Sukedachi 09


Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
18/20

Sukedachi 09 est une histoire qui m’a vraiment surprise en bien des points. Je ne pensais pas que l’histoire serait aussi intéressante et complexe. Elle nous offre une vision sur la peine de mort et les victimes de meurtriers. Si beaucoup de choses peuvent déjà nous perturber sur le fait de prendre une vie, les Sukedachi doivent en plus de cela, apporter vengeance aux familles des victimes.

Nous suivons donc Yûji Yamagishi, grand sensible et homme très précautionneux dans la vie, mais aussi Sukedachi en ces heures, appliquer la peine de mort. Les scènes sont atroces, mais ce qu’on vécut les victimes le sont encore plus. Nous ne pouvons que nous demander qui est véritablement Yûji pour être à ce point dévoué aux familles et vouloir exécuter les sentences. Car s’il y a bien une chose mystérieuse à son sujet ce sont ses bras et ses jambes.

Mais il n’est pas le seul à faire partie de l’équipe des Sukedachi et chaque membre nous offre un passé douloureux aux conséquences inattendues.

Les personnages sont remarquablement dessinés et les émotions très bien retranscrites. On évolue de tome en tome en découvrant lentement ce qui a touché à ce point ces hommes et femmes pour devenir Sukedachi. Nous avons aussi une partie importante avec la politique qui entre en jeu et les retombées de telles actions sur le peuple.

En bref, bien des aspects sont abordés afin de nous offrir tous les points de vue possibles et nous faire réfléchir. Cette série s’adresse à un public averti, car la violence se trouve au coeur de l’histoire, toutefois, arrivé au tome 5, je me suis demandé s'il s’agissait réellement de la fin. Je trouve que cela aurait nécessité une suite, bien qu’on ne reste pas frustré une fois au bout, il n’en est pas moins qu’un tome en plus aurait été le bienvenu.

Je recommande donc, c’est un très bon Shonen sans temps mort aux dessins remarquables, complexe et aussi puissant par les sentiments que tous les personnages véhiculent. À découvrir donc !


Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/manga/shonen/sukedachi-09-t1-a-t5.html#PodsoGZTsfp6Dy5S.99

Mellyandra

De Mellyandra [133], le 19 August 2018 à 17h05

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

20/20

un de mes mangas préféré qui fait vraiment réfléchir sur notre interprétation de la justice et du monde. je le conseille à ceux qui hésitent!! un peu court à mon goût, 2 ou 3 tomes de plus auraient été pas mal

atlasbest

De atlasbest, le 26 July 2017 à 21h23

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

19/20

super mangas moins de monstre que dans ces oeuvres précédentes ( zéro ) mais toujours exélent avec une histoire assez noir

Baloo

De Baloo [329], le 25 June 2017 à 21h02

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

16/20

Un bon manga qui change des autres oeuvres de cette auteur.

komachi64000

De komachi64000 [106], le 22 October 2016 à 13h54

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

14/20

Personnellement, je suis partagée sur ce premier tome.

Le pitch est sympa, effectivement, propose de vrais cas de conscience pour le lecteur car très souvent, on est amenés à se demander : et moi, si j'avais été à sa place, qu'est-ce que j'aurais fait ?

Le trait de l'auteur est plus abouti que dans ses séries précédentes, ce qui n'entache rien au résultat final.
Mon bémol sera, comme ça a été cité auparavant dans les commentaires, le fait que sous couvert de se rendre justice à la hauteur de la souffrance que l'un des personnages a ressentie à l'issue de la perte d'un être cher, ça tombe effectivement parfois dans la surenchère, le gore-voyeur un poil gratuit ( le fait que la victime demandant réparation puisse vivre en direct, via le biais d'une caméra embarquée sur la combinaison d'un sukedachi rajoute à cela car on a les impressions en direct des deux côtés, avec finalement assez souvent de la surexcitation de la part de la victime qui est impatiente de voir souffrir le meurtrier) ce qui, au final, rend parfois les victimes plus malsaines que les meurtriers à punir eux-mêmes.

Du coup, ça perd un peu le lecteur qui ne sait finalement plus qui sont les bons et les mauvais ni à qui se raccrocher.

Finalement, seuls les exécutants/sukedachis apparaissent comme avoir de l'éthique et un semblant d'humanité, ce qui, pareil, étant donné que ce sont des bourreaux, tend à perdre le lecteur dans ses impressions - on se sent presque coupables de prendre parti pour un personanges dont le rôle est de mettre à mort d'autres protagonistes, enfin bref.

Pour ma part, je reste cependant assez curieuse de voir la suite car là, on n'a qu'une introduction à une série, et on sait que un premier tome ne fait pas tout. Le sujet est ambitieux, pouvant aboutir autant sur quelque chose de vraiment novateur comme sur quelque chose au final de bateau ( dans le sens violence gratuite à la American's Nightmare).

Ce qui est sûr est qu'il fallait oser un tel sujet, et en ce qui me concerne, j'irai jeter un coup d'oeil aux volumes suivants, peut-être que ce petit bout de série sera au final une série référence dans le seinen. C'est tout ce que je lui souhaite.^^

ScaryEko

De ScaryEko [59], le 19 July 2016 à 09h33

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

17/20

moi j'ai lu le tome entier c'est noir mais excelent et pas malsain comme certaine serie recente

ici il ya des vrai personnes des sentiments  et la vengence n'est pas une fin en soit  et j'attend la suite   

vivement la suite 

pierredr

De pierredr [346], le 09 June 2016 à 08h29

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

J'ai eu l'occasion de lire les premiers chapitre de SukeDachi 09. Vu le synopsis, je m'attendais à un manga semblable à Ikigami - préavis de mort, c'est-à-dire un récit psychologique subtile soulevant des questions de société profonde.

 

Ha ha ha.

 

Rien de tel ici. Autant le dire tout de suite, cet oeuvre est purement et simplement une apologie du lynchage.

Je n'exagère pas, tout est fait pour montrer la vengance sous un jour positif, sans la moindre nuance. Les condamnés sont tous des psychopathes dépourvus de remord face à leurs crimes. Les victimes sont toutes pures et innocentes et les proches des victimes qui se vengent sont tous trés soulagés aprés avoir assisté par procuration à l'exécution barbare du coupable (mais vraiment barbare... marteau, couteau, et bidon d'essence).

Et bien sûr, les Sukedachi sont tous des bons gars dont le premier critère de recrutement et d'éprouver une grande compassion à l'égard des victimes de meurtre... Car bien entendu, la compassion est une qualité essentielle dans un métier qui consiste à torturer et tuer. Lorsqu'ils sont ensemble, les personnages montre une bonne humeur et une camaraderie toute droit sortie des équipes de shonen, mais franchement déplacée dans ce contexte.

 

Bref, une oeuvre malsaine à souhait. Et pas malsaine dans le sens artistique, genre Carnet de massacre ou la cruauté relève d'un choix assumé de l'auteur, qui est consient de la différence entre fiction et réalité. Plutôt malsain dans le genre oeuvre de propagande extrémiste. Je ne sais pas si c'est volontaire ou non, mais Seishi Kishimoto fait l'éloge de la justice de Far West, et cela, je n'arrive pas à le digérer.

Hurleguerre

De Hurleguerre, le 22 April 2016 à 16h05

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News