To Love Vol.16 - Actualité manga

To Love Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 29 April 2011

Suite et fin dans ce tome du grand jeu de l'oie à échelle humaine organisé par Momo et Nana, les deux petites soeurs espiègles de Lala. Chaque case réserve à celui qui tombe dessus une épreuve cocasse, et de ce fait, quelques rebondissements sympathiques auraient pu voir le jour, mais finalement, on reste déçu par ce jeu bâclé en deux chapitres se contentant d'enchaîner le fan-service habituel: Lala en prêtresse, Oshizu en ninja... Chaque épreuve n'est qu'un prétexte pour mettre en valeur le corps des héroïnes de manière on ne peut plus banale, et seuls les amateurs purs et durs seront contentés.

La suite du volume revient à des petites histoires d'un ou deux chapitres plus ou moins réussies, la plupart n'étant à nouveau qu'un prétexte pour dévoiler la poitrine de l'une ou la culotte de l'autre. Malgré tout, certains chapitres arrivent à tirer leur épingle du jeu en nous montrant que To Love peut encore réserver des idées sympathiques. Ainsi, c'est avec plaisir que l'on suit cette chère Yui tentant de se surpasser pour aller offrir à Rito des chocolats qu'elle a faits avec ardeur, en s'y reprenant à plusieurs reprises. Quant à Mikan et Ombre Dorée, c'est avec un certain amusement qu'on les voit changer de corps grâce à une invention de Lala, ce qui permet de voir les deux jeunes filles comme on ne les avait jamais vues: une Mikan taciturne, et une Ombre Dorée souriante ! Un autre chapitre voit Run asperger Haruna d'une substance qui rend cette dernière profondément sadique, et là aussi, il est assez surprenant et amusant de voir la d'habitude si douce et réservée Haruna comme on ne l'avait jamais vue auparavant. Enfin, on notera la présence un peu plus poussée de Yu, le grand frère de Yui, qui va découvrir ici le secret de nos héros, mais malheureusement, cette piste qui laissait vaguement envisager une quelconque évolution de l'histoire retombe vite complètement à plat tant elle s'avère inutile, du moins pour l'instant.

En somme, un volume restant classique, étant avant toute chose toujours dédié au fan-service, mais qui, en se plaçant sous le thème du changement de personnalité, réserve quelques bons moments devenus beaucoup trop rares dans la série.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News