Sorcières de la fin du monde (les) Vol.2 - Actualité manga

Sorcières de la fin du monde (les) Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 08 Décembre 2021

Chronique 2 :

Le sort lancé par Myriam expédie Mari et Alice dans le monde des humains, lieu dans lequel elles doivent passer inaperçu en attendant que Mme Dolly les retrouve. Mari, qui a grandi dans cette ville, décide de partir en quête de sa maison d'autrefois, mais une mauvaise nouvelle l'attend. De son côté, Alice ne peux cacher son attachement toujours plus grand envers sa camarade, couplé à une crainte de perdre ses pouvoirs...

Après un premier tome agréable et plein de promesse, la romance fantastique de Kujira devait encore nous montrer ce qu'elle a dans le ventre. La fin du précédent opus avait justement de quoi piquer notre curiosité par quelques rebondissements accélérant la cadence, laissant la voie à ce second tome développer davantage le récit.

Et d'une manière générale, la mangaka ne sort pas totalement de sa petite zone de confort, et reste notamment sur un récit assez douillet aux ambiances mélancoliques pour faire progresser ses deux héroïnes. Par leur voyage dans le monde des humains, Mari et Alice font chacune fasse à ce qui les trouble personnellement. Mais c'est une séquence pleine de douceur, jolie bien que morose par moment, qu'on apprécie pour ce qu'elle développe autour des deux héroïnes. On comprend ainsi un peu plus le cheminement de l'artiste qui ne cherche pas l'émerveillement par la fantasy, préférant plutôt la soldanelle de la relation entre deux êtres qui ne sont pas du commun des mortels.

Alors, on pourra peut-être regretter la facilité par laquelle l'autrice opère un retour dans le monde magique. Ces retrouvailles avec l'académie sont pourtant un moment charnière à plusieurs égards, que ce soit pour faire comprendre aux protagonistes les enjeux de la relation qu'elles nouent entre elles, ou encore les ambitions de l'énigmatique Mme Dolly dont on pouvait largement de méprendre sur ses intentions. En fin de tome, la directrice se livre davantage sur elle-même et constitue même un paradoxe teinté d'égoïsme qui laisse un bon terrain à explorer pour le tome suivant. On pourra même dire que ce dernier opus, puisque la série est conclue en trois volumes, aura énormément à traiter entre cette question de vengeance des sorcières, la relation entre Mari et Alice qui ne pourra pas stagner, ou encore le projet de Mme Dolly qui compte bien profiter du don de l'une des deux héroïnes.

Sur le plan thématique, Les Sorcières de la Fin du Monde séduit toujours par cette idée de romance interdite, ici couplée au cercle de la haine dans lequel les détentrices de pouvoir se sont enfoncer, quitte à renier tous leurs sentiments. Derrière une histoire qui peut paraître simple, la trame est finalement plus riche qu'on ne pourrait le croire au premier abord. Mais ce qui scellera toute cette densité, ça sera la conclusion qui nous sera proposée avec le troisième volume. On attendra donc cette fin avec hâte et enthousiasme, mais pas sans une certaine crainte de voir un récit qui n'aurait pas porté toutes ses ambitions à terme. Laissons alors Kujira nous surprendre !


Chronique 1 :

A cause des précédents événements ayant eu lieu à l'académie, Mari et Alice ont été propulsées dans le monde des humains, qui leur est normalement interdit d'accès à l'heure actuelle. En tant qu'humaine originaire des lieux, Mari en es familière... ce qui est tout le contraire d'Alice, qui méconnaît totalement se monde dont on lui a juste toujours dit qu'il regroupait les ennemis des sorcières.

En attendant de trouver l'opportunité de rentrer à l'académie ou que Mme Dolly les trouve, les deux jeunes filles vont donc devoir vivoter dans le monde des humains, et Mari va devoir servir de guide à Alice, pour un résultat plutôt intéressant dans l'ensemble. Bien sûr, l'occasion est bonne pour qu'Alice découvre certaines petites activités du monde humain, auxquelles elle pourrait même accrocher de façon presque adorable, sous les yeux d'une Mari qui pourrait facilement se laissait attendrir. Et c'est alors ce qu'on lui a toujours inculqué sur les humains, comme quoi ils seraient tous cruels, qui pourrait être remis en cause dans son esprit. Mais cette escapade involontaire rien qu'à deux sera aussi voire surtout l'occasion pour nos héroïnes de se révéler, de se confier un petit peu plus, que ce soit sur ce que Mari sait du passé sombre des humains vis-à-vis des sorcières, ou sur les particularités des parents de la jeune brune du monde des humains. On sent que les deux adolescentes continuent de se rapprocher, ce qui ne sera évidemment pas sans conséquences par la suite car, comme le dit la légende, une sorcière qui tombe amoureuse perd ses pouvoirs...

Mais en attendant de voir comment les choses évolueront sur ce plan-là, il y a d'autres éléments qui intriguent ici, en tête desquels l'énigme de la mère de Mari. Alors que cette dernière découvre un fait inquiétant sur sa maman, Alice, elle, ne peut s'empêcher de s'interroger: pourquoi les sorcières ont-elles ramené uniquement Mari dans leur monde, et pas sa mère ? Voulaient-elles uniquement Mari ? Cette dernière aurait-elle donc quelque chose de spécial ?

Des éléments de réponse pourraient bien, alors, s'esquisser dans la dernière partie du volume, où l'on découvre l'implication d'une certaine personne dans les événements et surtout, dans un dernier chapitre tragique, bien mené et faisant monter d'un cran les attentes, les origines de ses agissements, la raison pour laquelle elle a commence à profondément haïr les humains.

Ce deuxième volume fait alors bien son office dans l'ensemble. KUJIRA fait monter d'un cran l'intérêt de chacune de ses pistes, en nous préparant efficacement à une dernière ligne droite que l'on espère à la hauteur.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
15.25 20
Note de la rédaction