To Your Eternity Vol.14 - Actualité manga

To Your Eternity Vol.14

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 21 April 2021

Descendante d’Hayase, la jeune Mizuha est vue comme une adolescente admirable, belle et parfaite aux yeux de tous, tant elle brille dans tous les domaines qu'elle touche. Mais derrière cette façade se cachait un certain mal-être: une absence d'enjeux dans la vie et, surtout, une pression familiale qui a fini par pousser la jeune fille à bout. Ainsi Mizuha a-t-elle tué sa mère avant de fuir... pour ensuite peut-être espérer de l'aide auprès d'Imm, qui l'attire irrémédiablement. L'immortel a effectivement senti la présence du cadavre d'Izumi, a ensuite retrouve Mizuha et, visiblement touché (à moins qu'il en sache pas dire non ?), a accepté de l'aider, de la cacher. Tout en s'inquiétant forcément (nul doute que la police sera bientôt à sa recherche, et que son avenir est fichu), l'adolescente est toutefois heureuse de pouvoir attirer l'attention d'Imm, et de se l'accaparer ne serait-ce que quelque temps. Mais au bout de ces même pas quelques jours, c'est une vérité aussi invraisemblable qu'inattendue qui risque de leur tomber dessus...

On peut dire de ce tome qu'il est en quelque sorte partagé entre deux fils rouges voués à s'entrecroiser à lus d'un égard, le premier d'entre eux tournant autour de l'acclimatation d'Imm et de ses amis dans le monde d'aujourd'hui. L'école, le travail, les loisirs... sont quelques-uns des aspects de notre époque auxquels notre héros, Tonali, March, Googoo, Messâl et les autres doivent se frotter et essayer de s'habituer, avec plus ou moins de réussite. Et si certains aspects permettent de poser un regard sur des petites choses contemporaines (comme les jeux d'argent auxquels Messâl prend vite goût), beaucoup d'autres mettent surtout en exergue le décalage des personnages dans cette époque, en particulier pour Imm dont le langage direct, le côté pur, l'absence de sous-entendus, ou les comportements peuvent parfois déstabiliser son nouvel entourage (ne serait-ce que le prof le prenant pour quelqu'un d'arrogant et malpoli). Une situation encore accentuée par la méconnaissance qu' notre héros d'une notion telle que l'amour, alors même que Mizuha lui tourne autour sans qu'il ne comprenne ses intentions.

L'autre aspect découle directement du cas de la mère de Mizuha, en amenant rapidement des interrogations puis de nouvelles donnes importantes. Les knockers sont-ils bel et bien tous morts ? Si ce n'est pas le cas, pourquoi le Noir ne réagit-il plus ? Où est-il passé ? La mission d'Imm est-elle bel et bien finie ? L'idée derrière ces interrogations est très prometteuse, que ce soit pour la nature d'un ennemi qui a appris à évoluer, pour ce que cela implique de nouveau dans la lutte d'Imm... car la force simple risque de ne plus du tout suffire.

Et dès lors que ces deux grands aspects se croisent, c'est le travail sur Imm qui en ressort encore plus intéressant. Voici notre héros contraint de s'interroger: le monde en paix, tel qu'il le voulait pour que ses amis puissent y vivre, est-il réalité ? Si non, que doit-il faire ? A-t-il seulement encore quelque chose à faire ? Ce désir de rendre heureux son entourage est-il une preuve d'amour, ou une simple auto-satisfaction pour lui qui ne sait pas ce que signifie exactement "aimer" ?

Autant de choses que Yoshitoki Oima mène très honnêtement, jusqu'à nous laisser sur d'intrigantes dernières pages. Une chose est sûre: To Your Eternity est bel et bien, à nouveau, sur une pente ascendante, tant cette deuxième grande partie de la série trouve petit à petit très bien ses marques, avec un paquet de promesses pour la suite.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News