Vacances de Jésus et Bouddha (les) Vol.16 - Actualité manga

Vacances de Jésus et Bouddha (les) Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 03 August 2020

Suite au conflit opposant le Père Noël et Jésus concernant le 25 Décembre, les archanges ne veulent pas que Pâques tombe entre les mains du fameux Lapin et que cela demeure une fête Chrétienne...
De son coté, Bouddha a oublié ses mots de passe pour se connecter à certains de ses sites...
Des péripéties aussi inattendues qu'improbables pour les deux divinités qui ont toujours autant de mal à s'adapter au monde des humains!

Bien peu de choses à dire sur ce nouveau tome des Vacances de Jésus et Bouddha, on continue de suivre une succession de chapitres courts nous contant à chaque fois des histoires différentes, systématiquement des péripéties arrivant à nos deux Dieux, souvent en alternant de l'un à l'autre.
C'est parfois très drôle mais aussi parfois beaucoup moins, la recette désormais on la connaît et elle ne surprend plus!

J'ai le sentiment de dire ça sur chaque tome (comme c'est aussi le cas pour Keroro), mais par principe, ce genre de titres à sketchs s'essouffle assez vite, on fait le tour des gags et "aventures" que peuvent vivre les héros. Bien entendu, il y a toujours moyen de se renouveler quelque peu, notamment en introduisant de nouveaux personnages (ici les apôtres, les disciples des deux divinités puis d'autres divinités...), d'autant que les légendes concernant Jésus et Bouddha sont nombreuses, elles couvrent la totalité de deux religions riches et denses...mais malgré tout une certaine lassitude vient s'installer.

On ne va pas non plus faire les rabats-joies, il y a vraiment des moments amusants dans ce tome, comme la première histoire où on découvre les archanges qui veulent se débarrasser du Lapin de Pâques afin qu'il ne vole pas la vedette à Jésus, ou encore l'excellent chapitre où on apprend que certains apôtres sont devenus Youtuber et où Pierre veut visiter le Vatican...c'est vraiment à mourir de rire de voir celui qui fut le premier Pape se faire refouler par la sécurité parce qu’il est habillé en touriste...

Les autres chapitres, s'ils peuvent prêter à sourire sont plus dispensables et ne marqueront pas forcément les esprits.
Alors certes nous n'avons pas encore fait le tour de tout ce qu'il était possible de raconter sur les deux divinités, mais cela fonctionne globalement moins bien.
On ne passe pas pour autant un mauvais moment, au contraire, cela reste frais et autant de légèreté ne peut faire que du bien.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News