Twelve Demon Kings Vol.1 - Actualité manga

Twelve Demon Kings Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 10 September 2018

Amateurs de Dark Fantasy réjouissez vous! Pika nous propose un titre sombre respectant tous les codes du genre tout en se montrant original dans sa trame, ce qui se fait de plus en plus rare! 


Issu du Famitsu Comic Clear, le titre, qui compte actuellement quatre tomes au Japon, nous permet de retrouver Shin Yamamoto autrefois aux commandes de l'excellente série Monster Hunter Flash; et ce dernier va se servir de cette expérience pour nous entraîner dans un univers de fantasy peuplé de démons incroyables et autres guerriers charismatiques! 


L'humanité traverse des heures bien sombres, depuis plusieurs années des démons envahissent les villes et villages exterminant la population. Seuls quelques guerriers de hauts rangs, les "héros officiers" luttent encore contre les démons. 


Parmi eux, Adu, guerrier mystérieux, arborant toujours un sourire malaisant qui a pour objectif d'exterminer les douze rois démons, chose qui apparaît impossible pour le commun des mortels...mais est il seulement humain? Il rassemble autour de lui des guerriers valeureux prêts à se sacrifier pour l'humanité dans une lutte qui apparaît perdue d'avance... 


Tout commence de manière très classique avec un groupe de guerriers hétéroclites dont on peut aisément reconnaître les classes issues de "Donjons et Dragons", des démons à affronter, l'humanité à sauver...de la dark fantasy comme on en a déjà vu très souvent... Cela commence même de façon assez maladroite avec des premières pages qui nous présentent brièvement le groupe de "héros", puis on a droit à un flash-back avant d'avoir un second flash-back dans le premier... On commence à peine qu'on se dit que cela part plutôt mal avec des maladresses narratives. Puis on revient au présent, on retrouve notre groupe de héros et l'affrontement contre un des rois démons commence! 


Nous ne sommes qu'au premier chapitre du premier tome et déjà les protagonistes affrontent un des rois démons? Et le plus puissant qui plus est? On commence par le bosse de fin? C'est contraire à tous les codes du genre!


A ce stade on est un peu perdu et on ne comprend pas bien où l'auteur veut nous entraîner, on a le sentiment qu'il multiplie les maladresses...et puis enfin on comprend, et on perçoit alors tout le début avec un autre regard: Adu est également l'un des rois démons, le plus puissant d'entre tous! Mais il a passé un pacte avec un ange pour devenir humain à condition d'éliminer les douze rois démons, et à chaque fois qu'un d'entre eux meurt, Adu devient un peu plus humain et donc perd de sa puissance démoniaque! 


Avec ce concept génial tout le schéma classique est renversé : étant le plus puissant des démons, il lui est aisé d'éliminer ses congénères, mais plus il devient humain plus la tache se complexifie, autrement dit éliminer les plus puissants en premier est un impératif, car il sera incapable de s'opposer à eux par la suite... Ainsi en éliminant les rois démons à rebours par ordre de puissance, la mission ne devient pas de plus en plus simple, mais au contraire de plus en plus difficile! 


Et à partir de là de multiples surprises vont s’enchaîner: les puissants compagnons humains qui prêtaient main-forte à Adu, n'étaient pour lui que des outils sacrifiables pour sa quête, des outils qu'il pourra remplacer par d'autres guerriers sacrifiables. Le seul problème étant que les guerriers capables de lutter efficacement contre les démons se font de plus en plus rares, et que former les plus jeunes lui demande plusieurs années. Il est certes immortel, mais chaque année perdue à former un groupe d'humains pour affronter l'élite des démons permet à ces derniers de se renforcer, alors que lui perd peu à peu ses capacités. Et restera-t-il immortel?


Ainsi on a donc un personnage principal froid et pragmatique n'éprouvant aucune émotion ni pour ses proies ni pour ses "camarades", mais l'auteur nous laisse déjà entrevoir une évolution, Adu lui-même sait qu'en devenant de plus en plus humain, ces émotions qu'il ne connaît pas encore, il les apprendra peu à peu...il a conscience de ce qu'un humain devrait éprouver, devrait faire dans telle ou telle situation, mais le démon en lui rejette encore tout ceci au profit de l'efficacité! Il est l'anti héros par excellence! 


Dans la seconde partie de ce premier tome, l'auteur met en avant des personnages humains qui pourraient être amenés à prendre de l'importance et à rester, soit aux côtés de Adu soit du leur à lutter contre les démons. Le personnage de Yomi pourrait bien être celle qui fera naître des émotions chez Adu, pour le moment il ne la perçoit que comme un potentiel allié, mais celle-ci ne semble pas effrayée par le secret de notre anti héros! 


L'univers du titre a quelque chose d'assez Lovecraftien avec ses démons gigantesques aux formes indescriptibles, une ambiance sombre et froide, rongée par le pessimisme, où l'espoir n'existe pas... Ou pire, l'espoir réside dans le pire des démons! 


On peut aisément penser aux références du genre, à savoir Berserk, Claymore ou plus anciennement Bastard, là où l'apparence démoniaque de Adu n'est pas sans rappeler celle de Dark Schneider... Autant de signes qui nous laissent présager le meilleur pour ce titre! 


A cela s'ajoute le trait expert de Shin Yamamoto qui maîtrise grandement son sujet! Il nous propose des personnages incroyablement charismatiques, Adu en tête, des démons originaux, impressionnants et inquiétants, une mise en scène dynamique et énergique... Du Monster Hunter en plus sombre et plus violent! 


Un premier tome saisissant et surprenant...ce qui se fait de plus en plus rare pour être souligné! 


Une excellente entrée en matière qui balaye toutes les certitudes qu'on pouvait avoir sur le classicisme de ce titre, une excellente surprise dont on est pressé de retrouver la suite! 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News