The Quintessential Quintuplets Vol.9 - Actualité manga

The Quintessential Quintuplets Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 08 June 2021

Uesugi et les quintuplées l'ont fait: ensemble, il/elles sont tou(te)s passé(e)s en terminale, grâce à leurs nombreux efforts. Leur dernière année scolaire s'ouvre donc, et risque d'être pas mal mouvementée puisque, comble du hasard, tous les 6 se retrouvent dans la même classe cette fois-ci ! Mais est-ce vraiment un hasard ? Ne serait-ce pas là un coup du père des jeunes filles, qui semble avoir quelque chose derrière la tête ? Quoi qu'il en soit, le début de nouvelle année scolaire ne s'annonce pas de tout repos, entre une Yotsuba qui se propose en déléguée avec toujours la même envie d'aider les autres, sa demande que notre héros soit délégué avec elle, Ichika qui impose à ses quatre petites soeurs qu'elles trouvent elles aussi un petit boulot pour subvenir à leurs besoins et ne plus uniquement se reposer sur elles... sans oublier des émois amoureux qui, petit à petit, ne font que s'accentuer.

La part sentimentale reste bel et bien un enjeu majeur ici, puisqu'elle vient titiller comme il se doit la plupart de nos héroïnes, à commencer par le trio Nino-Miku-Ichika dont les sentiments pour Uesugi ne font plus aucun doute. Ainsi Nino, en mettant en valeur ses talents de cuisinière, trouve-t-elle le moyen de se faire embaucher dans le même endroit que notre héros, en espérant bien évidemment se rapprocher encore de lui. Et pourtant, alors qu'Uesugi est censé la former, il semble surtout l'éviter... Pour quelle raison ? La réponse est évidente, mais ce n'est pas pour autant que la 2e des soeurs Nakano va se dégonfler: elle a beau se douter que dans l'immédiat Fûtarô n'a pas de sentiments pour elle, elle est déterminée à lui montrer à quel point elle l'aime, ce qui la rend d'autant plus séduisante. Et forcément, cette force de caractère a un impact dans les évolutions relationnelles à venir. Entre autres, prise entre Nino qui s'est ouvertement déclarée et Miku qui n'arrive toujours pas à le faire, que fera Ichika pour ne pas être "doublée" ? Et dans tout ceci, dans ces rivalités amoureuses, l'entente essentielle entre les soeurs ne risque-t-elle pas d'être mise à mal ? Des débuts de réponses arriveront peut-être à travers l'événement que constitue l'anniversaire de Fûtarô, un événement dont notre héros lui-même se fiche un peu, mais que nos héroïnes semblent décidées à commémorer.

Mais au-delà des strictes histoires de coeur, Negi Haruba n'oublie pas le reste, à commencer par le lycée, les cours, et un chouette petit focus sur Yotsuba, nouvelle déléguée, et les rumeurs qu'on lui prête concernant sa relation avec Fûtarô. Bien sûr, on aimera beaucoup la façon dont la 4e des 5 soeurs est toujours partante pour rendre service... mais cette fois-ci, sa décision a aussi une autre motivation: montrer aux autres, en l'imposant en tant que délégué, que Fûtarô est quelqu'un de bien. Une situation qui ne manque pas d'amener quelques quiproquos amoureux, et qui est donc aussi l'occasion d'éclairer le lien Fûtarô/Yotsuba... avec l'amorce de possibles évolutions ? Yotsuba a beau dire catégoriquement que non auprès des autres, certaines de ses réactions restent intéressantes à observer...

Mais il reste que dans tout ça, l'autre élément majeur provient des nouveaux petit agissements du père Nakano, agissements où il cherche encore à tester Fûtarô, et impliquant l'entrée en scène d'un nouveau personnage: Yusuke Takeda, garçon autoproclamé rival de Fûtarô en études, d'abord agaçant à souhait, et campant très bien son rôle pour ça (n'est-ce paaaaaas ?). Et on aimera Nino qui le bashe bien vite dès qu'il a le dos tourné, bien sûr. Mais l'adolescent est-il si "méchant" que ça ? On finira bien assez vite par découvrir qu'il a ses valeurs (pas question pour lui de tricher), mais aussi ses propres pressions de la part d'un père directeur qui ne semble pas bien sympathique pour l'instant... En guise d'anecdote, les fans d'Histoire nippone remarqueront sans doute le petit clin d'oeil via les noms de famille des deux garçons, Uesugi et Takeda, qui font référence aux deux seigneur de guerre de l'époque Sengoku Uesugi Kenshin et Takeda Shingen, éternels rivaux. Et à l'issue de cette "rivalité" se cristallisant dans les examens blancs nationaux, l'évolution de notre héros est à nouveau assez intéressante, car il affirme de plus belle que lui aussi a changé au contact des 5 soeurs, et qu'il compte bien les épauler jusqu'au bout.

"Je ne savais rien. Je ne savais pas qu'il y avait des gens aussi bêtes sur terre, ni à quel point j'étais bête moi-même."

On tient donc là un tome très plaisant à suivre, l'auteur gérant efficacement ses différents éléments. Sans oublier ce qui se dessiner doucement au fil des pages: le voyage d'études, qui se déroulera encore une fois à Kyoto, et qui sera peut-être l'occasion pour les adolescentes de passer mieux que jamais à l'attaque côté amoureux. Tandis qu'Itsuki, elle, nous laisse sur des toutes dernières pages forcément prometteuses...
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News