The Witch and the Beast Vol.2 - Actualité manga

The Witch and the Beast Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 02 August 2021

Dans la ville de Haiden secouée par une série de jeux mortels ayant occasionné plusieurs tueries, Guido et Ashag, épaulés par les autorités locales, continuent leurs investigations pour retrouver la sorcière à l'origine de ces morts. Alors qu'un préavis de massacre a été envoyé au commissariat comme pour narguer la police, nos héros sont plus près que jamais de dénicher leur ennemie. mais en guise de sorcière, ils risquent bien de tomber sur une petite surprise...

Suite et fin, donc, de l'affaire dite du "Jeu de la Sorcière", dans un premier quart de tome assez rythmé et rapide... mais peut-être un peu trop rapide, justement, car le fait est que tout ceci se résout sans susciter de réelle émotion, la faute à certains personnages qui paraîtraient presque un peu déconnectés de la situation alors qu'ils sont directement concernés. Dans ce cas précis, on pense surtout à Keira, qui prend sa décision finale de façon vraiment rapide, sans trop se poser de questions. Pourtant, l'efficacité reste globalement au rendez-vous, non seulement pour les qualité visuelles toujours aussi évidentes d'un auteur qui sait offrir beaucoup de richesse et de densité, mais aussi pour le duo que continuent de former l'enragée Guido et le plus posé mais également impartial Ashaf. Sans oublier la vérité-même sur la soi-disant sorcière, qui permet à Kousuke Satake d'offrir un petit peu d'inattendu et d'enrichir son récit autour des grimoires de sorcellerie, instruments de magie noire interdits permettant à des individus lambda d'utiliser des capacités dignes de sorcières.

Quant à la suite du volume, elle enchaîne directement sur une autre affaire qui occupera quasiment tout le reste des pages, si l'on excepte un court dernier chapitre montrant un tout petit peu plus le quotidien de Guido et d'Ashaf en dehors des missions. Mais de manière presque surprenante sur le coup, la nouvelle affaire ne sera pas menée par notre duo principal, mais par un autre duo conseillé par leurs soins: Fanola Christofle, très belle jeune femme réputée comme la meilleure experte en nécromancie de l'ordre, et son assistant Johann. Et si une nécromancienne a été dépêchée pour cette mission, ce n'est pas pour rien puisqu'il sera précisément question de morts-vivants. A travers le concept des "réanimés", l'auteur apporte encore un enrichissement supplémentaire à son monde, qui plus est de manière assez précise puisque, si la résurrection de morts peut être autorisée, elle est sujette à des règles très strictes impliquant l'acceptation du défunt, et qu'elle n'est pas non plus sans conséquences terribles puisque les ressuscités seront ensuite condamner à erreur dans le néant pour l'éternité quand il mourront une deuxième fois. Ici, l'affaire se centre sur un méchant réalisant illégalement des résurrections bâclées à la chaîne dans un but égoïste précis. Et si l'ensemble reste très classique là aussi et avance plutôt vite, l'intérêt semble ailleurs en installant un duo intéressant en Fanola et Johann, deux être ayant leurs propres spécificités, réservant quelques surprises de par leur nature... On se demande alors facilement quelle place prendront ces deux personnages dans la série sur la longueur.

En attendant de voir ça, The Witch and the Beast reste un divertissement honnête, mais dont on attend encore un peu plus, car les affaires restent pour l'instant très classiques et rapides et parce que ce monde en lui-même manque encore d'élargissement. Il y a pourtant différents enrichissements dans les concepts (les grimoires, les réanimés et la nécromancie) qui apportent pas mal de promesses, et des qualités visuelles indéniables, ce qui nous pousse avec plaisir jusqu'au bout de la lecture.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News