Tokyo ghoul Vol.2 - Actualité manga

Tokyo ghoul Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 29 November 2013

Ken poursuit sa découverte du monde des Ghoules, mais il a bien du mal à faire face à cette nouvelle vie qui le sépare de tout ce qu’il affectionnait auparavant. Mais quelles réelles différences entre humains et Ghoules ? Guerres de territoires, individus refusant de chasser tandis que d’autres n’hésitent pas à chasser de l’Homme… Ghoules et Humains ne sont peut-être pas si loin de l’autre. Cette réflexion, Ken va la découvrir lorsqu’entreront en jeu les Colombes, des inspecteurs de brigade chargés de traquer et exterminer les Ghoules, même les plus inoffensives…

L’un des objectifs de ce second tome est de poursuivre l’orientation du début de série : Développer l’univers des Ghoules à travers les yeux de Ken, montrer ses bons penchants comme ses inconvénients, et par-dessus tout appuyer les difficultés pour le jeune homme à s’habituer à son nouveau peuple. Le point de vue est très nuancé, et le quotidien de notre héros au café « l’Antique » tend à présenter un monde pas spécialement brutal, où les Ghoules essaient de vivre camouflée en comptant sur l’entraide. L’auteur insiste grandement sur ce côté pacifiste, ce qui tranche avec le précédent opus qui appuyait les guerres de territoires. Cependant, le manga n’exclut pas toutes les pistes inaugurées lors du premier volet puisque les conflits entre Ghoules sont rappelés à plusieurs reprises et régulièrement, il est conseillé aux différents personnages de ne pas s’orienter sur différentes terres à la légère. Qu’on se le dise, cet aspect de développement de l’univers est dépourvu de toute action, ce qui n’empêche pas cette nouvelle phase de présentation de se révéler particulièrement intéressante. A présent, l’auteur a dévoilé les bons côtés de la société des Ghoules, mais aussi ses aspects effrayants. Il ne manquait qu’une chose, le rapport avec le peuple humain, et c’est bien cet axe scénaristique qui fait la belle part de la seconde partie de ce volume et le rend particulièrement percutant…

Le mangaka fait intervenir un groupe ennemi qui risque de véritablement lancer l’intrigue. Les « Colombes » sont des inspecteurs de la brigade détenant d’étonnantes habilités et traquent les Ghoules sans relâche, sans se soucier de la nature de chacune d’entre-elles. Si pour le moment, on a affaire à des individus particulièrement stéréotypés, avec par exemple le psychopathe de base qui se plaît à charcuter les Ghoules, leur présence apporte un véritable enjeu, sans compter que l’auteur a encore le temps d’apporter une vision nuancée du groupe en présentant d’autres membres avec des convictions et un vrai traitement psychologique. Pour l’heure, c’est un évènement violent, mais indispensable pour secouer Ken qui surprend le lecteur. Certes, la mort du personnage en question est prévisible quelques pages avant le tragique évènement, en demeure néanmoins un aspect tragique qui permet une première remise en question du héros, notamment sur la nature des Ghoules. Sont-elles si différentes des humains ? Et si chaque espèce comptait son lot de citoyens vivant vivre en paix, et sa poignée de pourritures ? C’est pour le moment très sommaire mais en développant cet aspect de l’histoire, Tokyo Ghoul pourrait remplir honorablement son contrat.

Ainsi, ce tome 2 poursuit le développement de la communauté des Ghoules par les yeux de Ken qui devient de plus en plus supportable. La deuxième partie du volume permet à l’histoire de passer à la vitesse supérieure, reste à voir maintenant comment le manga va jouer toutes ces cartes et quelle ambiance il va apporter à son intrigue. Néanmoins, tout cela augure du bon pour la suite !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News