The tyrant who fall in love Vol.2 - Actualité manga

The tyrant who fall in love Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 28 September 2010

Enfin la suite des amours de Morinaga et Soichi, qui ont déjà consommé leur passion deux fois, sans que ce dernier soit réellement consentant et acteur de son destin … Mais il a étrangement beaucoup de mal à résister à son seul ami, pour lequel il éprouve un peu trop de confiance … Tout en arrivant à ne pas le tuer sur place, lui si homophobe … C’est donc un gros progrès pour Soichi, même si ces derniers temps il n’a plus de souci à se faire, étant donné que Morinaga et lui n’ont rien fait depuis deux mois ! Le pauvre Tetsuhiro est au bord de l’implosion, et va imposer son désir à son ami, qui va alors en conclure qu’il n’a qu’à passer à la casserole une fois tous les deux mois … Ce n’est pas encore le plaisir qui l’étouffe, et pourtant Morinaga s’en sort plutôt bien au jeu de la négociation, en obtenant un « droit de visite » une fois par semaine ! Mieux que rien, même pour un jeune homme désireux de toujours enlacer celui qu’il a aimé en cachette pendant cinq longues années. A ça vient se rajouter un fil directeur de ce second volume, avec la famille de Morinaga que Soichi apprend à connaitre par l’intermédiaire du grand frère de son ami, qui lui reprocherait sa sexualité tout en obéissant à ses parents, le tannant de venir à son mariage pour faire bonne impression dans leur campagne natale …

L’auteur fait toujours preuve de beaucoup d’humour, et ici elle parvient à adoucir Soichi tout en le gardant dans un registre très tyrannique et colérique, même si au final il ne fait que brasser du vent … puisque Morinaga a toujours ce qu’il souhaite. Ce qu’on apprécie, c’est sans doute l’évolution de nos héros, qui par leur passé où leur implication dans ce qui n’est pas encore tout à fait un couple, va plaire. Il y a donc du rire, beaucoup de sensualité dans les scènes de sexe que l’on se surprend à attendre avec impatience, même en étant un(e) lecteur(trice) chevronné(e) : elles demeurent toujours de bon moments ! Un tome trop vite lu, qui fait avancer les choses, qui émeut autant qu’il amuse … La mangaka a décidemment bien plus de talent qu’on aurait pu le penser, et ce manga reste un excellent yaoi ! Un petit bonus sympathique mais somme toute assez inutile se place en fin de volume, nous permettant de voir un quotidien où Morinaga quémande jusqu’à ce qu’il se fasse frapper suffisamment fort …


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News