Voyage de Kuro (le) Vol.1 - Manga

Voyage de Kuro (le) Vol.1

Rédaction
Lecteurs
19.50 /20

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 18 Juin 2010

"Toi, dans tes habits noirs, vêtue d'ébène, dis-nous qui tu es".

Kuro est une jeune femme toute de noir vêtue. Elle porte sur son dos un cercueil et voyage en compagnie de Sen, une chauve-souris qui parle. Elle va de village en village, et cela pour une raison qui reste bien mystérieuse. Un jour, elle tombe nez-à-nez avec deux étranges jumelles nommées Nijuku et Sanju livrées à elles-mêmes. Kuro décide alors de les prendre sous son aile et poursuit son voyage en leur compagnie...

Voila une série qui promet d'être particulièrement intrigante et atypique. Tout d'abord, elle s'organise la majeure partie du temps à la manière des yonkama. C'est-à-dire deux colonnes de 4 cases par page. On retrouve néanmoins un schéma un peu plus classique de temps en temps. Le style graphique utilisé est d'ailleurs assez caractéristique du genre. Des personnages souvent représentés en léger super deformed, avec l'accent fortement mis sur leurs expressions faciales, un trait relativement simple mais extrêmement bien maitrisé dans le genre, et enfin des décors fins et détaillés contribuant à plonger le lecteur dans un ensemble tout à fait unique et enchanteur. Voila les ingrédients qu'utilise Kiyuduki pour nous offrir un univers superbement réussi sur le plan visuel. Mais superbement réussi, Le voyage de Kuro l'est également à bien d'autres niveaux.

Si les premières pages que compose le prologue du récit nous laissent songeurs, laissant le lecteur dans le flou quant à l'orientation qui va être prise par l'auteur pour son histoire, la suite va petit à petit nous plonger dans un univers onirique et poétique, mais dans lequel peut également se cacher quelques pointes de nostalgie et de chagrin. Car tandis que notre itinérante parcours le monde, le lecteur fait la connaissance de nombreux personnages. Tous avec leurs caractères propres, tous avec leurs qualités et leurs défauts. Et sous l'aspect mignon et humoristique évident, les rencontres dépeintes contiennent également de nombreux enseignements sur la manière de penser de l'humanité: Préjugés par rapport à ce qui nous est étranger, manière de réagir face à la mort, choix d'un mode de vie, et bien d'autres choses encore. Mais attention, on ne tombe jamais dans une sorte de manifeste lourd et ennuyeux. Non, tout cela est traité avec beaucoup de justesse et de légèreté. Notamment de par la présence de Sanju et Nijuku, qui sont tels des nouveau-nées et qui découvrent le monde en compagnie de Kuro, le regard ébahi, interrogateur et fasciné.

Kuro justement. Voila une héroine qui a tôt fait de nous séduire. Dans un premier temps grâce à ses réactions imprévisibles et cyniques. Mais au fur et à mesure que l'on progresse en sa compagnie dans le récit, on se rend compte que la demoiselle a derrière elle un sombre passé dont elle n'est pas encline à parler. Passé qui nous reste par ailleurs pour le moment assez mystérieux. Mais une chose semble certaine, ce n'est pas uniquement par plaisir qu'elle voyage ainsi de part le monde. Et la voir évoluer au côté des jumelles offre de nombreuses scènes à la fois tendres et touchantes, amusantes et inattendues. Une chose est en tout cas certaine, elle laisse dans le coeur des gens son empreinte partout là où elle passe.

Bien évidemment, Kuro ne remplit pas les pages à elle seule. De nombreux autres intervenants sont présents, à commencer par Sen. Si l'on est jamais à l'abri de l'une ou l'autre pitrerie de sa part, on peut en tout cas être rassuré quant au fait que l'auteur n'en fasse jamais trop. Si bien que cela rajoute à chaque fois une petite pointe d'humour, jamais véritablement hilarante, mais qui mettra à coup sur un sourire sur vos lèvres. Sanju et Nijuku ne sont pas en reste non plus. Et dans leur cas, c'est leur évolution qui est particulièrement intéressante à observer. La leur, mais également celle de Kuro à leur contact. Enfin, nombre de personnages secondaires se montrent parfaitement à la hauteur de leur tache et contribuent à rendre le voyage de Kuro toujours plus enrichissant.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, on est plutôt gâté par Kana en ce qui concerne l'édition. Certes, le prix est assez élevé, mais c'est justifié par le format et le nombre de pages couleurs qui parsèment le volume. De plus, la couverture est elle aussi très soignée.

"Je suis une voyageuse. Et ça... C'est mon cercueil."

Le voyage de Kuro, en résumé, c'est un magnifique conte empli d'onirisme, de fraicheur et de bonne humeur, sur lequel souffle une légère brise d'amertume et de mélancolie. Le tout réalisé de main de maitre par Satoko Kiyuduki qui nous montre immédiatement toute l'étendue de son talent. Une vraie petite perle qu'il serait dommage de manquer. Reste encore à espérer que la suite soit à la hauteur.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Shaedhen
18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs