme mutisme ou poison) avec une verte de magie élémentaire pour créer les matérias "noires" (rien à voir avec la celle de FFVII cependant). Exemple : Brasier + Mutisme créera Brasier Noir, une matéria Brasier qui aura parfois l'effet de mutisme sur les ennemis. Enfin bref les possibilités sont nombreuses et il est difficile de tout décrire ici.




La patte Square Enix

S'il y a bien un domaine ou Square Enix met tout le monde d'accord, c'est celui de la technique. Et encore une fois le travail des équipes de développement est impressionnant : le jeu est magnifique, fluide et bien animé et l'on reconnaît aisément les lieux que l'on a parcourus dans sa "suite". Côté sonore même constat. Les bruitages sont bons, les voix anglaises sont très convaincantes et les musiques parfaitement dans le ton. Il est d'ailleurs assez agréable de retrouver quelques-uns des thèmes originaux remixés pour l'occasion, en particulier le thème des boss de FFVII, excellent! Enfin coté cinématiques rien à redire, c'est du grand Square Enix, qu'il s'agisse des cinématiques du scénario ou celles lors des invocations, elles sont impressionnantes de qualité.


Verdict...

Si l'on pouvait craindre un énième épisode marqué par le côté marketing plus que par l'envie réelle de créer un nouvel épisode, on est vite convaincu par cette préquelle à la fois intéressante pour son scénario, sur le plan technique ou sur celui du gameplay. Le système de jeu est suffisamment prenant et intéressant pour que l'on ait envie de passer du temps dessus.

Les seuls points négatifs que l'on peut reprocher au jeu proviennent de sa caméra défaillante, d'une durée de vie plutôt moyenne (une quinzaine d'heures pour le scénario) et du gonflement artificiel de celle-ci à coup de missions plus redondantes qu'intéressantes... Petit moins aussi pour la légère baisse de régime lors de la deuxième partie du jeu.

Il reste cependant un jeu auquel tous les fans de Final Fantasy VII se doivent de jouer, et que tout possesseur de PSP peut se procurer sans aucun doute (bien qu'il n'y verra pas forcément les nombreux clins d'œil réservés aux fans). Un excellent jeu, donc, à ne pas manquer!

16/20

Chroniqueur : Supain




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

c'est un excellent jeu

esudesu

De esudesu, le 07 January 2015 à 22h49

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Tout à fait, ne surtout pas passer à coté de cette merveille des plus plaisante & marquante au fur & à mesure de ce qui s'y passe!

ShakuganKenshin

De ShakuganKenshin [352], le 07 January 2015 à 21h37

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

le meilleur des rpg/action sur consoles portables

izanagi

De izanagi, le 07 January 2015 à 20h53

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Le test est pas mal. Je vais rester plus subjectif : ce jeu est une bombe ! Amateur ou non de FF, vous allez aimé ce jeu. Le sécnario, les personnages et les cinématiques sont comme d'habitude à couper le souffle.

Mais le plus intéressant reste le fait que cet opus raconte l'histoire juste avant le début de FF VII. On comprend tout au sujet de la relation Cloud/Zack, et tout un tas d'autres informations qui manquaient quand le jeu original est sorti.Franchement, faites-le.

Pour avoir fini le jeu à 100 %, je peux dire que les missions secondaires se répètent mais restent un défi à part entière (oui, vous allez mourir plus d'une fois !). Une exclusivité PSP qui à su s'imposer comme un incontournable !

Kokuop

De Kokuop [212], le 07 January 2015 à 16h54

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News