To Your Eternity Vol.12 - Actualité manga

To Your Eternity Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 July 2020

Dans la bataille pour la prise de Renlil, Imm semblait avoir bel et bien pris le dessus en ayant étendu ses connexions loin et en ayant reconstruit la cité... mais c'était avant que Kahaku, le sixième descendant de Hayase, ne fasse enfin son oeuvre en faisant intervenir le knocker dans son bras gauche. Les Knockers ont pris toutes les formes de l'immortel, si bien que celui-ci n'est plus que l'ombre de lui-même, voire est peut-être "mort". Mais quelque part en ville, l'ombre d'une fillette que les lecteurs ne connaissent que trop bien continue de s'agiter pour sauver Imm. March finit par trouver Bonshen, et ce dernier prend une décision grave, mais à même de tout changer... A l'heure où la situation devient critique et où les pertes humaines s'accumulent, quelle sera l'issue de la bataille de Renlil.

Réponse au fil d'un douzième volume qui, enfin, amène un point final à cette partie à Renlil. Une partie qui, clairement, a parfois été un petit peu longuette et poussive, quand bien même le fond de l'intrigue n'a jamais perdu son intérêt. Ici, la bataille se joue sur deux plans à la fois, avec d'un côté le combat des habitants mais aussi des héroïques soldats civils comme Kamu face aux knockers, et d'un autre côté les enjeux autour d'Imm qu'il faut retrouver et protéger.

Car s'il y a bien une idée qui se dégage plus que jamais dans ce tome, c'est qu'Imm n'est pas seul. A force de rencontres au fil des siècles, l'immortel a bâti de nombreux liens qui lui ont permis d'évoluer et d'acquérir toujours plus d'émotion, tout en ayant conscience de la valeur de la vie. C'est bien pour ça qu'il tient tant à protéger Renlil et ses habitants... Mais cette fois-ci, c'est aussi lui qui reçoit plus que jamais de l'aide, et cela passe par de nombreuses retrouvailles avec des figures du passé, des êtres qui ont toujours continué de vivre en lui. On revoit alors un petit paquet de personnages que l'on a aimés dans les tomes précédents de la série, ce qui agite en nous comme une sorte de nostalgie et fait sens dans la série ainsi dans le parcours de notre héros jusqu'à présent. Qui plus est, tous ces "retours" et ces vies qui redéfilent agissent également comme une sorte de "bouquet" final, avant l'arrivée dès le prochain tome d'une deuxième grande partie dans la série, chose que l'on ne voyait pas forcément venir et qui s'annonce prometteuse au vu de l'époque à laquelle est se placera... En attendant de voir ça, on voit dans dans les dernières page que le parcours d'Imm, lui, se poursuit, dans son désir de protéger le monde au point d'être parfois divinisé.

Alors, s'agit-il d'un final en apothéose pour la première grande partie de la série ? Eh bien malheureusement, même si dans ce tome l'arc à Renlil redonne un petit coup de boost espéré, il y a toujours certaines limites, surtout dès que Yoshitoka Oima s'essaie à l'action, qui comme déjà vu auparavant n'est pas le domaine où elle est la plus douée: la mise en scène reste peu fluide en se contentant de quelques grandes étapes rapides et peu immersives, et la narration souvent assez posée (via le point de vue externe de l'observateur) casse parfois la dynamique. Néanmoins, on se régale souvent dans les planches, que ce soit pour les designs des personnages, pour le bonheur d'en revoir certains, ou pour le très bon travail effectué encore et toujours sur les architectures et sur les remparts de Renlil afin de lui donner de petites allures de ville fortifiée médiévale ou des débuts de l'époque moderne.

La très jolie jaquette ne ment donc pas en annonçant un volume marqué par des retrouvailles parfois rapides mais assez touchantes, pour un résultat refermant de plutôt bonne manière la première partie de To Your Eternité, au bout d'un arc à Renlil pas toujours passionnant.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News