Uchikomi - l'Esprit du Judo Vol.2 - Actualité manga

Uchikomi - l'Esprit du Judo Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 26 March 2020

Ren Mitsuishi, lycéen complexé par sa petite taille mais ayant toujours eu la volonté de grandir par tous les moyens, s'est finalement trouvé un véritable exutoire dans le judo, sa force de préhension ayant été remarquée par l'élève de première Haruki Matsurida qui l'a poussé a rejoindre le club, quand bien même Hyûma Yûki, un autre seconde, s'est montré réticent face à l'accueil d'un novice total en vue du prochain match par équipe. Désormais, Ren s'entraîne avec acharnement, apprend les techniques de set art martial, tout en s'appliquant à pratiquer l'"uchikomi" et à répéter inlassablement les mouvement, encore et encore, pour les retenir comme autant de réflexes. Il commence à changer, et ça, même son entourage le remarque au point de l'observer, à l'instar de la brute Makabé, ou encore de Jun, la meilleure amie de Nozomi, qui n'en revient pas de voir ainsi se forger ce garçon qui a toujours fait la même taille qu'elle. Les choses semblent donc plutôt bien partie en vue du premier match amical par équipe de notre héros. Mais l'adversaire sera un véritable mastodonte, portée par certains poids lourds ne vouant leur quotidien qu'à la pratique du judo. Et en attendant l'arrivée de ce fameux match, au beau milieu des entraînements, la situation pourrait rapidement devenir délicate sur certains points, pour certaines raisons...

Si le fameux match ne commence toujours pas dans ce volume de "préparation", cela n'empêche pas Yu Muraoka de rendre la lecture toujours aussi prenante, essentiellement grâce à l'aspect technique qu'il veut clairement aborder avec une certaine richesse, que ce soit dans les termes toujours expliqués par des astérisques, dans la pratique des entraînements, ou dans le rendu visuel restant à la fois crédible dans les gestes, et impactant dans certains rendus brefs et intenses et dans certains angles de vue bien trouvés. Ca reste efficace, e ton sent bien que l'auteur n'en est pas à son premier manga de judo et de sport.

Ceci est l'une des principales composantes du tome, mais en filigranes l'auteur s'applique aussi à installer autour de cette future rencontre des enjeux plus personnels autour de certains visages, dès lors que l'on découvre de façon classique mais assez efficace l'une des plus fortes têtes du club adverse de Tachikawa: Sôgo Kurebayashi, adolescent ne vivant littéralement que pour le judo, prenant de haut quiconque n'est pas assez bon à ses yeux au point de ne leur accorder aucune valeur, et qui a un lien étroit avec notre cher Haruki... Ca a beau être très standard du genre, le problème conflictuel entre ces deux anciens amis accentue bien l'attente autour du match, laisse voir d'autres choses en Haruki au point de réveiller en lui des émotions bien différentes de ce qu'il montrait auparavant... et tout ceci permet surtout de mettre en opposition des manières bien différentes de vivre le judo: tandis que les nombreux membres de Tachikawa subissent des entraînements on ne peut plus spartiates (presque militaires dans le comportement de l'entraîneur) où seuls les meilleures sortiront, et que Sôgo voit son art comme quelque chose de purement individuel, nos héros, notamment emmenés par un Ren évitant à Haruki de s'égarer, cherchent à construire quelque chose de plus collectif, une forme d'esprit d'équipe.

Finalement, dans tout ceci, l'élément qui fait le plus tâche est, comme on le craignait, le cas de la nouvelle prof responsable du club, Matchika Yaotomé, sorte de gros cliché, irritant au possible, de bimbo au corps de rêve ne vivant que pour son image et ses rendez-vous avec des mecs, et semblant se ficher royalement des désirs et rêves des membres du club... Après, peut-être cache-t-elle en réalité autre chose ? C'est tout ce que l'on souhaite.

L'autre petit problème, enfin, vient de la qualité de l'édition, qui n'est pas dépourvue de couacs trop réguliers, entre diverses coquilles textuelles ayant échappé à une relecture, et plusieurs textes plutôt mal placés dans les bulles. En dehors de ça, Uchikomi! reste une lecture qui pique l'intérêt, et qui nous laisse désormais bel et bien dans l'attente du fameux premier match par équipe contre les "ogres" de Tachikawa.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News