Syndrome 1866 Vol.10 - Actualité manga

Syndrome 1866 Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 30 April 2012

Entre les ténèbres incarnées par Sudo et la lumière que représente Hikari, Miroku a fait son choix en allant vers le repentir de ses actes. Mais la culpabilité ronge encore l'assassin, et le chemin est encore long jusqu'à arriver aux aveux libérateurs. Quant à Sudo, verra-t-il ses convictions s'ébranler devant son échec, et la droiture de son ancien "disciple" ? Le dernier acte a sonné, et vient bientôt l'heure de payer le châtiment de ses crimes...

Après de nombreux reports aux causes plus ou moins explicites, le dixième et dernier tome de Syndrome 1866 est enfin entre nos mains, pour une conclusion fort attendue ! Cependant, malgré la tentative relativement efficace d'instaurer un cliffhanger à l'opus précédent, cet ultime volume ne joue pas la carte de la surenchère de rebondissements, préférant détailler une nouvelle fois la psychologie des personnages. Au prix de quelques ralentissements et redondances, Naoyuki Ochiai revient une bonne fois pour toutes sur les actes de chacun, sur leur évolution possible, et sur le message humaniste qu'il souhaite laisser à la fermeture de la série.

Nous sommes donc plus dans la réflexion que dans l'action, mais malgré les problèmes de rythme, le tout se suit du début à la fin sans trop de décrochages. Miroku avance sur son chemin vers l'expiaition lentement, mais surement, le temps de revenir sur les différents personnages croisés dans la série et de leur offrir un aboutissement personnel. On regrettera néanmoins le traitement de celui de Kai Sudo, plutôt étendu mais qui aurait nécessité un peu plus de clarté pour mieux appréhender ses ressentiments profonds. Mais dans l'ensemble, ce dernier tome offre un dénouement agréable, sans grandes surprises mais respectant l'esprit du manga depuis ses débuts.

Au final, cette conclusion pourra gêner par ses lenteurs narratives et par son orientation plus psychologique que palpitante. Néanmoins, on savoure les derniers instants passés avec ces personnages avec qui nous avons tant vibré. Tout n'es pas rose, tout ne se résoud pas comme par enchantement, mais l'auteur a réussi son pari : instaurer la même notion d'espérance qui surgissant à la fin de l'œuvre originale. Cerise sur le gâteau, notons également la retranscription d'un entretien avec Naoyuki Ochiai en fin de volume, pour aller au plus profond des choses. De quoi se donner envie de replonger encore et encore dans cette fantastique adaptation !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News