Haikyu!! - Film 1 - Fin et début - Actualité anime

Critique du dvd : Haikyu!! - Film 1 - Fin et début

Publiée le Vendredi, 24 Juillet 2015

La pratique des films-résumés est courante au Japon et son principe est bien simple : reprendre une adaptation animée et en faire un long métrage bien souvent destiné aux salles obscures, mais qui a néanmoins la possibilité de sortir directement en DVD comme quelques sagas comme Gundam et Code Geass nous l’ont déjà montré. Fort de son succès, la série d’animation Haikyû !! n’aura pas échappé à ses déclinaisons cinéma. Wit Studio, à l’origine de la série, a en effet planifié deux premiers films en attendant la seconde saison de l’anime. « Fin et début » est le titre donné au premier d’entre eux qui se charge de reprendre la première moitié de la saison une. Sorti dans les cinémas nippons le 3 juillet dernier, les fans français parisiens et profitants de Japan Expo se sont vus offrir une chance en or par Wakanim : une avant-première mondiale de ce premier film, en vostfr, tandis que la série pointe le bout de son nez en DVD et Blu-ray.


L’histoire du film est donc la même que celle des débuts de l’anime et du manga. Shôyô Hinata ne brille pas par sa grande taille, mais ça ne l’empêche pas d’intégrer le lycée Karasuno pour son club de volley-ball, sport qui passionne notre héros depuis qu’il a vu à l’œuvre le « Petit géant », ancien élève du même lycée ! Sur place, il retrouve Tobio Kageyama, un joueur de talent de son âge surnommé le « Roi » pour son jeu égoïste qui lui valut l’abandon de ses semblables dans son précédent établissement. Tout oppose ces deux joueurs qui vont pourtant construire une combinaison détonante. Avec ses nouveaux atouts, l’équipe du lycée Karasuno est prête à briller de nouveau, comme elle le faisait des années auparavant…


Ce premier épisode de la saga cinématographique raconte ainsi les premiers pas de Shôyô et Tobio dans l’équipe de Karasuno, soit jusqu’à leur rencontre amicale avec le lycée Nekoma. Si on devait se placer du point de vue du manga, cela nous mènerait tout juste à la conclusion du quatrième tome, ce qui fait donc un bout de chemin pour ce premier long métrage qui permet déjà d’apprécier toutes les qualités de l’œuvre.

L’histoire ne change pas d’un iota par rapport au manga, mais il est important de noter toutes les qualités narratives du scénario de Haikyû !!. Ce premier film se construit sur l’entrée des deux protagonistes que sont Hinata et Tobio dans l’équipe des Karasuno, mais aussi la manière dont le groupe va se reformer et revenir sur le devant des compétitions.


Le ton est rapidement donné et l’histoire ne cherche pas à donner dans le sensationnel des matchs de volley-ball, mais plutôt placer le sport sous un œil humain et sportif. Les membres de l’équipe Karasuno sont tous développés et même si les évènements s’enchaînent très vite, le récit ne manque pas de décortiquer les joueurs et leur rapport au volley-ball. On ne suit pas forcément les personnages dans leur vie de tous les jours, on découvre à la place leurs tourments par rapport au sport et les ambitions qu’ils nourrissent au fond d’eux. Et bien que de nombreux personnages soient présentés en un temps record, on les retient assez vite grâce aux particularités de caractère que chacun dégage. A ce titre, ce ne sont pas des figures originales qui nous sont offertes, mais par les développements dont ils sont sujets, l’œuvre les assume et les rend particulièrement attachants… mais aussi très drôles. L’humour est d’ailleurs l’une des marques de fabrique de l’œuvre, notamment grâce à ces personnages et à leurs réactions qui partent souvent dans l’excès pour amuser leurs spectateurs.


Mais c’est bien une histoire de sport que nous raconte Haikyû. Et des matchs, il y en a dans ce film, le plus marquant restant celui face à l’établissement Nekoma qui constitue l’acte final de ce premier long métrage. On pourrait revenir sur la construction dynamique, crédible et bien rythmée de chaque rencontre qui propose son lot de rebondissement sans partir dans la surenchère, nous tenant en haleine tout le long, mais c’est davantage les prouesses du studio Wit qui nous intéressent dans le cas présent. Ceux qui ont vu l’anime le savent, mais tout un travail a été fait pour accroître le réalisme de l’œuvre. On pense notamment à la modélisation du terrain, bluffante visuellement, qui fait aisément ressentir la sensation de se trouver au milieu du lieu de rencontre entre les équipes. Et pour couronner le tout, les qualités techniques sont au rendez-vous, notamment l’animation de très bonne facture et le dynamisme de la mise en scène qui parvient à retranscrire avec justesse le découpage de l’action de Haruichi Furudate, le mangaka d’origine.


Ceci dit, quel intérêt à se pencher sur un film compilant une partie de l’anime quand on a vu ladite série ? Il ne faut en tout cas pas chercher de réelles nouveautés du côté de l’intrigue, mais plus profiter du spectacle comme un moyen de patienter pour la seconde saison, à travers une version cinématographique, plus concise et donc avec un découpage plus dynamique, d’une œuvre que l’on peut adorer. De même, ce premier film peut être une excellente entrée en matière tant il s’attarde suffisamment sur les personnages, leurs motivations et leurs tempéraments pour se familiariser aisément avec eux. On constate toutefois que le film condensant plus de dix épisodes de l’anime, on ressent forcément cette aura de compilation, sans compter que la manière de présenter Hinata et sa détermination en tout début de film est légèrement bancale, le long métrage essayant de rendre suggestif tout le passage au lieu du personnage plutôt que de le comprendre entièrement dans le métrage.


Gageons qu’à l’heure où ces lignes sont écrites, il sera difficile de visionner ce premier film. Ce dernier est effectivement sorti au Japon le 3 juillet dernier et a eu droit à une unique projection française qui faisait office d’avant-première mondiale, une exclusivité pour les fans parisiens de Haikyû !!. Comme souvent, c’est le Grand Rex qui a accueilli l’évènement, à travers une séance organisée par Wakanim qui est aux petits soins envers la licence dont il a diffusé les simulcasts. Une sortie DVD ou Blu-ray n’est donc pas à l’ordre du jour, même s’il serait étonnant qu’elle n’ait pas lieu.


Ce premier film remplit ainsi son contrat. Compilant la première moitié de l’anime, il parvient à ne rien louper de la série d’origine, notamment ses personnages classiques, mais hauts en couleur, ou encore toute la fraîcheur et le dynamisme de l’œuvre. Les fans prendront plaisir à découvrir une version plus rapide de la série tandis que les nouveaux venus peuvent aisément se lancer dans l’aventure à travers ce film. On espère alors une future belle édition pour ce premier long métrage, et on attend avec impatience le second qui adaptera la deuxième moitié de l’anime… en attendant la saison 2. Et pour les plus impatients, deux solutions s’imposent : reprendre la lecture à partir du cinquième volume du manga de Haruichi Furudate, ou entamer le visionnage au quatorzième épisode.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction