Übel Blatt Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 09 Febuary 2012

Pas moins de 26 mois séparent la sortie du tome 10 et celle de ce onzième tome…c’est bien simple on pensait réellement que Ubel Blatt resterait à jamais une série dont on ne verrait pas la fin, on n’y croyait plus…et soudain nous l’avons enfin entre nos mains, presque le saint Graal, un objet inaccessible qui devient enfin tangible, l’impensable devient concret !

Une fois passé ce choc, on commence à le lire et on s’attarde enfin sur son contenu. En toute objectivité, si la série était de qualité, et particulièrement stimulante, le tome précédent s’était montré un peu en dessous du reste, du coup on était sur une phase décevante.
La première épreuve à la lecture est de se remémorer les évènements et le contexte de l’histoire, car à défaut d’avoir relu la série récemment, après autant de temps, inutile de dire qu’on a dormi entre la lecture du tome 10 et celle du 11…du coup c’est bien loin tout ça ; et en toute franchise cela ne joue pas en faveur de la série.
Après une piqûre de rappel, on se remet vite dans le bain, on resitue les personnages et on reprend l’aventure plus motivé que jamais !

On retrouve donc Koinzell à la suite de son affrontement avec Ikfes, honteusement attaqué par le fourbe Lebellond. Et c’est justement autour de ce dernier que va tourner ce tome. A défaut d’accomplir sa vengeance, Koinzell est laissé pour mort et le traître va s’approcher des plus hautes marches du pouvoir.
Pour ce qui est de la surprise, on ne peut que féliciter l’auteur à ce niveau qui nous prend à contre-pied et nous propose de suivre un coup d’état au lieu de la vengeance tant attendue.
Tout le monde s’agite en vain pour tenter de stopper Lebellond que rien ne semble arrêter dans sa quête de pouvoir.
L’auteur nous réservant même une ultime surprise dans les derniers chapitres du tome, une surprise de taille qui va tout chambouler dans l’univers de la série…comme une plongée dans le passé.

On prend donc énormément de plaisir à lire ce tome que l’on possède enfin, d’autant plus que l’auteur semble avoir travaillé sa narration par rapport à ce dont il nous avait habitués. Tout en fournissant de nombreux éléments, cela reste fluide, des ellipses placées intelligemment viennent alléger le tout…bref que du bon !

Le dessin est toujours aussi beau et l’éditeur nous propose toujours un travail de la meilleure des qualités.
On retrouve bien entendu en fin de tome quelques pages bonus qui nous apportent des éléments sur l’univers du titre…que du bonheur !

On l’aura attendu, mais cela en valait la peine. Il ne reste plus qu’à espérer que l’attente pour le douzième tome, qui annonce plus d’action que dans celui-ci, soit moins longue !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News