Spiritual Princess Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 05 November 2019

A l'heure où la fête du lycée va démarrer après moult préparatifs, le coeur n'y est pas vraiment pour Akihime qui, alors qu'elle va devoir danser avec Shun, prend tout juste conscience des sentiments qu'elle porte réellement à son ami d'enfance. Mais notre héroïne n'est pas la seule à être dans le doute: tandis que Midori est incapable d'avancer dans sa relation avec Yukari depuis la Saint-Valentin, Kindaichi, elle, sait bien que son amour pour Nekomachi est vain, tant l'adolescent n'a d'yeux depuis des années que pour la jolie Maddy, quand bien même celle-ci l'a déjà éconduit de nombreuses fois. Mais alors que les festivités se profilent, une mystérieuse silhouette féminine se faufile dans l'établissement, en risquant de pas mal semer la zizanie...

Tandis que la fête du lycée, événement important de toute scolarité, débute enfin, les événements bizarres commencent à s'enchaîner dans l'établissement. Yukari qui se retrouve comme possédé par un masque, Kin transformée en Madenokôji, un dinosaure en papier mâché qui prend vie, Shun qui devient introuvable alors que la danse approche à grands pas... Y aurait-il un lien avec la dénommée Urara, l'énigmatique adolescente ayant fait irruption dans le lycée ? La réponse qui se dessine est prévisible, mais la mangaka Nao Iwamoto ne cherche pas à jouer la surprise ce côté-là: bien au contraire, jusqu'aux révélations sur l'identité et l'objectif de cette jeune fille, l'autrice s'amuse surtout, discrètement, à la faire errer dans le lycée, jusqu'à provoquer quelques événements hors du commun.

Mais bien souvent, ces événements surnaturels ne sont pas là pour faire beau, car ils pourraient bien permettre à nos héroïnes adolescentes prises dans leurs tourments sentimentaux d'avancer un peu plus, plus ou moins fortement, à leur échelle. Bien que rapide, le petit passage sur Midori et Yukari possédé par le masque est très plaisant dans sa mise en scène aérienne. Quant à ce qui arrive à Kin, il s'agit de l'un des sommets du volume, tant cet excellent personnage est bien traité dans son rapport à Nekomachi, dans ce qu'elle montre d'elle et dans l'évolution amoureuse qui l'attend peut-être. Quant à Aki, en recherchant Shun, elle risque d'elle-même se retrouver coincée... Heureusement, Shun est toujours là, et cela nous amène jusqu'à une toute dernière page très jolie.

Notons que ce tome se voit légèrement écourté, le dernier chapitre étant un bonus de 28 pages fait de petits apartés exploitant les divers personnages, pour un résultat sympathique.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News