The Elf and the Hunter Vol.3 - Actualité manga

The Elf and the Hunter Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 29 November 2021

"J'entends battre le coeur de Yura... On ne dirait pas qu'un objet maudit se trouve là, tant ce son est paisible."

L'elfe Magritte doit pourtant, désormais, se rendre à l'évidence: le corps de son humain adoré renferme un objet maudit qui le ronge petit à petit et qui, à force, est voué à lui ôter son humanité et à le détruire. Et en plus, tout porte à croire que cet objet maudit a été intentionnellement créé et placé là par quelqu'un... Mais par qui ? En attendant d'éventuelles pistes pour le découvrir, la petite artisane en objets magiques comprend bien que, dans l'immédiat, il lui faut se confronter au mal par le mal: elle se met ainsi en tête d'annuler les effets de cet artefact ancré dans le corps de Yura, en créant et utilisant elle-même un autre objet doté de la même énergie maudite, quand bien me^me elle a horreur de ce type d'objets. Mais pour ce faire, il faut d'abord se mettre en quête de matériaux renfermant de l'énergie maudite, soit le genre de matériaux que l'on ne trouve pas partout et pour lesquels il faudra forcément prendre quelques risques...

C'est ainsi que ce troisième volume de The Elf and the Hunter se consacre quasiment entièrement à cette quête d'énergie maudite de notre duo, quête les poussant bien vite à se rendre à la Cité abandonnée de Dieu, une capitale antique que tout le monde fuit car, depuis un millénaire, une malédiction l'ayant frappée reste toujours aussi forte. Sur place Aoi Umetaro soigne suffisamment son ambiance: le cadre est inquiétant avec ses ruines et son absence de vie hormis d'étranges silhouettes noires et fantomatiques qui semblent être restées prisonnières de la malédiction... et pourtant, sur place, Magritte et Yura ne tardent pas à rencontrer une autre personne, un homme que le chasseur humain trouve étrange sans savoir exactement pourquoi... qui est-il exactement ? Que fait-il là ? Est-il amical, ou est-ce un ennemi ?

Le volume va surtout jouer sur ces quelques interrogations, en dévoilant au fil des péripéties une certaine ambivalence en cet homme mystérieux qui, lui-même, n'est plus vraiment humain. Et en filigranes, on se demande tout autant pour le compte de qui il agit exactement, mystère qui semble se dévoiler en partie vers la fin du volume, avec l'entrée en scène d'un autre personnage lui aussi plutôt ambigu... Mais le coeur de la lecture est plutôt à chercher du côté de l'action, et de ce côté-là Aoi Umetaro s'en sort plutôt correctement. On regrettera tout de même que les événements liés à l'antique cité soient un peu rushés et paraissent succincts dans leur développement. En revanche, le rendu de l'action assez assez clair, et, surtout, l'atmosphère, un peu plus noire que les débuts de la série, est toujours contrebalancée par le désir profond de Magrite et de Yura de se protéger l'un(e) l'autre, leurs profond attachement mutuel étant toujours aussi évident et les rendant souvent mignons à suivre.

A l'arrivée, le récit suit honnêtement son cours et reste plaisant à suivre, même si on attend désormais que certaines pistes installées gagnent en consistance (surtout autour des deux nouveaux personnages). La série étant vouée à s'achever au tome 5, gageons que ce sera vite le cas.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News