The tyrant who fall in love Vol.5 - Actualité manga

The tyrant who fall in love Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 08 March 2011

Ce très épais volume de The tyrant who fall in love ravira les fans, sans aucun doute, tant il y a à lire et tant on ne se lasse pas du récit d’Hinako Takanaga. Pourtant, l’histoire souffre de redondances et So-ichi n’évolue que très doucement, ce qui est en soi une qualité pour la sincérité de ses sentiments mais un défaut certain quant au rythme du récit, bien que le contenu, même déjà-vu, soit très agréable ! Ici, la collocation de nos deux amis ne se passe pas aussi bien que Morinaga le souhaiterait, et un jour où son compagnon a bu et a, par inadvertance, laissée sa porte ouverte, le jeune homme en profite ... un peu trop. Pas franchement adapté de faire « ça » à quelqu’un qui le refuse même étant éveillé, seulement il faut comprendre que depuis un mois, le pauvre garçon est en manque ! Suite à cette dramatique soirée, So-ichi décide d’accepter une proposition de stage pour deux mois au Canada, fier à l’idée de revoir son petit frère Tomoe mais surtout de s’éloigner de son bourreau ...

Pour Morinaga, la séparation va être dure et étonnamment, pour So-ichi aussi ! En effet, ce dernier ressent le manque de son omniprésent ami uniquement lorsqu’ils sont séparés un mois, sans toutefois accepter de se l’avouer. Mais sa plus belle déclaration, muette évidemment, sera quand Morinaga vient aux USA pour une présentation et en profite pour rejoindre So-ichi. Lequel l’accueillera plutôt bien, malgré les apparences ... Bref, des situations qu’on connait déjà, une résistance que l’on sait percer, mais toujours pour notre plus grand bonheur nos deux compagnons ne cessent de se tourner autour sans jamais bien se comprendre. Mais le point également très appréciable de ce tome, ce sont les deux chapitres bonus sur des personnages presque oubliés qui méritaient un développement certain au vu de la place qu’ils ont pris dans la vie de Morinaga. On l’a deviné, son frère et Masaki se retrouvent pour le pire ... et peut-être le meilleur. Scènes violentes, émotions fortes et brutes, c’est l’amour et la passion qui parlent à travers la haine, la rancœur et la souffrance trop longtemps ignorée. Un beau récit, qui parvient à toucher son public avec pertinence et sentiment.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News