Tokyo ghoul Vol.10 - Actualité manga

Tokyo ghoul Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 02 September 2015

Le docteur Kano est le sujet de bien des convoitises. Ken et les siens sont à sa recherche, mais pas que puisque Aogiri, qui a récupéré dans ses rangs certains évadés de la prison des goules, ainsi que le CCG se penchent sur le cas de l’énigmatique chercheur. Petit à petit, tous ces chemins croisés convergent vers un seul point, et le docteur Kano commence à livrer ses secrets…

La série fait un grand pas en avant par rapport à son intrigue principale. Le volume précédent mettait en place nombre d’éléments passionnants que ne font que se confirmer dans cette suite qui tient sans mal en haleine. Pour cela, Sui Ishida respecte encore son schéma en présentant les avancées de différents clans, tous visant un objectif semblable et se réunissant vers ce même élément. Le docteur Kano, centre de cet arc, apparaît de plus en plus et devient la convoitise de bien des personnages.

L’individu était attendu au tournant dans son apparition tant il reste l’un des plus grands points centraux de l’intrigue. « Créateur » de Ken et de bien des chimères, tout le mystère sur ses intentions planait, mystères qui sont en partie révélés dans ce volume. Toutefois, il ne faut pas être trop gourmand pour apprécier ce que l’auteur a à nous dire sur ce volet. Les ambitions de Kano restent assez énigmatiques encore, mais soulèvent des axes plus conséquents encore sur le monde de Tokyo Ghoul. Il semblerait que Sui Ishida voit les choses en grand sur son intrigue, ce qui n’est pas étonnant puisque la série a entamé une seconde saison en manga. On ne connaîtra donc pas le pourquoi du comment de sitôt, mais dans tous les cas, le scénario et la manière de l’auteur de dépeindre son histoire nous tient en haleine.

L’action est aussi de retour dans ce tome puisque les différentes factions en place, deux en particulier, ne se contentent pas de pourparlers et utilisent leurs poings et leurs pouvoirs prendre le dessus sur l’autre. On retrouve avec grand plaisir le dessin si dynamique et la mise en scène impactante de Sui Ishida, mais on se délecte encore plus du fait que certains personnages soient bien en mesure de dominer Ken. Evidemment, présenter des ennemis plus puissants que le héros est un élément classique, mais la soudaine montée en puissance de Ken ayant justement été abrupte, il est agréable de le voir poussé dans ses derniers retranchements plutôt qu’il empile les cadavres sans aucune difficulté. A ce titre, la dernière double page est époustouflante et prouve le talent de l’auteur qui sait manier le spectaculaire.
Que les fans des autres personnages se rassurent, l’action est globale et de nombreux champs de bataille émergent et s’agrandissent dans ce volume qui entretient une tension presque aussi grande que dans l’arc Aogiri. Et quand on sait que le volume suivant devrait aller encore plus loin, il y a de quoi avoir l’eau à la bouche.

Toujours aussi passionnant et réussi visuellement, dans ses scènes d’action Tokyo Ghoul est toujours aussi plaisant à parcourir et sait utiliser son histoire et ses personnages pour les mener vers de bonnes directions. Gageons que nous approchons doucement, mais sûrement vers la fin de la première saison du manga, aussi l’histoire ne devrait pas ralentir sur les prochains opus.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News