Interview - Kan Takahama- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Interview - Kan Takahama

Jeudi, 12 Août 2010

Il y a quelques temps, nous avons eu le plaisir de rencontrer Kan Takahama, venue en France à l'occasion de la sortie de son ouvrage 2 Expressos, disponible aux éditions Casterman.

Voici le compte-rendu de notre entretien!


 
 
Manga-news: Kan Takahama, Bonjour! Tout d'abord merci de nous recevoir et de répondre à nos questions.
Kan Takahama: C'est un plaisir!


Pouvez-vous nous raconter vos débuts en tant que mangaka?
Mon premier contact avec une maison d'édition s'est produit lors d'une soirée entre copines, où l'on m'avait demandé de dessiner une courte histoire. Cette histoire a beaucoup plu à une de mes amies, qui a décidé d'envoyer les planches à l'éditeur Kodansha.
Ce dernier m'a par la suite contacté pour me proposer du travail. J'ai été très étonnée, d'autant plus qu'à l'époque je ne pensais vraiment pas devenir mangaka!
Après une assez courte collaboration avec Kodansha, j'ai travaillé pour le magazine Garo, dont le public s'est montré plus sensible à mon style graphique et aux thématiques de mes récits. Malheureusement, deux ans après mon entrée dans Garo, le magazine a cessé d'être publié et j'ai rencontré des soucis pour récupérer les droits d'auteur de mes récits. A l'issue de cette expérience épuisante, j'ai travaillé pour d'autres maisons d'édition, à la santé financière stable.


Pourriez-vous nous décrire votre style graphique?
Pour moi, le style graphique d'un auteur correspond en fait au public qu'il touche. Et mon public est indéfini. De ce fait, je pense qu'on ne peut pas classer mon style graphique dans un style particulier: il est un mélange de tout!
Néanmoins, certains trouvent qu'il a des petites ressemblances avec celui de Naoki Urasawa.
Au final, je pense que les traits de mes personnages sont assez simples, avec un visage jamais surchargé ou des yeux disproportionnés, pas de cheveux en pics à outrance...
Cette simplicité est en partie due au fait que je travaille seule...


Qu'avez-vous appris de votre collaboration avec Boilet sur Mariko Parade?
Mon travail avec Frédéric Boilet marqua ma première collaboration avec un auteur non japonais. Appartenant à deux cultures différentes, j'ai beaucoup appris de M. Boilet, d'autant plus que nous n'avions pas du tout la même manière de travailler.
 



La manière de travailler entre un auteur français et japonais est si différente que ça?
La différence la plus notable pour moi reste le rythme de travail. Lorsqu'un mangaka est publié dans un magazine, il est fortement sous pression et doit travailler énormément. J'ai également remarqué que les auteurs français étaient très souvent satisfaits de leur travail lorsque celui-ci était terminé, ce qui n'est pas le cas de la plupart des mangakas.


Êtes-vous fière de vos travaux?
Je suis plutôt fière de mes travaux, mais je n'aime pas le crier sur les toits (rires). Quoi qu'il en soit, je considère avoir fait toujours le maximum dans chaque projet où je me suis investie. Et je ne perds pas de vue cette volonté de faire mieux pour mes prochains travaux!


Dans tout ce que vous avez fait, y-a-t-il une histoire qui vous tient plus particulièrement à cœur?
Je me souviens d'une histoire appartenant à l'ouvrage Kinderbook... Il s'agit de ma première œuvre publiée du temps où je travaillais chez Kodansha. A l'époque, j'avais mis mon style de côté pour boucler une histoire cohérente qui correspondait aux critères de l'éditeur.
 

 
 
Pour vous, quels sont les ingrédients d'une bonne histoire?
Pour moi, une très bonne histoire est une histoire qui s'est vue correctement appropriée par le lecteur. Il est alors essentiel que le manga parvienne à faire passer un sentiment fort qui n'est pas surjoué, ce qui lui permettra de rester longtemps dans la mémoire du lecteur.


Quel est votre manga préféré?
Elégie en rouge, de Seiichi Hayashi (disponible en français aux éditions Cornélius, ndlr)
 



Revenons sur Kinderbook... Pouvez-vous nous présenter ce livre?
Kinderbook est un ouvrage très particulier, qui a une grande valeur sentimentale pour moi car il regroupe toutes les œuvres réalisées lors de ma première année en tant que mangaka professionnelle.
Avec du recul, je trouve que l'aspect graphique de Kinderbook n'est pas encore abouti... mai c'est une œuvre de jeunesse! (rires)


Quelques mots sur L'eau amère?
C'est un recueil de commande réalisé à la demande de mon éditeur de l'époque. On m'avait demandé de rédiger des histoires d'amour teintée d'érotisme et d'amertume, destinées à un lectorat féminin.
A noter que dans ce recueil, la nouvelle «Jour d'écume» est une création totalement personnelle, que j'ai inséré dans l'ouvrage avec l'aval de l'éditeur.
 



Votre vécu personnel est-il une grande source d'inspiration lorsque vous réalisez un titre?
En effet, j'utilise une part de vécu pour réaliser mes histoires, sans que cette part soit majoritaire. On peut dire mes histoires sont créées avec 50% de vécu, et 50% de fiction.


Vos histoires sont ancrées dans la réalité. Avez-vous déjà travaillé dans un style tout à fait différent?
J'ai déjà essayé... une seule fois. Il s'agissait d'un récit de science-fiction... Mais mon éditeur a refusé en bloc mon projet! Pourtant, je trouvais mon histoire très bonne! (rires)


Aujourd'hui sort 2 expressos, qui est une création pour les éditions Casterman. Pouvez-vous nous dire comment s'est monté le projet?
A la base du projet, on retrouve les éditions Casterman qui voulaient créer une œuvre qui serait publiée en simultané en France et au Japon. Ce projet a été proposé à trois mangakas. Deux se sont désistés en plein milieu du projet. Je me suis donc retrouvée seule et j'ai eu carte blanche sur le scénario.
 



On parlait déjà de ce projet en 2004, et nous sommes en 2010...
En effet, il a fallu cinq ans pour que le projet se concrétise... c'est un record! En fait, j'ai eu quelques problèmes familiaux qui ont occasionné une pause dans mon travail de mangaka, ce qui a retardé la parution de l'ouvrage. D'ailleurs, je tiens à remercier Casterman qui a eu la patience d'attendre que mes soucis se résolvent pour que je puisse me remettre au travail.
 
 
Pouvez-vous nous présenter 2 expressos?
Le récit traite de la venue d'un français dans le monde rural japonais. L'œuvre s'attache à mettre en valeur la sincérité des amitiés qui peuvent se nouer dans les campagnes, à l'inverse des grandes villes ou l'hypocrisie et les faux-semblants sont courants.
L'œuvre aborde aussi la notion de choc culturel, via plusieurs scènes très ancrées dans la réalité durant lesquels on découvre des points de vue français sur des questions typiquement japonaises, et vice versa.

 
Quel argument utiliseriez-vous pour convaincre une personne de s'intéresser à 2expressos?
Dans le manga, parler d'une relation entre deux personnages de nationalité différente est parfois abordée mais cela reste très rare, d'autant plus lorsque cette relation est en fait une amitié sincère entre deux hommes. Voilà la grande force de 2expressos: sa singularité.
 

 
 
Pour finir, quelle est, selon vous, votre plus grande qualité et votre plus plus grand défaut dans votre travail de mangaka?
En qualité, je dirai ma facilité à exprimer dans mes œuvres des instants du quotidien. En défaut, ce serait ma sensibilité... j'ai parfois du mal à faire face à la pression.




commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Merci pour l'interview, il faudra que je me plonge dans 2 expressos que je n'ai pas encore lu ... ^_^

manga78

De manga78 [1863], le 26 Août 2010 à 13h14

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Belle interview ! De mon côté, je garde un très bon souvenir de L'eau amère :-)

Koiwai

De Koiwai [10876], le 14 Août 2010 à 12h39

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Très bonne interview.

+1, lisez 2 Expressos !!

jojo81

De jojo81 [5949], le 13 Août 2010 à 11h26

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

+1 a conseiller

dkrevenge

De dkrevenge [2607], le 12 Août 2010 à 23h20

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Je vous conseil absolument de lire ses oeuvres, absolument magnifiques (certes je n'ai pas encore eu le temps de me plonger dans 2 Expressos... mais elle a un talent fou à ne pas en douter).

Néanmoins j'ai extrèmement de mal à me procurer Kinderbook et Mariko Parade... =/

Dam

De Dam [332], le 12 Août 2010 à 15h45

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

J'ai bien aimé "Kinderbook" mais ces autres oeuvres me tenté moins. Sinon bonne interview d'une mangaka qui a l'air très gentille

SawajiriVSAmane

De SawajiriVSAmane [382], le 12 Août 2010 à 15h38

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News