Versailles of the Dead Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 24 June 2021

La logique aurait voulu que Bastien meure après avoir été attaqué par un ange, mais le démon qui le possède en a décidé autrement: le malin, grâce à sa salive, permet au bras du jeune homme de se ressouder, si bien que Bastien est bientôt à nouveau opérationnel pour essayer d'empêcher le pire d'arriver... mais n'est-il pas déjà trop tard. Le roi Louis XVI, obnubilé par la résurrection de Jeanne d'Arc, ne semble plus apte à faire la part des choses. Quant à Albert, toujours sous les traits de la reine Marie-Antoinette et accompagné par Polignac dans certaines de ses frasques, il continue d'agir de sombre manière, menaçant d'écarter un ministre non-noble et proche du peuple, prenant les autres de haut... tant et si bien que la colère populaire gronde toujours plus, augurant d'un proche avenir révolutionnaire. Vers quelle issue dramatique les choses se dirigeront-elles ?

Après un démarrage qui était assez sympathique grâce à une idée de base assez ambitieuse (revisiter une part de l'Histoire de France par le prisme d'événements surnaturels ayant démarré par une épidémie de zombies), Versailles of the Dead est une série qui, volume après volume, s'est un peu plus cassée la figure, entre une narration partant un peu dans tous les sens, des axes mal exploits ou sous-exploités, des pistes dont on attendait toujours de saisir l'intérêt... Kumiko Suekane semblait avoir toujours plus de mal à offrir à son point de départ la fluidité et la consistance nécessaires, et peut-être bien qu'elle n'a pas été aidée par les quelques aléas que sa série a connus au Japon, avec une mise en stand-by pendant de nombreux mois suite à l'arrêt de son magazine de prépublication initial (le Hibana), avant que l'oeuvre ne puisse faire son retour dans l'Ura Sunday, un magazine numérique de nature bien différente.

Ce cinquième et dernier tome sauve-t-il alors les meubles ? Eh bien, pas du tout, puisque la série s'enfonce malheureusement encore plus. Il y a pourtant des idées intéressantes, au travers de cette lutte entre anges et démons qui influence ici beaucoup l'Histoire de France et plus particulièrement la Révolution française. Mais les idées sont rushées (les morts-vivants, Jeanne d'Arc... tout est franchement mal emboîté), ce n'est jamais assez approfondi si bien que ça semble partir dans tous les sens... avec, à l'arrivée, une dernière ligne droite totalement expéditive, et une conclusion qui n'achève que partiellement l'intrigue en laissant beaucoup trop de choses en plan, beaucoup trop de pistes ambitieuses sans réel développement.

Le constat est alors sévère: plutôt prometteur sur le papier, Versailles of the dead est un échec, Kumiko Suekane ne parvenant malheureusement jamais à redresser la barre au fil de cet ultime opus. Espérons que l'autrice saura rebondir à l'avenir, elle qui s'était montrée autrement plus convaincante avec sa précédente série, Afterschool Charisma.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

6.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News