Barrage Vol.2 - Actualité manga

Barrage Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 08 October 2019

Chronique 2

Aux côtés de Tiamat, Astro, devant endosser le rôle du prince Barrage, continue son voyage pour ramener la paix sur Industria. Tous deux arrivent à Masseil, une ville dominée par les extraterrestres où la police royale estt corrompue. Mais ils n'ont même pas le temps de fouler le sol de la ville qu'ils sont attaqués par Tico, une résistante qui déteste la police royale...

Il aura fallu attendre 8 mois pour découvrir le second... et déjà dernier tome de Barrage, série que Kôhei Horikoshi a écrit et dessiné entre Crazy Zoo et My Hero Academia. Parce que l’œuvre fut prépubliée dans le Shônen Jump, on se doute des raisons derrière ce format court : un cruel manque de popularité. Dès lors, avant lecture, difficile d'imaginer que le mangaka nous proposera la fin qu'il voulait, tant il semble probable qu'il n'ait pas eu le temps d'effleurer les grandes idées qu'il avait pour son titre.

Cette deuxième moitié de série peut se résumer à un arc narratif, celui de la ville de Masseil, où une étonnante rencontre attend Astro. En soi, le volume montre pas mal de bonne petites idées, que ce soit dans son esthétique avec l'évolution de l'Org, quelques concepts bienvenue comme l'énergie noire, ou encore le développement du protagoniste à travers le personnage de Black. Le soucis vient du format de la série : le fin précipitée de Barrage force l'auteur a condenser énormément d'éléments et à écourter les grands affrontements de son arc, afin d'amener le mieux possible un point final honnête. Des défauts qui se ressentent de par le rythme du volume, totalement effréné, qui ne laisse ni le temps de souffler, ni le temps d'apprécier les développements que nous réserve l'auteur. Le dernier segment de tome est particulièrement brusque, si bien que l'antagoniste qu'est Black tombe juste après être apparu.

Mais peut-on vraiment jeter la pierre à Kôhei Horikoshi, à l'époque victime comme beaucoup d'autres de l'impitoyable système du Jump ? Pas vraiment, tant on sens que le mangaka a cherché a faire bien en donnant plus d'ampleur à son univers et à dépeindre des affrontements très dynamiques. A titre d'exemple, l'évolution de l'Org est une excellente idée et aurait pu amener, à l'avenir, des affrontements efficaces dans le genre. A côté de ça, le thème de la famille tel qu'il est dépeint par l'auteur est naïf certes, mais finalement touchant, la série parvenant à véhiculer son petit message de paix avec le peu de temps qui lui a été octroyé.

Le vrai réconfort qu'on peut avoir est surtout un soulagement pour l'auteur. Car après Barrage, Kôhei Horikoshi a repris son one-shot My Hero pour en faire le hit qu'on connaît aujourd'hui avec My Hero Academia. En ce sens, la courte durée de Barrage est un mal pour un bien pour le mangaka. Mais on regrette tout de même qu'il n'ait pas eu ne serait-ce un ou deux tomes supplémentaires pour donner plus de couleur à son œuvre, comme ce fut le cas avec Crazy Zoo qui a eu la « chance » de briller sur cinq petits tomes au total.

Reste que pour les amateurs du style de l'auteur et pour ceux qui veulent suivre la totalité de ses travaux, Barrage restera une petite lecture sympathique et intéressante. Par une grande œuvre, mais un manga qui s'ancre dans la carrière d'un des auteurs shônen les plus habiles du moment.


Chronique 1

Astro et Tiamat arrive à l'entrée du village de Masseil où ils sont "accueillis" par une jeune fille ayant peu de sympathie envers la monarchie et les représentants de l'ordre! Nos héros vont rapidement se rendre compte que toute la ville est gangrenée par la corruption et qu'elle est dirigée par un alien puissant qui a réduit les humains en esclavage!
Nos héros vont alors entamer un rude combat pour rétablir la justice dans cette ville mais également dans le royaume!

Second et dernier tome de cette petite série sans autre prétention que de nous présenter un récit fantastique sympathique et distrayant!
Ce titre st surtout intéressant pour ce qu'il représente à savoir une des premières réalisations de Kohei Hirokoshi, à savoir le papa de My Hero Academia, sans cela le titre n'aurait intéressé personne et n'aurait sans doute pas fait parler de lui!

Car hormis son ascendance de qualité, la série est bien loin d'être fameuse...elle est agréable et sympa mais cela s’arrête là, cela ne va pas plus loin!
En voulant prendre compte de l'évolution de l'auteur on a plus tendance à s'attarder sur les faux pas et défauts de la série qu'autre chose.

On retrouve donc nos héros face à une jeune fille, qui n'est pas sans rappeler une fusion entre Ochako et Mei Hatsume, deux personnages féminins de MHA, avant de multiplier les séquences d'actions (plutôt bien mises en scène), entrecoupées de développement du récit...mais on ne va pas se mentir, celui ci reste assez succin, l'auteur n'ayant pas véritablement le temps de développer un récit riche et complexe tout en privilégiant l'action.
Ainsi point de suspens, Astro nous parle d'un personnage qui fut comme un père pour lui, un personnage qui sort de nulle part dont on n'avait jamais entendu parler auparavant...pour retrouver ce même personnage dans le chapitre suivant...c'est terriblement prévisible et pour le coup assez peu efficace.
D'autant que ce personnage, Dark, nous sort une histoire qui va tout résoudre en deux pages, tout ce que l'auteur avait soulevé jusque là, réglé en quelques cases...

On se retrouve avec un final assez décevant mais on ne s'attendait guère à mieux avec un récit se voulant ambitieux tenant en seulement deux tomes!
On retient également une vision assez maladroite de l'auteur, voulant que tous les étrangers soient des envahisseurs...on n'est pas très loin ici du protectionnisme Japonais...

Un titre qui se conclut comme il a commencé, de manière assez anodine et sans grand bruit. Cependant on ne s'ennuie pas pour autant et la série a une saveur particulière quand on connaît l'évolution incroyable qu'ont connu l'auteur et ses travaux!


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

13 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

13 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News