To Your Eternity Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 03 May 2019

Imm a été emprisonné par l'Ordre de Benett, qui l'accuse d'être un démon. Dans les geôles, il retrouve le prince Bonshen, accusé d'hérésie. L'entité immortelle n'a finalement pas trop de difficultés à s'échapper, et aimerait emmener Bonshen dans son évasion. Mais le prince montre décidément qu'il a bien évolué ces derniers temps et qu'au-delà de l'apparent égoïsme qu'il pouvait montrer au départ il cache en réalité une vraie inquiétude envers son peuple... S'il s'enfuyait ainsi avec Imm, nul doute que l'Ordre se lancerait immédiatement à leurs trousses, et que le peuple et l'entourage du prince ne seraient aucunement à l'abri. Y a-t-il la moindre solution pour que tous deux s'enfuient sans mettre en danger les autres ? Bonshen devra-t-il se sacrifier, comme il en prend la décision, ou y a-t-il un autre moyen pour que la secte ne les poursuive pas ?

En début de volume, Yoshitoki Oima trouve le moyen de jouer avec nos nerfs concernant le sort de Bonshen, ce dernier prenant des décision fortes même si elles doivent précipiter sa fin. Ainsi, le prince, personnage important depuis le précédent volume, prend-il encore plus de consistance et impose-t-il à Imm une vision des choses intéressante pour notre héros... Alors, Imm trouvera-t-il le moyen de le sauver d'une mort certaine ? On n'en dira pas plus sur ce point pour ne pas spoiler.

Dans la suite, en tout cas, une nouvelle situation s'enclenche encore pour Imm. Un changement de lieu, un petit approfondissements de certains personnages comme Todo... et, surtout, de nouvelles donnes concernant les knockers. Quel est leur but exact ? Ce que l'on apprend ici d'eux enrichit considérablement la part philosophique de l'oeuvre, en interrogeant notamment sur la vie après la mort. Si l'on est sûr d'être heureux une fois passé de l'autre côté, alors pourquoi s'acharner à vivre ? Une interrogation d'autant plus intéressante quand on connaît l'immortalité de notre héros, et que la mangaka n'y glisse aucune réponse toute faite, n'impose pour l'instant la bonne réponse dans aucun des deux camps. Mais il reste que s'il veut continuer à défendre ceux qui font le choix de vivre, Imm devra encore progresser, car les knockers ne sont jamais loin... Sur ce dernier point, Oima s'offre alors l'occasion de dessiner quelques moments d'action, et malgré la richesse de sont rait ce n'est toujours pas ce que l'artiste maîtrise le mieux: les combats restent plutôt basiques dans leur mise en scène, et vont à l'essentiel sans forcément offrir de grands moments. En revanche, ce qui en découle est très prometteur, dans la mesure où les nouveaux combats mettent en avant le besoin d'Imm de progresser encore, notamment en maîtrisant mieux son champ d'action et de création. Et même si le schéma combat puis entraînement est on ne peut plus classique, Oima l'utilise à sa sauce pour offrir de très bonnes choses, que ce soit via la nature de l'entraînement, les raisons pour lesquelles Imm continue d'avancer, ou une nouvelle rencontre qui pourrait gagner en importance par la suite.

Malgré quelques limites, le récit imaginé par Yoshitoki Oima continue donc de fasciner, que ce soit pour son héros passionnant à suivre, ses autres personnages souvent intéressants ou ses nombreuses thématiques.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News