Syndrome 1866 Vol.3 - Actualité manga

Syndrome 1866 Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 July 2010


Enfin, Miroku est passé à l'acte en se débarrassant de Hikaru ! Seulement, tout ne se passe pas comme prévu lorsque Risa arrive sur les lieux du massacre... Malgré toute sa préparation, le crime parfait du jeune homme n'était pas si parfait que ça. Que faire, à présent que l'irréparable a été commis ?

Alors que le second tome nous laissait sur un final à couper le souffle, Syndrôme 1886 3 repart sur la même folie avec un héros perdant totalement les pédales. La première scène de ce volume a de quoi, une nouvelle fois, retourner le cœur du lecteur. Miroku avait certes tout planifié les préparatifs de son crime, mais n'avait assurément pas pensé à gérer "l'après". C'est donc un tout nouveau personnage qui se présente à nos yeux, bouleversé par l'acte qu'il vient de commettre.

Mais avant de repenser au bien-fondé (ou non) de son action, Miroku doit d'abord penser à fuir. Naoyuki Ochiai nous retranscrit alors toute la paranoïa qui habite son personnage, qui commet plusieurs erreurs à la suite, et qui croit surtout que la police est déjà sur ses traces. A force de trop cogiter, l'assassin passe à côté de l'essentiel, comme mettre les armes du crime en lieu sur. Et en s'en rendant compte, il replonge un peu plus dans la panique. Le récit retranscrit parfaitement la descente aux enfers d'un jeune étudiant qui a voulu jouer à Dieu.

L'histoire prend également un autre point de vue, celui de l'enquête policière qui s'enclenche, offrant ainsi plusieurs pistes simultanées de lectures. D'autres intrigues s'y mêle, comme le milieu des yakuzas qui était fortement lié à la victime et qui suspecte déjà le jeune homme. La tension au fil du volume devient néanmoins un peu plombante à force de redondance, dans les crises d'angoisses du héros et ses multiples évanouissements. Et c'est alors que l'auteur opte pour une nouvelle voie que l'on attendait pas forcément..

Si la narration connait quelques maladresses et provoque certaines baisses de rythmes, la thématique du récit n'en est pas moins maitrisée et offre une toute nouvelle perspective maintenant que le point de non-retour a été franchi. Reste à savoir si la suite sera de même qualité...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News