Théâtre des fleurs (le) Vol.4 - Actualité manga

Théâtre des fleurs (le) Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 26 May 2020

La tournée estivale, en plus des représentations quotidiennes, a eu des conséquences bénéfiques sur la relation entre nos deux héros: Gensuke a enfin pu faire comprendre à Sôgorô que son amour est réciproque, et qu'il l'aime pour tout son être, autant l'acteur que l'homme, puisqu'il n'a jamais fait de différence entre les deux.

Et donc, ça y est ! Après les doutes et les mises au point, nos deux héros se mettent enfin à sortir ensemble ! Et tandis qu'ils décident d'abord de se réfréner pour le bien de la tournée, c'est bel et bien une nouvelle étape qui s'ouvre pour eux, une étape faite de nouvelles problématiques... Car forcément, l'ardeur est là entre les deux garçons, le désir gagne en intensité, mais ils reste également deux jeunes inexpérimentés, maladroits, ne sachant même pas exactement comment "ça se passe" entre deux hommes. Cela donne lieu à des scènes bien rodées, où Isaku Natsume joue bien sur la montée du désir de nos héros et sur leur envie de se toucher, de s'embrasser, et en même temps sur leurs incertitudes qui les amène à ne toujours pas oser aller plus loin.

Tous deux s'aiment, c'est désormais certains, mais il tâtonnent encore, et l'autrice nous fait suivre ça sur une tonalité tantôt bienveillante tantôt un peu drôle, pour un résultat restant assez léger et agréable... quand bien même de nouveaux enjeux viennent s'ajouter pour le couple naissant. Pour le bien de leurs troupes, mieux vaut sûrement, pour eux, éviter que leur relation ne soit découverte, car ils ne savent aucunement comment les autres réagiraient, que ce soit leurs fans ou tout simplement leur famille. Certains événements pourraient toutefois précipiter un petit peu plus la découverte du secret, et sur ce point-là on reste surtout intéressé par la réaction du grand-père, en qui semblent même se réveiller certains souvenirs avec son "éternel rival" disparu.

C'est dans ce cadre en évolution que, bien sûr, l'autrice continue de distiller la part d'originalité de son oeuvre à travers la mise en avant du kabuki. Tandis que nos héros doivent se préparer au mieux pour leurs prochaines représentations, une nouvelle pièce d'envergure mettant notamment en scène Minamoto no Yoshitsune et Benkei est présentée avec intérêt, et les éléments théâtraux ne manquent pas, une nouvelle fois, d'avoir un certain écho dans la propre relation de Sôgorô et Gensuke.

Comme toujours, Isaku Natsume ne précipite rien, prend son temps, développe efficacement l'évolution à tâtons de la relation entre ses deux héros (qui passe beaucoup ici par le désir et une certaine frustration), tout en emballant les choses dans un univers théâtral toujours aussi efficace, même si on aimerait parfois le voir plus concrètement dans les dessins.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News