Barrage - Actualité manga

Barrage

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 24 September 2019

Tout lecteur de mangas qui se respecte doit d'avoir lu My Hero Academia, ou du moins en a forcément entendu parler! Phénomène shonen parvenu à renouveler le genre tout en respectant ses codes, véritable coup de génie au sein d'un genre qui commençait à tourner en rond!
Ce titre particulièrement réussi, on le doit à Kohei Horikoshi, un auteur bourré de talent qui parvient à transmettre sa passion à travers son œuvre!
Mais comme tous les auteurs, avant de rencontrer un grand succès, Horikoshi à tâtonné, s'est essayé à d'autres styles tout en conservant sa patte. C'est ainsi que Ki-oon nous propose de découvrir Barrage; courte série composée uniquement de deux tomes qui n'est cependant pas la première de son auteur, elle vient après "Crazy Zoo", paru chez Delcourt, mais est bel et bien antérieur au génial My Hero Academia; ainsi s'attarder sur ce titre c'est un peu étudier l'évolution d'un auteur qui est désormais une référence auprès de ses pairs!

La guerre fait rage depuis des décennies entre humains et extraterrestres de toutes sortes! Astro (qui n'est pas un robot) est un orphelin de guerre vivant sur une planète au régime monarchique dirigée par les humains. Il multiplie les petits boulots pour faire vivre des enfants qu'il a recueilli, également orphelins de guerre!
Un jour, Barrage, le prince du royaume apparaît devant lui et lui demande de prendre sa place afin de pouvoir s'échapper de ses obligations...en effet les deux garçons se ressemblent étrangement. Les événements se précipitent alors: Barrage est abattu par un sniper, la garde royale vient récupérer Astro pensant qu'il est le prince et notre jeune héros se retrouve au palais à devoir remplir un rôle dont il ignore tout! Mais c'est aussi la possibilité pour lui de pouvoir réellement aider les enfants qu'il considère comme sa famille!
Bien qu'il ne se sente pas à sa place, Astro semble avoir hérité des pouvoirs du prince lui permettant d'utiliser une lance magique, chose que le prince lui même ne parvenait pas à faire...
Un drôle de destin l'attend alors!

Difficile de développer un univers riche et cohérent en seulement deux tomes, en particulier dans le style shonen qui se prête assez peu aux histoires courtes.
C'est pourtant ce que va tenter de faire Horikoshi avec Barrage bien qu'il apparaisse évident (et ce assez rapidement) qu'il semblait avoir d'autres ambitions pour ce titre!
Avec le premier tome on devine une volonté de créer un monde vaste et complexe, de lancer ses héros dans une quête initiatique, mais cela sera très vite réduit à quelque chose de beaucoup plus simpliste! Est ce pour autant raté et sans intérêt? Bien sur que non!

Avant les super héros Kohei Horikoshi s'est donc essayé au space opera, et force est de constater qu'on retrouve immédiatement la patte de l'auteur! Sa patte graphique bien évidemment, puisque lorsqu'il écrit Barrage il n'est déjà plus un débutant et maîtrise déjà son style, mais aussi et surtout au niveau du dynamisme et de l'énergie qui se dégage de son récit! Tout va très vite, peut être même un peu trop vite, notamment dans les premiers chapitres où les événements s’enchaînent peut être un peu trop rapidement. Mais si le lecteur est bousculé, cela nous permet de nous mettre dans la peau de Astro qui est lui aussi bousculé et ne comprend pas ce qui lui arrive!

On pourrait croire que le contexte de space opera change de ce qu'on connaît de l'auteur, mais en fait pas tant que ça...les extraterrestres, nombreux et différents peuvent tout à fait rappeler les possesseurs d'Alters que nous découvrirons dans MHA. Si au niveau du design des différentes races on reconnaît là encore tout à fait le style de l'auteur, qu'on pourrait rapprocher chaque race d'un ou plusieurs personnages de MHA, chacune de ces races possède également des capacités qui leur sont propres, renvoyant là encore aux alters... Mais ne prenons pas les choses à l’envers Barrage est bel et bien antérieur au gros succès de MHA, mais cela nous permet de voir que l'auteur avait déjà des affinités avec ces concepts et qu'il cherchait le bon univers pour les exploiter comme il l'entendait!

Et même lorsqu'on compare Astro à Izuku, le héros de MHA, on retrouve de nombreux points communs! Ce sont deux garçons, au début de leur adolescence, propulsé dans un monde qui n'est pas le leur, un monde qui leur est étranger, voire qui leur était interdit! Ils possèdent tous deux des valeurs fortes et un grand courage, ce qui leur permet d'ouvrir les portes de ce monde interdit. Concernant la gentillesse du héros qui veut sauver ses proches quitte à se sacrifier, ce n'est pas propre à l'auteur, c'est le style qui veut ça, mais on ressent une proximité dans le caractère des deux personnages.

Malheureusement, force est de constater que la sauce ne prend pas totalement avec Barrage! Sans parler du fait que la fin soit rushée et donc forcément décevante, on ressent une certaine naïveté chez l'auteur qui nous propose un récit trop classique, bien loin de renouveler le genre comme ce fut le cas pour MHA!
C'est d'autant plus dommage que lorsqu'on sait dés le départ que la série ne fait que deux tomes on sait pertinemment que Horikoshi sera bien incapable de développer tout ce qu'il introduit dans son premier tome, à partir de là il est difficile de rentrer dans le récit.
Ce qui pose problème également c'est le traitement des aliens: on a d'un coté un message de tolérance mais de l'autre l'auteur ne nous présente que des aliens belliqueux, des envahisseurs violents, qui n'est pas sans rappeler l'idée qu'on peut se faire du protectionnisme Japonais.

L'aspect Space opera est également mal exploité puisqu'en dehors des extra terrestres (qui nous rappellent des détenteurs d'Alters) la technologie n'est pas spécialement mise en avant pas plus que les décors qui sont bien plus orienté fantasy que futuriste: château de type moyenâgeux, apparence du roi et de ses sujets...

Avec tous ses éléments, difficile de rentrer dans le récit, qui est certes sympathique mais qui ne vole pas plus haut (expliquant sans doute que le titre se soit arrêté à son deuxième tome), à cela s'ajoute une conclusion amenée maladroitement, on ne peut que rester sur notre faim et se dire que l'auteur a bien progressé depuis Barrage!
On devine un auteur un peu naïf ayant encore une grande marge de progression, qui possède toutefois déjà le talent graphique, une mise en scène énergique et vivante, qui regorge d'idées, mais qui n'est pas encore parvenu à les exploiter tout à fait correctement au sein d'un univers qui ne lui correspond peut être pas.
 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20

Note de la rédaction
Note des lecteurs
18/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

13.50,13.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News