Sorcière aux champignons (la) Vol.2 - Actualité manga

Sorcière aux champignons (la) Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 27 September 2022

Luna vient de sauver un mystérieux jeune garçon, qu'elle a retrouvé poignardé dans la rivière, et qui dégage une très forte aura de poisons. Grâce à ses facultés, la solitaire sorcière noire parvient à absorber cette incroyable quantité de miasmes empoisonnés et à sauver le garçon... mais pour quelles conséquences ? En effet, notre héroïne, sous l'oeil du garçon-corneille Claude qui l'a aidée, ne tarde pas à voir apparaître plusieurs de ses congénères faisant partie de l'Assemblée des Sorcières Noires, qui lui somment de leur donner le garçon pour qu'il soit achevé. Mais pourquoi donc ? Qui est ce garçon , pourquoi devrait-il être exécuté ainsi ? Une chose est sûre: Luna n'entend aucunement laisser à l'abandon celui qu'elle a sauvé, pour des raisons peut-être bien plus profondes qu'on ne le pense...

Lecture ravissante, dont l'univers bourré d'idées merveilleuse côtoie une part de possible cruauté largement compensée par la bonté de notre attachante héroïne, le tome 1 de la Sorcière aux champignons installait quelque chose de très prometteur, en plus de nous faire retrouver la si belle patte narrative et visuelle de Tachibana Higuchi. Avec ce deuxième volume, on peut dire que la mangaka confirme pleinement, en apportant un fil conducteur plus clair dès lors que Luna sauver ce jeune garçon qu'elle semble déterminée à protéger envers et contre tout, quitte à être accusée d'infraction grave et d'être elle-même menacée.

La lecture est alors marquée ici, en premier lieu, par une déferlante de nouveaux personnages via l'Assemblée des Sorciers Noirs, chez qui quelques têtes se distinguent déjà facilement: le Magicien des oiseaux en tant que maître de Claude, la Sorcière de l'Eau en soutien indéfectible de Luna, l'hostile magicien du Feu, ou encore la Sorcière des Chats qui a une place à part de par son statut et qui a visiblement eu un lien très étroit avec notre héroïne, lien que l'on a forcément envie de découvrir plus tard.

Et c'est donc sous l'impulsion de cette assemblée et de son désir d'éliminer le garçon que le récit s'étoffe beaucoup, et s'assombrit également d'un cran comme sait si bien le faire l'autrice, c'est-à-dire en ne perdant pourtant rien, en même temps, de son côté merveilleux (les adorables petites créatures accompagnant Luna sont toujours là) et de son écriture très claire, très douce, maîtrisée et ayant souvent des allures de conte via la narration plus externe et les observations de Claude. Tachibana Higuchi installe de concept supplémentaires autour des concept d'enfant maudit et de Ruine, en plaçant les personnages au coeur d'une question de taille: faut-il tuer ce garçon qui n'a rien demandé, simplement parce que son existence-même pourrait mener le monde à sa perte malgré lui ? N'y a-t-il pas un moyen moins brutal d'éviter le funeste destin ? Le choix de Luna, lui, est fait, et on le comprend d'autant mieux une fois que l'on apprend quel fut la nature passée de notre héroïne et quelles épreuves elle a surmonté seule.

Tachibana Higuchi nous livre alors un tome qui donne un sérieux coup de boost à son univers, à son histoire, à ses principaux personnages, le tout sous sa patte qui est toujours autant capable de marier le plus naturellement du monde éléments merveilleux, adorables et doux et aspects plus sombres. Qui plus est, l'autrice se montre toujours aussi passionnée par l'univers qu'elle imagine, en nous offrant une nouvelle salve conséquente de pages bonus entre ses chapitres, qui sont autant d'occasions d'aller encore plus loin dans cet imaginaire.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News