Zodiac Love Vol.2 - Actualité manga

Zodiac Love Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 20 August 2019

Masataka, le grand prêtre du Havre de paix, est tombé amoureux de Kotarô, le jeune garçon possédé par l'esprit du chat qu'il a recueilli suite à l'incendie de son sanctuaire, et il a entamé avec lui une relation vouée, normalement, à se renforcer. Mais Masataka étant possédé chaque mois par un animal du zodiaque différent qui influe sur son caractère, il n'est pas toujours évident de parvenir à concilier amour et missions ! Néanmoins, les deux amants sont décidés à surmonter ensemble les petites épreuves se dressant devant eux.

Pas de changement de schéma dans le deuxième tome de Zodiac Love qui, comme le premier opus, propose 4 chapitres où, à chaque fois, Masataka est possédé par un animal différent, pour un résultat où sa personnalité change dans chaque cas. Le boeuf le rend un peu plus lent et nonchalant, le tigre fait de lui un homme un petit peu plus froid qu'à l'accoutumée, le lapin le rend au contraire encore plus intéressé par la chose, le dragon réserve quelques surprises... Si, sur le papier, les idées restent très sympathiques, malheureusement le déroulement, en plus d'être linéaire, ne permet pas d'apporter une réelle substance aux différents animaux du zodiaque, car les chapitres (et donc les passages sur chacun d'eux) restent trop court pour cela. Qui plus est, l'influence qu'ils exercent sur la personnalité de Masataka restent somme toute très basique, et il y a alors clairement un goût de trop peu. Et le style graphique de l'autrice, même s'il est clair et agréable, reste bien souvent trop sommaire dans les designs des personnages humains et animaliers (y compris le dragon, qui aurait pu être beaucoup plus recherché), mais aussi dans les décors, les angles de vue, les trames, ou même les petites scènes de sexe (en gros: une brève scène par chapitre) convenues.

Pourtant, pas de quoi bouder son plaisir non plus à la lecture, car au gré des chapitres nos principaux personnages vivent des petites choses amenant leur relation à avancer encore: présentation de Masataka au père de Kotarô en espérant qu'il accepte leur relation, purification, rapport au sexe comme élément de plaisir et pas uniquement de reproduction, et même informations sur l'origine de l'incendie du sanctuaire de Koma et Kotarô... Ces petits développements vont souvent très vite et restent en surface, mais ils existent be et bien et ils baignent dans une atmosphère souvent assez légère qui rend la lecture agréable, et en plus Isami Matsuo n'oublie pas d'apporter également un petit peu plus de présence à Koma, qui lui aussi a droit à ses quelques moments.

La lecture reste donc plutôt sympathique en restant portée par son concept original et par les petites avancées de ses héros, mais plus encore que dans le premier tome on attendait un peu plus dudit concept qui reste finalement abordé en surface. Le troisième et dernier volume changera-t-il la donne ? A voir...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News