Syndrome 1866 Vol.8 - Actualité manga

Syndrome 1866 Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 June 2011

Miroku a franchi le premier pas vers l'expiation de ses fautes, en confessant son crime à Ethika. Plutôt que de le fuir, la jeune femme accepte ses fautes et le supplie d'aller se dénoncer à la police. Hélas, alors que Miroku vient de trouver une alliée de poids, le voilà hanté par son passé au pire des moments ! Kaï Sudô, l'homme qui l'a entrainé vers le vice dans sa jeunesse, a tout entendu de leur conversation, et surgit pour lui proposer de l'accompagner dans son monde de décadence ! Vers laquelle des deux voies notre pauvre héros se dirigera-t-il ?

Syndrome 1866 entre désormais dans sa phase finale avec ce huitième volume, où la complexité psychologique de Miroku sera rudement mise à l'épreuve ! La dualité entre le Bien et le Mal se retrouve incarnée par deux figures particulièrement réussies. Le charisme de Sudô, que nous avions déjà pu apprécié au tome 4, réapparait ici encore renforcé, et son esprit de tentateur fait mouche chez notre héros désemparé, acceptant de le suivre sans rechigner. Miroku se retrouve alors dans un monde de prostitution, de trafics divers,... un monde auquel il serait destiné en devenant un criminel. De l'autre, la volonté d'Ethika est plus resplendissante que jamais, la jeune femme étant prête à tout pour sauver cette âme perdue qui est apparue sur sa route... Partagé, déchiré entre ces deux forces, Miroku devra alors faire la part des choses entre ses pulsions monstrueuses et son esprit encore capable de ressentir des émotions pures et sincères.

Afin d'y voir plus clair et mettre de l'ordre dans les pensées du héros, le procureur Goï reviendra dans une nouvelle apparition très philosophique, marquant un nouveau tournant psychologique. Maintenant détaché de l'affaire, l'enquêteur propose un sermon plus détaché de son envie de vérité, rejoignant également la vision d'Ethika sur de nombreux points. Mais attention, il est bien difficile de connaitre l'issue finale de cette indécision, d'autant que chaque camp est bien résolu à faire plier le pauvre héros. Après les yakuzas et la police, Sudô et ses alliés peuvent constituer une toute nouvelle menace, redistribuant les cartes pour une intrigue encore plus palpitante !

Ainsi, Syndrome 1866 parvient à détailler encore les tourments psychologiques de Miroku et dépeint les différents avenirs qui s'offrent à lui, sans jamais tourner à la leçon de morale pure et simple. La tension qui était retombée au cours des derniers évènements remonte de plus belle, nous promettant une conclusion particulièrement haletante ! Y survivrez-vous ?


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News